Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Anoioù lec'hioù * Noms de lieux

Anoioù tud * Noms de personnes

A B C D E F G H I J K L
M N O P Q R S T U V W X
          Y Z          

EEEEE

pajenn bet digoret er bloazh 2000   page ouverte en 2000

Non actif

   

Lien actif

* forum du site Marikavel : Academia Celtica   dernière mise à jour 25/09/2020 17:17:49

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z        a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v  w x y z

Eanfled : fille du roi Edwin

East-Saxons : Saxons installés dans la partie sud-est de l'ancienne Bretagne romaine.

liste des rois : Saeberth; 

liste des évêques de Londres :  Mellitus;

liste des évêques de Rochester : Justus;

Famille Eberard : seigneur du Colombier, en Pleudihen. "d'azur à trois croissants d'argent, et une étoile d'or en abyme" / "en glazur e deir greskenn en arc'hant, hag ur steredenn en aour ouzh kondon". déboutés lors de la réforme de 1696. (PPC)

Eblanii : Peuple celte d' Hibernie,

?

Famille des Ebles : lion rampant / leon savant (sceau / siell 1381)

Perrot ratifie le traité de Guérande à Lamballe en 1381

Ebrauc(us) : roi mythique de Loegria, en Ile de Bretagne, cité par Geoffroy de Monmouth (HRB). Il aurait été fils de Mempricius, et aurait régné 39 ans, à l'époque du Roi David en Judée et de Silvius Latinus en Italie; il aurait attaqué et soumis les Gaules, aurait fondé la ville de Kaerebrauc (York ?), celle de Alclud (Glasgow ?), et la forteresse de Mount Agned (Maiden Castle ?); 

Il aurait eu 20 épouses, dont il aurait eu 20 fils et 30 filles.

Ses fils : 

1 : Brutus 'Greenshield'; 2 : Margodud; 3 : Sisillius; 4 : Regin; 5 : Morvid; 6 : Bladud; 7 : Lagon; 8 : Bodloan; 9 : Kincar; 10 : Spaden; 11 : Gaul; 12 : Dardan; 13 : Eldad; 14 : Ivor; 15 : Cangu; 16 : Hector; 17 : Kerin; 18 : Rud; 19 : Assaracus; 20 : Buel.

ses filles : 1 : Gloigin; 2 : Ignogin; 3 : Oudas; 4 : Guenlian; 5 : Guardid; 6 : Angarad; 7 : Guenlodoe; 8 : Tangustel; 9 : Gorgon; 10 : Medlan; 11 : Methahel; 12 : Ourar; 13 : Mailure; 14 : Kambreda; 15 : Ragan; 16 : Gael; 17 : Ecub; 18 : Nest; 19 : Chein; 20 : Stadudud; 21 : Cladus; 22 : Ebrein; 23 : Blangan; 24 : Aballac; 25 : Angoes; 26 : Galaes; 27 : Edra; 28 : Anor; 29 : Stadiald; 30 : Egron.  .

Ecdicius : fils de l'empereur Avitus; sénateur gaulois; cousin par alliance de Sidoine Apollinaire. Nommé patrice (chef des armées : magister militum praesentalis) en 474 par Julius Nepos. Rappelé en Italie par l'empereur, en 475.

Echekrates, archonte d'Athènes en -102

Famille de l'Ecluse : seigneurs de Longraye, de Trévoëdal, évêché de Cormouaille.

"d'argent au chevron de sable, accompagné en chef de deux dauphoins de sinople, et en pointe d'une pomme de pin de même" / "en arc'hant e gebrenn en sabel, eilet ouzh kab gant daou delfin geotet hag ouzh beg gant un aval-pin ivez geotet". sceau / siell 1382. (PPC)

Écosse : liste des rois d'Écosse, depuis Fergus II jusqu'à Jacques VI.

