Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anvioù lec'hioù

Noms de personnes * Anvioù tud

Breizh

Bretagne

 

Bro-Benteur

Penthièvre

Sant-Brieg

Saint-Brieuc

  Trégueux

Tréyeu

 *Tregaeg (?)

 

pajann bet digoret an 30.07.2009 page ouverte le 30.07.2009     * forum du site Marikavel : Academia Celtica  dernière mise à jour

10/07/2021 18:17:03

Définition : Commune de la Bretagne historique, dans l'évêché de Saint-Brieuc, comté de Penthièvre.

Aujourd'hui dans la région administrative non historique dite "de Bretagne", département des Côtes d'Armor; arrondissement de Saint Brieuc; canton de Langueux, dans le fond de la baie de Saint-Brieuc; sur l'Urne et le Douvenant.

Superficie : 1457 ha.

Population : 600 'communiants' vers 1780; 1309 hab. en 1860; 1339 hab. en 1878; 1282 hab. en 1881; 1036 hab. en 1890; 2182 hab. en 1968; 6537 hab. en 1982; 7019 hab. en 1990; 6581 hab. en 1999 (?)

Blason

* Editions Flohic : "il s'inspire des armes de la famille Eder de la Fontenelle".

* Froger et Pressensé : "tiercé en fasce : au 1, d'azur à deux quintefeuilles d'or; au 2, d'hermine plain; au 3, de gueules à une quintefeuille d'or". Les trois quintefeuilles sont reprises des armes des Eder de la Fontenelle.

Paroisse : église sous le vocable de Saint-Pierre

Histoire

Extrait de Frotier de la Messelière. 1933

**********

Extrait de Le Diuzet. Mouez ar Vro. 1960

* Ogée (1780) : Tregueux ; sur une hauteur et sur la route de Saint-Brieuc à Moncontour; à 2/3 de lieue de Saint-Brieuc, son évêché , sa subdélégation et son ressort, et à 19 lieues 1/3 de Rennes. On y compte 600 communiants ; la cure est à l'alternative. Le territoire , coupé de ruisseaux , est très-bien cultivé et rapporte d'abondantes moissons en grains de toute espèce.

* Martela Ville et Varin (1843) : TRÉGUEUX ; commune formée de l'anc. par. de ce nom; aujourd'hui succursale. — Limit. : N. Saint-Brieuc ; N.-E. et E. Langueux; S.-E. Iffiniac; S. Iffiniac, Plédran; O. Ploufragan. — Princip. vill.: la Grenouillère, la Basée, Launay, les Salles, la Lande, le Mitan , la Villeraye, Belêtre, la Ville-Calmet, la Combe, les Veyes, Sainte-Marie, la Porte-Alain, Quéré, Mauchamp, le Frêche, Caui, Létang, Beau-Rouault, Sainte-Foi, le Grand-Bourg-Neuf, le Bergu, le Guémorin, Saint-Rivily, la Ville-Gueury, le Guélamberl, la Ville-Aubry, Très-Fois, la Ville-Grand, Beau-Soleil. — Superf. tôt. 1441 hect. 86 a., dont les princip. div. sont: ter. lab. 1193; prés et pat. 93 ; bois 28; landes et incultes 64; sup. des prop. bât. 6; cont. non imp. 60. Const. div. 156; moulins 5 (à eau, de la Ville-Biot, de Gibat, du Créha, Petits-Moulins). >>> Cette commune, formée à l'est et au sud-est par une longue chaîne de coteaux rapides, est bien cultivée. Elle produit abondamment du blé, et surtout des légumes, qui sont vendus sur le marché de Saint-Brieuc. La grande route de cette la Ville à Moncontour passe dans le bourg. Elle entre en Trégueux au Pont-Saint-Quay et en sort à Ponl-Poël-Pot; sa direction est sud-est à nord-ouest, — Géologie : granité. — On parle le français.

