Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anoioù lec'hioù

Noms de personnes * Anaoioù tud

Breizh

Bretagne

Bro-Dreger

Trégor

  Louergad

Louargat

 

pajenn bet digoret e 2002 page ouverte en 2002

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

dernière mise à jour 31/01/2018 21:03:18

Définition : commune de la Bretagne historique, en Trégor / Bro-Dreger; évêché de Tréguier.

Aujourd'hui dans la région économique dite "de Bretagne", département des Côtes d'Armor, arrondissement de Guingamp; canton de Belle Isle en Terre; entre le Jaudy et le Léguer, ainsi que le Guindy, le Froudic, le ruisseau de Saint-Gonéry et le ruisseau du Roudour.

Superficie : 4718 ha. en 1845; 5718 en 1890; 5570 ou 5723 ha. aujourd'hui ??? cherchez l'erreur !

Population : 3000 'communiants' vers 1780; 4277 hab. vers 1860; 4612 hab. en 1878; 4311 hab. en 1881; 4416 hab. en 1890; 2340 hab. en 1970; 2224 hab. en 1982; 2140 hab. en 1998; 2126 hab. en 1999; 

Histoire :

* Ogée (1780) : Louargat : à peu de distance de la route de Guingamp à Morlaix; à 5 lieues 1/4 au S.S.O de Tréguier, son évêché (aujourd'hui Saint-Brieuc); à 28 lieues 1/3 de Rennes, et à 2 lieues 1/2 de Guingamp, sa subdélégation. Cette paroisse relève du roi, ressortit au siège royal de Lannion, et compte 3000 communiants. La cure est présentée pat le commandeur du Paraclet (ordre de Malte), qui est seigneur de l'endroit. Le territoire forme, à quelques monticules près, une plaine dont les terres sont exactement cultivées et rapportent d'abondantes récoltes. - Ses maisons nobles sont : Kermoroc'h, qui a une haute justice; Kerampaliez, Goademolé (Guardenolé), le Cludon, Runegout, le Clarziou, Guermorvan (à M. de Goëbriant), Logdu, Coëtgourhant, Kergadio (Kercadiou), Kerlesrou (Kernezvou), et la terre seigneurale du Largez, qui tire son nom origine du nom de Gaël, paroisse du diocèse de Saint-Malo. Trescand du Largez est qualifié de haut-baron sans les actes du duc Conan III, dit le Tors, l'an 1974. Guillaume le Conquérant, roi d'Angleterre, donna à Raoul du Largez l'ancien royaume de Canstangle, qui comprenait les comtés de Norfolk et de Suffolk, en récompense de la part qu'il avait eue à la conquête de l'Angleterre, l'an 1096. Raoul du Largez, Alain son fils, se sont distingués dans les armées des souverains, et ont occupé les plus belles places chez ces princes. Il y en a aussi plusieurs qui se sont distingués dans l'Église; et enfin la terre et seigneurie du Largez appartient encore aujourd'hui à M. du Largez, un des descendants de cette illustre famille.