Fergus II, 410; Eugène II, 427; Dongard, 449; Constantin Ier, 453; Congall Ier, 469; Gonran, 501; Eugène III, 535; Congall II, 558; Kinnatel, 568; Aydan, 570; Kenneth Ier, 604; Eugène IV, 605; Ferchard Ier, 622; Donald IV, 636; Ferchard II, 651; Malduin, 668; Eugène V, 688; Eugène VI, 692; Amber Chelet, 702; Eugène VII, 704; Mordach, 721; Etwin, 730; Eugène VIII, 761; Fergus III, 764; Solvatius, 767; Anchaius, 787; Congall III, 819; Dongal, 824; Alpin, 830; Kenneth II, 833; Donald V, 857; Constantin II, 858; Eth, 874; Grégoire, 875; Donald VI, 892; Constantin III, 903; Malcolm Ier, 943; Indulf, 958; Duff, 967; Culen, 972; Kenneth III, 976; Constantin IV, 984; Grim, 985; Malcolm II, 993; Duncan ou Donald VII, 1023; Macbeth, 1040; Malcolm III, 1047; Donald VIII, 1093-98; (Duncan, usurpateur, 1093-95); Edgar, 1098; Alexandre Ier, 1107; David Ier, 1124; Malcolm IV, 1153; Guillaume, 1165; Alexandre II, 1214; Alexandre III, 1249; (Inter-règne : 1286-1306); Robert Bruce Ier, 1306; David Bruce II, 1329; Édouard Baliol, 1332; David II (rétabli) 1356; Robert II, 1370; Jean (dit  Robert III°, 1390; Jacques Ier, 1406; Jacques II, 1437; Jacques III, 1460, Jacques IV, 1488; Jacques V, 1513; Marie Stuart, 1542; Jacques VI, 1587-1625.

Famille Eder : seigneur de Beaumanoir, en Leslay, baron de la Fontenelle, en Trégueux; de la Villedoré et de la Villeraoul, en Cesson; de Guerlignon, par. de Cohignac; de Kerrien, en Tréglamus; de la Haye et de la Mastinais, en Missillac; de l’Ongle et de la Motte-Isar, en Guenrouët. "De gueules à la fasce d’argent, accompagnée de trois quintefeuilles de même" / "en gwad e dreustell en arc'hant, eilet gant teir fempdiliaouenn ivez en arc'hant". sceau / siell 1435. références et montres de 1535 à 1543. Devise / Sturiad  : Libertas. (PPC)

  Eder (Pierre) : chambellan et maître d'hôtel du duc de Bretagne Jean V. Celui-ci lui attribue la seigneurie de Plouagat, en Trégor, qu'il venait de confisquer aux Penthièvre, perdants de la Guerre de Succession de Bretagne. Par contrat passé à Vannes le 06 juillet 1466, Jean Eder, sieur de la Haye-Eder, de Broustai et de Plouagat-Châtelaudren, vendit à Françoise d'Amboise, duchesse de Bretagne, les héritages qu'il possédait en la paroisse de Plouagat, pour une somme de 5000 écus d'or. La duchesse acheta ces biens pour les donner à l'abbaye de Nazareth, qu'elle fonda à Vannes, par lettres du 24 mars 1467.  cf. Ogée. Plouagat. vers 1780.

  Eder (Guillaume) : évêque de Cornouaille, en Petite Bretagne, de 1540à 1546; Il a succédé à Claude de Rohan, et a eu lui-même pour successeur Philippe de la Chambre.

Eder de la Fontenelle (Guy), alias La Fontenelle

  Edern (Aeternus) : neuvième fils de Cunedda; il est l'éponyme du nom de pays Edyrnion, en Pays de Galles; en Bretagne armoricaine, plusieurs toponymes sont également basés sur ce nom, même si l'identité reste à démontrer : Edern, Plouedern, Lanédern.