* Chevalier de Fréminla Ville (1837) : " Une voie romaine bien conservée, se dirige d'Yffiniac sur Erqui , eu passant par le bourg de S.t-Alban ; elle est encore praticable et journellement suivie par les paysans qui la connaissent eux-mêmes sous le nom de Chemin des Romains. Je l'ai examinée en la suivant pendant près d'une lieue : elle forme une chaussée élevée composée d'assises horizontales et alternatives de gravier et de petites pierres , et revêtue extérieurement de larges dalles plates.

Cette voie fait partie d'une des grandes routes militaires que les Romains , lors de leur séjour en Bretagne, avaient pratiquées pour établir des communications libres et faciles entre leurs différents postes. Celle-ci, dont l'extrémité la plus Nord est à Erqui , passe , comme nous venons de le dire, par S.t-Alban et Yffiniac; pénétrant de là dans l'intérieur des terres, on la suit à travers les paroisses de S.t-Gilles et de Lanfain ; on la retrouve près de Corlay , comme nous le dirons plus bas, et de la elle se dirige sur Carhaix dans le Finistère , où les Romains eurent la principale de leurs stations dans ce département".

* Anonyme (1860) : "La voie romaine de Carhaix à Corseul traverse cette commune de l'est à l'ouest; on trouve, de temps à autre, sur le bord de cette voie, beaucoup de débris romains.

* Bernard Tanguy (1992) : "Amputée en 1792 au profit de Saint-Brieuc de la partie de son territoire dite du Bas-Trégueux, la commune de Trégueux a cédé, en 1847, à celle d'Yffiniac le hameau de Belêtre et une fraction comprise entre l'Urne et la limite de Langueux. La configuration ancienne de son territoire donne à penser que, pour être un démembrement de la paroisse bretonne primitive de Ploufragan, la paroisse de Trégueux pourrait un temps avoir formé une entité avec celle de Langueux, qu'elle cernait à l'ouest et au sud. Situé à 700 m de la limite de Langueux, le bourg est, en revanche, à 6 km à vol d'oiseau de l'extrémité de l'étroit couloir que forme son territoire au sud-ouest, le long de l'ancienne voie romaine de Corseul à Carhaix.

Placé à 1,5 km au nord de cette voie connue sous le nom de Chemin Noë (altération de Chemin Ohès), le bourg est établi sur l'ancienne voie romaine de Nantes au Yaudet, qui coupait la précédente à la Ville-Hervieux. S'il ne semble pas qu'on y ait découvert à ce jour, comme au Pré-Auren et surtout à Sainte-Marie, de traces romaines, son nom, formé avec le vieux-breton treb "village", lui assigne une origine sans doute aussi lointaine que celle de Langueux (cf. ce nom), avec qui il partage le même éponyme".

***********

Maires de Trégueux : MM RAULT, MAHE, BELLOMME, FOURRE, etc ...

***********

Observation JC Even : la voie romaine citée par l'anonyme est un tronçon d'une voie importante, rejoignant Alet et Corseul, à Carhaix, en passant par Hillion ( = Aregenua), et Kerchouan ( = Mons Jovis).

Archéologie. Patrimoine :
Le Bourg Ar bourg
Etablissement gallo-romain de Sainte-Marie  
Etablissement gallo-romain du Préhorain  
Église saint Pierre (1891) Iliz sant Per (1891)
Chapelle sainte Marie (1873) Chapel Itron Varia (1873)
La motte-Bosrouault (Moyen-Age)  
Chapelle saint Michel (XVIIIè), à la Ville-Grohan  
Manoir du Guélambert (XVIè)  
Manoir de la Ville-Grohan (XVIè; remanié)  
Manoir de la Hazaye  
Manoir de la Ville-Gueury  
Manoir de la Lande (XVIè)  
Manoir de la Ville-Jubguenay  
Manoir de Tréfoy (XVIè)  
Manoir de la Ville-Aubry (vers 1600)  
Manoir de Gué-Renaud (vers 1600)  

Étymologie

* Anonyme (vers 1860) : "C'est à saint Guéthénoc, fils de saint Fracan, que cette commune doit son nom, ainsi que le constatent des chartes du XIIIè siècle, dans lesquelles elle est désignée par le mot Trefguethenoc, de même que Langueux, sa voisine, est appelée Landguethenoc".