* Marteville et Varin (1843) : LOUARGAT : (sous l'invocation de la Vierge); commune formée de l'an. par. de ce nom; aujourd'hui succirdale. - Limit. : N, Pluzunet; E. :Bégard, Pédernec, Tréglamus; S. Gurun-Huel; Plougonver; O. Belle-Ile-en-Terre, Trégrom. - Princip. vill. : Gars-Olivier, Keresquern, Régourlès, Keranscoul, Coat-Quédénou, Keranfiol, Traou-an-Guer, Rumélégan, Kervoasdoué, Coat-an-Besont, Kerguiniou, Pergat, le Manaty, Kerléau, Golet, La Luzon, Kervern, Lanvoen-Crec'h-Guignec, Kervenou, Leinhakec, Kerdivoalanet, Kercadiou, Pen-Jaudy, Kerespern, le Fruguel, Keridré, Kermilin, Guermorvan, Kergrist, Guernalin, Keryas, Saint-Paul, Nénès, Kerro, Coat-Conoz, Kermaria, Lisividic, Guéroudoux, Nénès-Caër, Cleutrens. - Suprt. tot. 4718 hect., dont les princip. divis. sont : ter. lab. 3136; prés et pât. 623; bois, 781; verg et jard. 32; landes et incultes 881; sup. des prop. bât. 33; cont. non imp. 229; Const. div. 859; moulins 11 (de Kerborn, de Keranfrol, du Château, du Loch, Blanc, de Kerro, du Reste, à eau).. Le bourg de Louagat, situé sur a route de Paris à Brest, a été presque totalement détruit, en 1832, par un violent incendie; depuis, il a été rebâti à la moderne, et c'est l'un des plus beaux de tout le département des Côtes-du-Nord. - Il y , outre l'église, sept chapelles, dont l'une, celle de Saint-Eloy, est remarquable par l'assemblée ou pardon qui s'y tient tous les ans le premier dimanche de juillet. Chaque fermier des environs y envoie ses chevaux pour les faire vouer à saint Eloy. Cette assemblée quelquefois ne compte pas moins de deux à trois mille personnes, et de six à sept mille chevaux. L'après-midi ont lieu des courses et des cavalcades qui rarement se terminent sans accident. - En 1696, M. de Goësbriant était seigneur de cette paroisse. - La commune actuelle est à peu près coupée en deux parties égales par la route de Paris à Brest, qui la traverse de l'est-nord-est à l'ouest-sud-ouest. La forêt de Coatannay est située dans la partie méridionale. - Le Méné-Bré, au sommet duquel est construite la petite chapelle Saint-Jean, et qui est le point le plus élevé de toute la Bretagne, est situé partie en Louargat et partie en Pédernec. De ce point on jouit d'une vue immense. - Il y a une tannerie. - Les paysans se livrent à la fabrication de chaises er de meubles qu'ils vont vendre sur les marchés de Pédernec et de Guingamp. - On voit, par la Charte de Conan IV, donnée aux Templiers en 1160, que cet ordre possédait des biens et une aumônerie en cette commune : "Eleemosinae de Louergat". - Géologie  granite; grès et minerai de fer au sud; roches amphiboliques à la montagne du Bré. - On parle le breton.

JC Even : A l'époque de l'indépendance gauloise, puis durant l'empire romain, ce territoire fait partie de la cité des Ossismes, dont la capitale est Vorgium / Carhaix, située au centre géographique de la cité. 

De façon plus précise, le territoire de Louargat se trouve en Pagus Tricurius > Bro Dreger / Trégor. 

Il fait partie de la dotation faite par l'empereur Maxime (Magnus Clemens Maximus Augustus) / Maxen Wledig, à son beau-frère, le Britto-romain Conan (Mériadec), vers 385. Il fait donc ainsi partie du premier 'royaume' breton de Bretagne armoricaine. 

A partir de l'organisation de la la Bretagne armoricaine, fin Vè siècle / début VI è siècles, le territoire de Louargat fait partie de la paroisse bretonne primitive de ***** successeur probable d'un fundus gallo-romain, qui englobe aussi : *****.

L'ensemble fait partie intégrante du Trégor.

----------------------

Maires de Louargat, MMs : COATANTIEC; BRIGNONEN; DIOURIS; LOHENET; J. SCOLAN; V. SCOLAN; J. LE CALVEZ; MAHE; Y-M STEPHAN; 

Paroisse : sous l'invocation de la Vierge. En breton : Itron Varia an Nec'h.

Il est important à ce propos, de souligner une erreur trouvée dans certains livres, due à une erreur d'interprétation et de traduction. On trouve en effet l'invocation à Notre-Dame des Neiges ! 

Ceci provient d'une traduction aberrante du breton : Itron Varia an Ec'h, le mot erc'h signifiant neige, avec agglutination du n de l'article précédent avec l'initiale e.

Le véritable nom est en fait le breton : Itron Varia an Nec'h, le mot nec'h lui même provenant d'un celtique *cnec / *cnoc, qui signifie : butte, hauteur, colline, ce qui définit parfaitement la proximité de Louargat avec le Menez-Bré (*mons + *brig : doublet du mot colline), dont la partie ouest se trouve géographiquement sur le territoire de la commune de Louargat.

********

Autre précision : la chapelle située au sommet du Ménez-Bré se trouve sur le territoire de Pédernec, et n'est pas sous le vocable de saint Jean (cf. Marteville et Varin), mais sous celui de saint Hervé).

Logo : aimablement communiqué par la Mairie de Louargat.