(Les fils de Cunedda : Tybion, Osmael, Rumanus, Dunawd, Ceredig, Aflog, Einion Girth, Dogfael, Edern)

Famille Edern : Jacques, échevin de Saint-Pol et enseigne de la Milice en 1737. "de gueules à une bande d'argent, cotoyée de six étoiles d'or, 3, 3" / "en gwad e sourin en arc'hant, hedet gant c'hwec'h steredenn en aour, 3, 3". 1696; 1737. (PPC)

Famille Edevin : seigneur du Plessix-Bouchet, en Saint-Herblain; de la Maisonneuve, en Cordemais; de la Sénéchallais (?); de Boisalliette (?). "d'azur au chevron brisé d'or, accompagné de trois éperviers de même" / "en glazur, e gebrenn faoutek en aour, eilet gant tri sparfell ivez en aour" . 1696; 1754. (PPC)

Éduens : voir Aedui.

Edwin : roi de Northumbria; converti au christianisme par l'évêque Paul. Il est tué, en même temps que ses deux fils, à la bataille de Meigen, le lundi Ier janvier 630, qui voit la victoire du chef breton Cadwallon.

Famille Edy : référencés en Lannilis et Plouguerneau. "d'azur à la bande d'or" / "en glazur e sourin en aour". référencé en 1443. (PPC)

Einion Girth : septième fils de Cunedda; 

(Les fils de Cunedda : Tybion, Osmael, Rumanus, Dunawd, Ceredig, Aflog, Einion Girth, Dogfael, Edern)

    Efflam :

      Egreas : fils de Caunus, et frère de St Gildas; retiré lui-aussi en religion.

Ekphantos, archonte d'Athènes en -236

Famille d'Elbène : originaires de Florence; seigneur des Ormes-Saint-Martin. "d'azur à deux batons tigés par le pied de trois racines et fleurdelysés par le haut, posés en sautoir, le tout d'argent" / "en glazur e sourin hag gwifrell gant teir gwrizienn ouzh troad ha flourdilizek ouzh penn, an holl en arc'hant". (PPC)

  Elaine : personnage des romans arthuriens. Fille de Gorlois de Cornouailles et d'Ygerne. Sœur de Morgause et de Morgane. Demi-sœur utérine d'Arthur.

      Elcmar = "le Grand Envieux" : surnom irlandais du dieu Ogmios.

Electran : évêque gallo-romain de Rennes, en Petite Bretagne. Il aurait succédé à Warnarius, mort vers 866, et décédé lui-même cette même année. Il aurait eu pour successeur Nordoard.

Eléonore : Fille aînée de Geoffroy II Plantagenêt et de Constance de Bretagne.

Elesa : fils du roi saxon Esla; il a pour héritier Cerdic, qui a débarqué en Ile de Bretagne en 495.

?

Famille Elève : "de gueules à une escarboucle florencée d'or" / "en aour e skarbouklenn eus giz Florañs en aour". sans autre précision. (GlB) (PPC)

Famille Elie : "d'azur à la croix d'argent, cantonnée en chef de deux merlettes affrontées d'or , et en pointe de deux étoiles de même" / "en glazur e groaz en arc'hant, ur voualc'henn en aour ouzh pep konk ouzh kab, lakaet penn ouzh penn; ur steredenn en aour ouzh pep konk ouzh beg". sceau / siell 1276. références et montres de 1418 à 1503. (PPC)

Famille Ellen : seigneur de Kergadiou en Plougasnou; de Ledinec; du Gueun en Plouigeau. "de sable au château d'or" / "en sabel, e c'hastell en aour". références et montres de 1427 à 1463. (PPC)

Ellien (Jean-Pierre) : militant breton; fondateur du bagad de Guingamp; président du festival de danses bretonnes de la Saint-Loup, à Guingamp. Il était né à ***, le ***.. Il est décédé à *** le 18 octobre 2013

Famille Elvart : seigneur de la Villemorvan, en Ploufragan; de Kerven et de Murvern, en Brélévenez. "d'azur à la fasce d'argent chargée de trois macles de sable" / "en glazur e dreustell en arc'hant karget gant teir mailhenn en sabel". références et montres de 1423 à 1535. (PPC)

Famille Elvart : seigneur de la Villelouët, en Carentoir. "de sable au chef d'argent" / "en sabel e gab en arc'hant". références de 1427 à 1447. (PPC)

Elvodug / Elfoddw ( Elbodug) : mort archevêque de Bangor, en Galles, en 809. Il fut l'enseignant de Nennius.

