Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anoioù lec'hioù

Noms de personnes * Anaoioù tud

Breizh

Bretagne

Bro Naoned

Pays de Nantes

  Château-Thébaud

Chastèu-Tebaut

*Kastell-Tepawt

 

pajenn bet digoret ar  25.03.2008 page ouverte le 25.03.2008

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour 06/11/2017 19:54:21

Définition : commune de la Bretagne historique, dans le Vignoble nantais; évêché de Nantes.

Aujourd'hui dans la région économique dite des "Pays de Loire", département de Loire-Atlantique, arrondissement de Nantes; canton de Vertou-Vignobles; sur***

Superficie : 1762 ha 63 ca en 1843; 

Population : 1400 'communiants' vers 1780; 1489 hab. en 1874; 1377 hab. en 1968; 

Armoiries; blason

* Froger & Pressensé (1996) : "de sable au croissant d'or accompagné de trois croisettes ancrées d'azur, 2 et 1". Armes de la famille Thébaud. 

NB JC Even : contradiction entre la description et le dessin : croisettes d'argent.

* Editions Flohic (***) : 

Paroisse : église sous le vocable de saint Martin.

Histoire :

* Ogée (1780) : Château-Thebaud; sur la rivière de Maine, à 3 lieues 1/2 au S.- E. de Nantes, son évêché, sa subdélégation et son ressort, et à 24 lieues 3/4 de Rennes. Le roi possède plusieurs fiefs dans cette paroisse, qui compte 1400 communiants. La cure est en le représentation de l'évêque, depuis 1774. Avant ce temps, elle était présentée par l'abbé de Saint-Jouan de Marne, comme prieuré dépendant de son monastère. Il s'y exerce une haute justice, qui appartient à M. l'abbé le Loup, seigneur de la paroisse. Son territoire, partie en terres labourables, partie en vignes et prairies, est fertile; mais du côté d'Aigrefeuille on voit beaucoup de landes*, qu'on pourrait cultiver avec succès. Ses maisons de remarque sont : la Bourgonnière, la Templerie, Brerons, le Rafflé, la Turmelière, Launay et la Clartière. 

-------------------------------

* Marteville et Varin (1843) : CHATEAU-THÉBAUD (ecclesia sancti Martini Castro-Theobaldi), commune formée de l'anc. par. de ce nom, aujourd'hui succursale. — Limit. : N. Saint-Fiacre; E. Moisdon, Aigrefeuille; S. Aigrefeuille; O. Montbert, le Bignon. — Princip. vill. : le Port-Radin , la Brosse, le Ronceray, la Haye, la Basse-Poterie, les Montis, l'Héraudière, la Haute Poterie, la Gauberdière, le Prineau. — Superf. tôt. 1162 hect. 63 a., dont les princip. divis. sont : ter. lab. 877; prés et pat. 234; vignes 401; bois 81-; verg. et jard. 41; landes et incultes 40; sup. des prop. bât. 24; cont. non imp. 66. Const. div. 433. Moulins 8 (des Vieilles-Chausses, de la Templerie, de l'Hébar, Gabriel, de la Placelière, de la Paudière, à vent; un à eau près du bourg). Les landes dont parle Ogée ont disparu, si tant est que notre auteur n'ait pas fait erreur, car ce territoire n'en compte pas plus de deux centièmes, proportion minime. — Le bourg est agréablement situé; son église est bâtie sur un coteau formé de rocs énormes, dont un est coupé perpendiculairement, et a plus de 30m d'élévation. Des jardins sont étages sur la colline et descendent jusqu'au bord de la jolie petite rivière qui fertilise toute la vallée dont Château-Thébaud est comme la clef. Près du bourg on voit encore les ruines agrestes du vieux château de Chasse-Loir, qu'Ogée n'a pas mentionné. - On lit dans la Coutume anonyme de Nantes, que le pape Jules II, en 1503, ayant réuni cette cure au chapitre de Nantes, un arrêt du Parlement, rendu en mai 1651, déclara cette union abusive. — II y avait à Château-Thébaud une maladrerie de fondation ducale et à présentation du roi; elle valait 300 liv. - Géologie : le bourg est sur granité-gneiss, alternant avec le granité, et s'associant dans les fissures que tous deux forment, à la stéatite; au nord amphibolite schistoïde, alternant avec granité mêlé de diallage; à la lisière de la forêt de Touffou, crête de rochers quartzeux nommée le Gros-Caillou; elle court sud-est et nord-ouest, dans une longueur d'environ une demi-lieue. — Ou parle le français.

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église Iliz 

i

Bords de la Maine

Étymologie

* J.Y Le Moing (1990) : "Castrum Theobaldi, 1287, LO".

- Phil. Saupin : 

Personnes connues Tud brudet
   

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Vertou-Vignobles Kumunioù kanton Gwerzhaw-***
Basse-Goulaine / Bass-Goleinn *Goueled-Goulen
Château-Thébaud / Chastèu-Tebaut *Kastell-Tepawt
La Haie-Fouassière    
Haute-Goulaine    
Saint-Fiacre-sur-Maine    

Communes limitrophes de Château-Thébaud

Parrezioù tro war dro Kastell-Tepawt

Montbert Le Bignon Vertou Saint-Fiacre-sur-Maine Maisdon-sur-Sèvre Aigrefeuille-sur-Maine

Sources; Bibliographie :

* OGEE : Dictionnaire de Bretagne; 1780.

* A. MARTEVILLE et P. VARIN : continuateurs et correcteurs d'Ogée; 1843

* Adolphe JOANNE : Département de Loire Inférieure. Hachette. 1874. Réédition Christophe Belser / Editions C.M.D. 

* Éditions ALBIN-MICHEL : Dictionnaire national des communes de France. 1970. Recensement de 1968.

* Jean-Yves LE MOING : Les noms de lieux bretons de Haute Bretagne. Coop-Breizh. 1990.

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes de Loire-Atlantique. Froger SA. 1996.

* J.L RAMEL et A.J. RAUDE : Liste des communes du département de Loire-de-Bretagne. Rolaey dez comunn deu departamant de Leirr-de-Bertaeyn. Roll komuniou departamant Lier-Breizh. Maezoe-Heveziken. 2003.

Liens électroniques des sites Internet traitant de Château-Thébaud / Chastèu-Tebaut / Kastell-Tepawt

* lien communal : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* pour le blason de Château-Thébaud : dessin JC Even sur logiciel Genhéral5. 

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Information sur blocage de compte sur Wikipédia francophone

L'information des recherches et découvertes archéologique concernant Saint-Symphorien et Bréssillien, de Paule, permettant d'étayer sérieusement la revendication de Brocéliande historique a été systématiquement rendue impossible sur la page de Wikipedia consacrée à Brocéliande, par des soi-disant experts en lutinologie, fées et korrigans  . Toute information systématiquement effacée; compte bloqué.

Compte tenu de cela, il est conseillé au lecteur de se reporter aussi à la page

Brocéliande historique.

Jean-Claude EVEN / Marikavel.org

Retour en tête de page