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église Notre Dame des Neiges Iliz Itron Varia / Mamm Doue
Chapelle sainte Anne (Belle-Ile-Bégard)  
Saint Éloi Sant Elar / Eler
Chapelle saint Sylvestre, à Catic (XVIIIè) Chapel sant Jelvestr, e Katig
Chapelle du Paradis Chapel ar Baradoz
Chapelle saint Michel, et stèle gauloise Chapel sant Mikael ha peulven gall Sant-Mikael
Chapelle saint Paul (XVIIIè) Chapel sant Paol
Chapelle de Christ Chapel Krist
Chapelle saint Jean et saint Fiacre (XVIIè) Chapel sant Yann ha sant Fiakr
Manaty Ar Vanati
Menhirs du Pergat (Ht : 10,30 m) Peulvenioù Pergad
Stèle gauloise de Crec'h Even Peulven gall Krec'h Even
Tumulus de Pen an Stang Tossen Penn ar Stang
Château et chapelle du Largez Kastell ha chapel al Larjez
Manoir du Cleuziou (XVè-XVIIè) Maner ar C'hleuzioù
Manoir de Plouserf Maner Plouserv
La source du Jaudy Mammen ar Ieodi
Coat an Nay Koad an nec'h
Voie romaine de Carhaix à Tréguier / Plougrescant

(près de Coat an Bescont)

Hent roman eus Karaez da Landreger ha Plougouskant

(e kichen Koad ar Beskont)

Étymologie

- Marteville et Varin : 'Eleemosinae de Louergat', 1160. (aumônerie de Louargat)

- J. Rigaud (1890) : "On croit que cette commune doit son nom à saint Ergat ou Pergat, ermite qui a vécu, dit-on, au village de ce nom".

- Régis de Saint Jouan : 'On retrouve la forme Loeargat dans une copie de 1304 d'une charte de 1170...; Loargat, 1330 ...'

- Bernard Tanguy : 'Louergat, 1160; Loeargal (= Loeargat), 1170; Loargart, v. 1330; Louargat, fin XIVè, 1461'. 

- Éditions Flohic (1998) : "de l'ancien breton loer ou loar, lune, et cat, combat; ou de loc ar goat, lieu du bois; ou encore loar goat, lune du bois, en raison de la situation de la commune au milieu de la foret de Coat-an-Hay. Une tradition locale, par ailleurs, rattache Louargat à saint Ergat".

- Hervé Abalain (2000) : " Louergat, 1160; peut-être de lou pour loc'h + Ergat, ou plutôt éponyme employé seul".

- commentaire JC Even : (en préparation)

Personnages connus Tud anavezhet
Trescand du Largez  
Raoul du Largez

compagnon de Guillaume le Bâtard (1066)

 
Alain du Largez  
   

Armorial Ardamezeg
         
de Goësbriant

"d'azur, à la fasce d'or"

"en glazur, e dreustell e aour"

         

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Belles-Isle-en-Terre Parrezioù kanton Benac'h
Belle-Isle-en-Terre Benac'h
La Chapelle-Neuve Ar Chapel Nevez
Gurunhuel Gurunuhel
Loc-Envel Lok-Envel
Louargat Louergad
Plougonver Plougonver
Tréglamus Treglanviz

Communes limitrophes de Louargat Parrezioù tro war dro Louergat
Pluzunet Bégard Pédernec Tréglamus Gurunhuel Plougonver Belle Isle en Terre Plounévez-Moëdec Trégrom

Sources

* OGEE : Dictionnaire de Bretagne; 1780.

* Marteville et Varin, continuateurs et correcteurs d'Ogée (1843)

* Benjamin JOLLIVET : Monographies des villes et villages de France. Côtes du Nord. Arrondissements de Lannion et Loudéac. Volume IV. 1859. 

* Anonyme : Dictionnaire des communes des Côtes du Nord. vers 1860.

* Adolphe JOANNE : Département des Côtes du Nord. Hachette. 1878.

* Adolphe JOANNE : Dictionnaire des communes du Département des Côtes du Nord. Hachette. 1886. 

* J. RIGAUD : Géographie historique des Côtes du Nord. 1890. Réédition La Tour Gile. 1995.

* Éditions ALBIN-MICHEL : Dictionnaire des communes de France. 1970.

* Michel de la TORRE : Guide de l'art et de la nature. Côtes du Nord. Berger-Levrault éditeur. 1978.

* Michel de la TORRE : Guide de l'art et de la nature. Côtes du Nord. Nathan. 1985.

* Régis de SAINT-JOUAN : Dictionnaire des communes . Département des Côtes d'Armor. Éléments d'histoire et d'archéologie. Conseil Général des Côtes d'Armor. Saint-Brieuc. 1990.

* Bernard TANGUY : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses des Côtes-d'Armor. 1992

* Daniel DELATTRE : Les Côtes d'Armor; les 372 communes. Éditions Delattre. 2004.

Liens électroniques des sites Internet traitant de Louargat / Louergad

* lien communal : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Retour en tête de page