Emmet (Robert) : rebelle irlandais contre les Anglais en 1803. Arrêté et pendu.

Empereurs romains

activer les icônes pour aller directement à la liste des empereurs romains.

Emrys Wledig : voir Ambroise Aurèle.

  Emsav : appellation du mouvement politico-culturel breton.

Elpines, archonte d'Athènes en -357

  Enée : Personnage de la mythologie grecque.

Geoffroy de Monmouth en fait l'ancêtre des rois de G.Bretagne. Dryden en fait un ancêtre d'Arthur lui-même.

Enoch (Etienne-Célestin) : évêque concordataire de Rennes, en Petite Bretagne, de 1805 à 1819; Il a succédé à J.B.M de Maillé de la Tour-Landry, et a eu  pour successeur Charles Mannay. Démissionnaire en 1819, E.C Enoch fut ensuite chanoine de Saint-Denis.

Enora (Sainte) :

  Enygeus : dans la Légende arthurienne, elle est donné comme épouse de Brons, mère d'Alan, et donc grand-mère de Perceval.

  Eochaid Ollathir = le Père très puissant : le "Rouge de la Grande Science" : surnom irlandais du dieu Dagda : le Bon Dieu.

Eon de Penthièvre : frère d'Alain III, duc de Bretagne. Il reçoit en apanage le comté de Penthièvre (entre Rance et Trieux)

Eon de l'Etoile : "d'azur, à trois étoiles d'or / e glazur, e deir steredenn en aour"

*******

* Marquis de Bellevue : Paimpont. Le camp de Coetquidan. Éditions La Découvrance. Rennes. 1994. Réédition de celle de 1912.

Chap III, I, V, page 88 : Prieuré de Barenton ou de Bellanton.

"Ce prieuré, ou ermitage, fut bâti avant le XIIè siècle, sur l'emplacement d'un ancien couvent et hospice des druides, près de la fameuse fontaine de Barenton, à 5 kilomètres au N-O du bourg de Paimpont. Il fut appelé aussi "couvent de Moinet". ce fut là que se retira,,vers 1140, avec ses adeptes, le fameux Éon de l'Étoile. A la suite des excès de toutes sortes commis par cet extravagant personnages et ses disciple, l'évêque d'Aleth fit enfermer au château de Ponthus les soi-disant religieux de Moinet et fit détruire leur prieuré, dont il ne reste plus aucun vestige. On prétend qu'une partie de ses matériaux servit à bâtir le village de "Folle-Pensée" et l'église Saint-Léry. mais l'emplacement s'appelle encore "le Moinet" et des champs autour se nomment "les Croix-Richeux", "le Paradis", "l'Enfer", le Purgatoire", "le champ des moines". La chapelle de Barenton resta debout et, quand elle tomba de vétusté, on éleva sur ses ruines une croix en bois qui a subsisté jusque vers 1840. 

La chapelle de Bellanton était sous le vocable de saint Mathurin; il en est souvent question dans les Romans de la table Ronde, où elle est dite : "Petite mais moult belle".

  Famille Eonnet de Saint-Yvinet : "d'argent au lévrier rampant de sable colleté d'argent, accompagné de trois hures de sanglier de gueules / en arc'hant, e c'hadgi e sabel gwakoliet en arc'hant, eilet gant teir koskenn gouezhoc'h e gul" 

Eoppa : fils du roi d'origine germanique Esa; il a pour héritier Ida, roi de Northumbria en 547.

  Epainetos, archonte d'Athènes en -151

  Epameinon, archonte d'Athènes en -429

Epidii : peuple celte de l'Ile de Bretagne; installé dans l'actuel Kintyre (comté d'Argyll), en Ecosse; non rattaché à une vague précise. L'étymologie de leur nom est basée sur *epo-s = cheval / poney.