* J. Rigaud (1890) : "C'est à saint Guéthénoc, fils de saint Fracan, que cette commune devrait son nom qui s'écrivait, au XIIIè siècle, selon les chartes du temps, Trefguethenoc. L'église est sous le patronage de saint Pierre".

* Régis de Saint-Jouan (1990) : " Treguehuc, 1129; Treguiec, 1369; Treguieuc, 1427; Treguieux, XVIIè, XVIIIè; Tregueux, fin XVIIIè".

* Bernard Tanguy (1992) : "Treguehuc, 1129; par. de Treguiec, 1369; Treguieuc, 1427; 1513; gallo : Tréyeu". 

"Bien que l'on rencontre dans une liste de saints bretons du Xe siècle un hagionyme Cioc, identique au gallois Ciwg, éponyme de Llangiwg en Glamorgan, il est plus probable que le second élément du nom est un hypocoristique Kéec, anciennement Caeoc, de saint , aujourd'hui écrit Quay. Ce saint, qui a laissé son nom au lavoir de Saint-Quay et au pont de Saint-Quay, sur le Douvenant, possédait jadis une chapelle à Trégueux et une autre près de Robien à Saint-Brieuc".

----------

Observation JC Even : la forme *Tregaeg semble bien être une re-bretonnisation théorique à partir d'un nom oublié. Espérons qu'elle ne soit pas abusive.

Toponymie. (texte à mettre en page)

Atlantique ; Aulnais ; Aulnais d'en Bas ; Aulnais d'en Haut ; ; Barillot; Bas Bourgneuf;  Bas Lantrin; Beau Chemin ; Beau Soleil; Beaurouault; Bel Orient ; Belle Issue; Bergu; Bocage ; Bocco le; Bois Blanc ; Boisillon ; Bourgneuf ; Bout du Pont le; Brandehaut ; Buchon ; Camp de Péran ; Captages ; Caux ; Chalonge ; Champ Ferlin; Champ Trillard le; Charles Coulomb Rue; Chauchix le; Clos Auffray; Clos Couvran le; Clos Marais le; Combe la; Crarie la; Créac'h ; Croix Chemin la; Croix Denis ; Croix Gibat ; Croix Morin la; Epine  l; Etang l'; Evays ; Fontaine Broons la; Fontaine Sainte Marie la; Fraiche ; Grenouillère la; Gué Lambert ; Gué Morin ; Guerneau ; Hamonais la; Haut Lantrin; Haute la Ville ; Hazaie ; Lande ; Launay ; Loges les; Maison Neuve ; Marc Seguin Rue; Mare du Gué ; Mares les; Mauchamps ; Mitan ; Moncontour ; Moulins ; Noë la; Perray le; Perrière ; Petit Bois ; Petit Etang; Petit Gué Morin; Petit Verger le; Petite Lande; Plédran ; Porte Allain ; Pré le; Pré Courbu et ; Quéré ; Roblin; Roche Blanche ; Rochers ; Roselaie la; Saint Rivily ; Sainte Foy; Sainte Marie Rue; Salles les; Sambre et Meuse ; Tertre ; Tertre à l'Ergot; Tertre à la Tuile le; Tonkin le; Toupie la; Tréfois ; Trélaunay ; Urne ; Vallées ; Vaux Baliers; Veilleuns; Verger ; la Ville Aubry; la Ville Biot la; la Ville Calmet ; la Ville Car la; la Ville d'Alan la; la Ville Grohan ; la Ville Gueury ; la Ville Hervieux ; la Ville Jouyaux ; la Ville Polo la; la Ville Raye 

Personnes connues Tud brudet
Famille Auffray du Guélambert  
Famille Ruffelet de la Lande  
Jean GAUDIN (1458)  
Guy Eder de la Fontenelle

seigneur de la Fontenelle, en Trégueux

 
Jean Auffay de la Ville-Aubry (dit Auffay des Mallets)

abbé de Lanvaux, 1614; aumônier de la reine Marie de Médicis; chanoine de Saint-Brieuc; vicaire général de l'évêque de Vannes, 1626; mort vers 1640;

 
François Auffay du Guélambert (dit Auffay de Pluduno)

??? / Saint-Brieuc, 12 novembre 1652

 
Jean BAGOT

chirurgien de marine; maire de Saint-Brieuc en 1790; député à l'assemblée législative en 1791;

Les Mauchamps, en Trégueux, 1728 / ???

