Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anoioù lec'hioù

Noms de personnes * Anaoioù tud

Breizh

Bretagne

Sant Brieg

Saint Brieuc

 

Bréhan-Loudéac

*Berhaund-Lodeiac

*Brehant-Loudieg

 

pajenn bet digoret e 2003 page ouverte en 2003

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

dernière mise à jour 18/04/2017 20:14:58

Définition : commune de la Bretagne historique, évêché de Saint-Brieuc. 

Aujourd'hui dans la région économique non historique dite "de Bretagne", département du Morbihan; arrondissement de Pontivy; canton de Rohan; sur l'Oust et le Lié.

Superficie : 5167 ha.

Population : 3000 'communiants' vers 1780; 2555 hab. en 1891; 1885 hab. en 1968; 2257 hab. en 1982; 2300 hab. en 1992; 2314 hab. en 1999; 

Armoiries; blason

* Froger et Pressensé (1999) : "de gueules à 3 macles d'or, 2 et 1". Devise : "Foi de Bréhand vaut mieux qu'argent".

* Éditions Flohic : "vers 1270, Geoffroy de Bréhan, fils d'Etienne de Bréhan et d'Alyse de Rohan, ajoute en chef de son écu trois macles d'or, en souvenir de sa mère".

-------------

* JC Even : "En gwad, e deir mailhenn en aour"

Paroisse : église sous le vocable de Notre Dame de Bréhan

Histoire :

* Ogée (1780) : Bréhand-Loudéac; dans un fond, entre les rivières d'Oust et de Lié; à 11 lieues 1/4 au sud de Saint-Brieuc, son évêché; à 15 lieues 5/4 de Rennes, et à 3 lieues de Josselin, sa subdélégation. Cette paroisse ressortit à Ploërmel. On y compte 3000 communiants. La cure est à l'alternative. M. le duc de Rohan en est seigneur. Ce territoire, arrosé des rivières d'Oust et du Liés, et coupé d'une infinité de ruisseaux, renferme beaucoup de prairies. Les terres labourables sont fertiles en grains de toute espèce; les landes y sont en grand nombre. L'an 1080, la seigneurie de Bréhand-Loudéac appartenait à Brehand-Levieux; la maison de Bréhand, comte de Plelo et autres lieux, tire son nom de cette terre. Elle a haute, moyenne et basse-justice. En 1520, le manoir de la Touche et celui de la Ville-Morvan appartenaient à Alain Aguesse, et celui de Marn à Olivier de Barlagat.

* Marteville et Varin (1843) : BREHAND-LOUDEAC, commune formée de l'anc. par. de ce nom, aujourd'hui succursale. (V. au Supplément pour tous les documents cadastraux). Il y avait en Bréhand une chapellenie de Doxtuel. - Foires à Saint-Yves-des-Landes, le 19 mai; le 14 août à Bréhand; le lendemain, si l'un de ces jours est férié. - Géologie : schiste talqueux; quelques minerais de fer. - Archéol. : V. sur Saint-Samson en Bréhand Dom Morice, Preuves, t. II, col. 1146. - On parle le français.

* Daniel Delattre (2004) : "Ancienne paroisse primitive qui englobait les territoires de Bréhand, ainsi que ceux de Trébry, Trédaniel et Trégenestre".

--------

Mairies de Bréhan-Loudéac :

 

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église Notre-Dame de Bréhan Iliz Itron-Varia Brehant
Abbaye de Tymadeuc  
Chapelle saint Isidore. XVIIIè  
Chapelle saint Yves. XIXè  
Chapelle saint Marc. XVIè / XVIIIè  
Manoir de l'Estuer  
Château de Coëthuan

détruit par un incendie en 1961

 
Calvaires et croix de Quengobrien, Croix-Mal-Mise, Saint-Mélec, Tymadeuc  
"Camp de César"  
Enceinte fortifiée entre les Touches et Fortville  

i

 

Étymologie

* Ogée (1780) : Bréhand-Loudéac.

* Marteville et Varin (1843) : Bréhand-Loudéac.

* Éditions Flohic (1996) : "du breton Brec'han, du nom du clan qui investit les lieux. Au Vè siècle : Bréhand ou Bréhant, puis Bréhan au XVIIIè siècle".

* Hervé Abalain (2000) : "Brehant Lodoiac en 1269; hagionyme d'origine galloise"

* Daniel Delattre (2004) :

Personnes connues Tud brudet
Charles-Napoléon BIHI

 marquis de Bréhan; baron d'Empire

 
Le Père Guénaël de Timadeuc

Résistant; déporté et mort au camp de Buchenwald en 1945

 
Paul CHENAILLER, dit commandant Morice

responsable de la Résistance en Bretagne, installe son pc à Bréhand-Loudéac, à la fin 1943

 

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
Jumelage avec Olveston

Gloucestershire, en G. Bretagne

 
Jumelage avec Pomport, en Dordogne  

Communes du canton de Rohan Parrezioù kanton Roc'han
Bréhan  
Crédin    
Lantillac    
Pleugriffet    
Radenac    
Réguiny    
Rohan    

Communes limitrophes de Bréhan  
Rohan           Pleugriffet Crédin

Sources

* OGEE : Dictionnaire de Bretagne; 1780.

* A. MARTEVILLE et P. VARIN : continuateurs et correcteurs d'Ogée; 1843.

* Éditions ALBIN-MICHEL : Dictionnaire des communes de France. 1970.

* Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes du Morbihan. 1996.

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes du Morbihan. Froger SA. 1999.

* Hervé ABALAIN : Les noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000.

* J.L RAMEL et A.J. RAUDE : Liste des communes galaises du département du Morbihan. Maezoe-Heveziken. 2003.

* Daniel DELATTRE : Le Morbihan. Les 261 communes. Éditions Delattre. 2004. 

Liens électroniques des sites Internet traitant de Bréhan-Loudéac / *Brehan-Loudieg  :  

* lien communal : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* pour le blason de Bréhan-Loudéac : dessin JC Even sur logiciel Genhéral5. 

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Information sur blocage de compte sur Wikipédia

L'information des recherches et découvertes archéologique concernant Saint-Symphorien et Bréssillien, de Paule, permettant d'étayer sérieusement la revendication de Brocéliande historique a été systématiquement rendue impossible sur la page de Wikipedia consacrée à Brocéliande, par des experts en lutinologie, fées et korrigans  . Toute information systématiquement effacée; compte bloqué.

Compte tenu de cela, il est conseillé au lecteur de se reporter aussi à la page

Brocéliande historique.

Jean-Claude EVEN / Marikavel.org

Retour en tête de page