Epikles, archonte d'Athènes en -131

Epikrates, archonte d'Athènes en -146

  Famille d'Epinay de Broons : "d'argent, au lion coupé de gueules et de sinople, armé et lampassé d'or / en arc'hant, e leon troc'het e gul ha geot, krabanet he teodet en aour

Epinay (Jean d') : évêque de Léon, en Petite Bretagne, de 1500 à 1503. Il a succédé à Antoine de Longueil, et a eu pour successeur Jean de Kermavan.

Epona : déesse celtique des chevaux; elle a donné son nom au petit cheval : poney; son nom est le résultat d'une évolution de l'indo-européen *Ekw- et *Ep-. voir le breton Ebeul > Equulus = poulain.

Son nom a été proposé pour la base étymologique de l'ethnonyme : Epidii, nord-ouest de l'Ile de Bretagne (auj. Mull of Kintyre).

  Éponine : Épouse de Julius Sabinus, seigneur gaulois du peuple des Lingones, opposant à l'occupation romaine; Éponine est célèbre par son dévouement conjugal. Elle fut exécutée à Rome, sur ordre de Vespasien, en même temps que son époux et que ses deux enfants.(cf : DUHG. 1863)

Eppillus : l'un des frères aînés de Verica, prince des Atrébates insulaires.

Erastos, archonte d'Athènes en - 163

d'Erbrée : Famille seigneur dudit lieu, paroisse d'Erbrée; de la Chèze en Plélan le Grand; de la Haye ?

Ercc : irlandais, fils de Daeg; rallié à St Patrick.

Erdini : Peuple celte d' Hibernie,

Ergochares, archonte d'Athènes en -226

Ergokles, archonte d'Athènes en -132

Erispoé : fils de Nomenoé; premier roi de la Bretagne armoricaine intégrant Rennes, Nantes, et le Pays de Retz.

  Famille Ermal de Kervillic : "d'or, à dix coquilles d'azur / en aour, e zek kregilhenn e glazur" 

Ermorus : évêque de Saint-Malo, en Petite Bretagne, de 833 à 834; Il a succédé à Hélogar, et a eu  pour successeur Iarnwaltus

Ernault (Emile) : auteur d'un dictionnaire vannetais, en 1904. réédité par Skol, 6, straed Lapicque. 22000. Sant-Brieg.

Esa : fils du roi d'origine germanique Ingui; il a pour héritier Eoppa. 5ASC (Parker).

Esla : fils du roi saxon Gewis; il a pour héritier Elesa (ASC/Parker).

  Famille Esmez de Kerservantde gueules, à six billettes d'argent, 3, 2, 1 / en gwad, e c'hwec'h kanochenn en arc'hant, 3, 2, 1

  Esus : dieu gaulois, identifié à Jupiter;

Etain : l'un des noms irlandais de la Grande Déesse.

Etienne Ier de Bretagne : cinquième fils du comte Eudon (frère d'Alain V Fergent). Il épouse Havoise, la fille du comte de Guingamp. Après la mort de Geoffroy, son frère aîné, il prend le titre de comte de Penthièvre

  Etienne II : Fils d'Etienne Ier.

  Etienne III : Fils d'Etienne III. Il engendre : Geffroy Botherel, Alain Le Noir II, Henri Ier d'Avaugour.

Etienne (de la Rochefoucaud) : évêque de Rennes, en Petite Bretagne, de 1157 à 1166; Il a succédé à Alain (Ier), et a eu lui-même pour successeur Robert (Ier).

Etienne (de Fougères) : évêque de Rennes, en Petite Bretagne, de 1168 à 1178. Il a succédé à Robert (Ier), et a eu pour successeur successeur Philippe.

Etrainn : nom donné par l'historien O'Rahilly à une vague celtique en Irlande. Il l'identifie aux Fir Bolg.

Euainetos, archonte d'Athènes en -335

Euandross : archonte d'Athènes en -382

Euboulos, archonte d'Athènes en -274

Eubulides, archonte d'Athènes en -394

Eubulos, archontes d'Athènes : en -345; en -256

Eucharistos, archonte d'Athènes en -359

Eudes de Porhoët : régent de Bretagne, de 1148 à 1156.

Eudon : évêque de Léon, en Petite Bretagne, de 995 à 1033. Il a succédé à Paulinien, et a été lui-même suivi par Salomon.