 

Armorial * Ardamezeg

     
Bagot Eder Auffray      

seigneurs des Salles en Trégueux; de la Roche-Blanche; de la Ville-Ménart; de Prévallon

"d'azur à la bague ou annelet d'or"

"en glazur e rilhenn en aour"

(arm. 1696)

Plusieurs syndicts et maires de Saint-Brieuc depuis 1579

(PPC)

seigneurs de Beaumanoir, en Leslay, baron de la Fontenelle, en Trégueux; de la Villedoré et de la Villeraoul, en Cesson; de Guerlignon, par. de Cohignac; de Kerrien, en Tréglamus; de la Haye et de la Mastinais, en Missillac; de l’Ongle et de la Motte-Isar, en Guenrouët.

 

"De gueules à la fasce d’argent, accompagnée de trois quintefeuilles de même"

"en gwad e dreustell en arc'hant, heuliet gant teir fempdiliaouenn ivez en arc'hant"

 

sceau / siell 1435

références et montres de 1535 à 1543

Devise / Sturiad  : Libertas.

(PPC)

seigneurs de Guélambert et de la Ville-Aubry en Trégueux; de Mesguen en en Pommerit-le-Vicomte; de Roc'hbihan, en Saint-Michel; de la Granville  (en Hillion ?)

"Fascé (alias  : bandé) d'argent et de sable de six pièces, au lion brochant d'or"

"Treustellet (neuz all : sourinet) etre arc'hant ha sabel a c'hwec'h pezh, e leon en aour balirant"

(PPC)

 
     

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Langueux Kumunioù kanton 
Hillion Hilion
Langueux *Langaeg
Trégueux - Tréyeu *Tregaeg
Yffiniac *Ilfinieg

Communes limitrophes de Trégueux - Tréyeu Parrezioù tro war dro *Tregaeg
Saint-Brieuc / Sant-Brieg Langueux Yffiniac Plédran Saint-Julien Ploufragan

Sources

* OGEE : Dictionnaire de Bretagne; 1780. 

* Chevalier de FREMINla Ville : Antiquités de la Bretagne. Côtes du Nord. 1837. Réédition Slatkine Reprints. 1980.

* A. MARTEVille et P. VARIN : continuateurs et correcteurs d'Ogée; 1843.

* Anonyme : Dictionnaire des communes du département des Côtes du Nord. vers 1860.

* Adolphe JOANNE : Département des Côtes du Nord. Hachette. 1878.

* J. RIGAUD : Géographie historique des Côtes du Nord. Imprimerie Francisque Guyon. Saint-Brieuc. 1890.

* Régis de SAINT-JOUAN : Dictionnaire des communes du département des Côtes d'Armor. 1990.

* Bernard TANGUY : Dictionnaire des noms de communes trèves et paroisses des Côtes d'Armor. 1992.

* Daniel DELATTRE : Les Côtes d'Armor. Les 372 communes. Éditions Delattre. 2004.

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes des Côtes d'Armor et Ille et Vilaine. 2008.

Liens électroniques avec les autres sites traitant de Trégueux - Tréyeu / *Tregaeg : 

* site officiel communal : 

* Wikipedia brezhonek :  

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* Autres pages de l'encyclopédie Marikavel.org pouvant être liées à la présente :

http://marikavel.org/heraldique/bretagne-familles/accueil.htm

http://marikavel.org/broceliande/broceliande.htm

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* sauf indication contraire, l'ensemble des blasons figurant sur cette page ont été dessinés par J.C Even, sur bases de GenHerald 5.

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Retour en tête de page