Euergeres, archonte d'Athènes en -164

* Eugène : nom de plusieurs rois d' Écosse .

- Eugène II : de 427 à 449.

- Eugène III : de 535 à 558.

- Eugène IV : de 605 à 622.

- Eugène V : de 688 à 692.

- Eugène VI : de 692 à 702.

- Eugène VII : de 704 à 721.

- Eugène VIII : de 761 à 764.

Eukleides, archonte d'Athènes en -403

Eukles Molonos, archonte d'Athènes en -427

Euktemon, archontes d'Athènes : en -408; en -299

Eumachos, archontes d'Athènes en -120

Eunikos, archonte d'Athènes en -169

Eunius : 8è évêque de Vannes, en Petite Bretagne. Probablement le dernier évêque gallo-romain de cet évêché. Il a succédé à Maclavius. Présent apparemment en 574. Exilé en 578 (suite à la prise de Vannes par les bretons). Décédé vers 580. Il aurait , de 1540à 1546; Il a eu  pour successeur Regalis.

Euphemos, archonte d'Athènes en -417

Euphiletos, archonte d'Athènes en -214

Eupolemos, archonte d'Athènes en -185

Euric (Evaricus / Eoric / Evaric / Henric) : 

étymologie : germanique Ehre = honneur + rik = roi/

Fils de Théodoric Ier. né vers 420. Il est frère de Thorismond, Théodoric II, Frédéric, Tetemer, et Mimnerith. Euric succède en tant que roi des Wisigoths à Théodoric II, qu'il fait assassiner à Toulouse en 466.

cf. Demougeot, tome II, p 594 : "De plus, aussitôt après la défaite de Basiliscus (en 468, contre les Vandales d'Afrique) les rois wisigoth et suève s'apprêtèrent à envahir les provinces voisines de leurs territoires."

En 469, il écrase à Déols, près de Châteauroux, une armée britto-romaine commandée par un certain Riothame, identifié à Ambroise Aurèle / Emrys Wledig. Cette victoire lui permet de s'emparer des cités de Tours, Bourges, Limoge Poitiers.  

Il porte ensuite ses attaques sur l'Auvergne et sur l'Armorique (province de Tours, au nord de la Loire). Il échoue devant Clermont, ainsi que devant Carhaix, capitale des Ossismes, en 474.

Il réussit cependant, dès 475, à acquérir l'Auvergne en forçant l'empereur Jules Nepos à l'échanger contre la Provence.  

Euric est mort à Arles en 484, de mort naturelle.

Son épouse portait le nom de Ragnahilde. Sidoine. Lettre IV.8.5. C'est sa seule mention.

Euric

Extrait de :  Clovis contre Alaric

de Patrice RUFINO.

   Photographie Jo DUCASSE

  Eurykleides, archonte d'Athènes en -243

  Euthios, archonte d'Athènes en -283

 

  Euthippos : archonte d'Athènes en -461

  Euthydemos : archonte d'Athènes en -431

  Euthykles : archonte d'Athènes en -398

  Euthykritos : archontes d'Athènes : en -328; en -189

  Euthymenes : archonte d'Athènes en -437

  Euthymos : archonte d'Athènes en -450

  Euthynos : archonte d'Athènes en -426

    Eutropia : épouse de l'empereur Maximien. Mère de l'empereur Maxence.

Euandros, archonte d'Athènes en -212

Euxenippos : archonte d'Athènes en -305

Even (Yvon) : évêque de Vannes, en Petite Bretagne, de 1132 à 1143; Il a succédé à Jacques, et a eu  pour successeur Bx. Rouaud.

Even de la Forest : évêque de Cornouaille, en Petite Bretagne, de 1283 à 1290. Il a succédé à Yves Cabellic, et a eu lui-même pour successeur Alain rivelen, dit Morel, de Riec.

Even (Francis) : notaire à Tréguier; nationaliste breton; membre du Collège des Druides; pseudonyme : Karevro (= celui qui aime son pays)

Retour en tête de page