Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anvioù lec'hioù

Noms de personnes * Anvioù tud

Breizh

Bretagne

Bro Roazhon

Pays de Rennes

Eskopti Roazhon

Évêché de Rennes

 

Betton

Beton

(Bezhon - Lanvezhon)

 

pajenn bet digoret e 2002 page ouverte en 2002     forum du site Marikavel : Academia Celtica  dernière mise à jour 24/03/2021 21:25:53

Définition : commune de la Bretagne historique, en Pays de Rennes / Bro Roazhon; évêché de Rennes.

Aujourd'hui dans la région administrative non historique dite 'de Bretagne', département d'Ille et Vilaine, arrondissement de Rennes, canton Rennes-Nord-Est.

* cf Ed. Flohic : canton de Betton; sur l'Ille, l'Illet, et le Quincampois.

* cf Ogée : sur la rivière d'Isle.

* Marteville et Varin : la rivière d'Ille traverse cette commune du nord au sud.

Superficie : 2673 ha.

Population : 1500 'communiants' vers 1780; 2106 hab. en 1881; 2475 hab. en 1968; 5907 hab. en 1982; 8547 hab. en 1999; 

Armoiries; blason

* Editions Flohic (2000) : "d'argent à la croix potencée d'or, chargé de quatre hermines de sable, une en chaque canton". "il reprend celui de l'ancien prieuré bénédictin".

* Daniel Delattre (2004) : "d'azur à 6 fleurs de lis d'argent posées en 3,2,1"

* Froger et Pressensé : "d'or à la croix potencée de sable cantonnée de quatre  mouchetures d'hermines". Armes du prieuré de Betton, adoptées par la commune après la révolution.

Paroisse : église sous le vocable de saint Martin.

Histoire :

* Ogée (1780) : Betton; sur une hauteur et sur la rivière d'Isle, à 1 lieur 3/4 au nord de Rennes, son évêché, sa subdélégation et son ressort. On y compte 1500 communiants. La cure est présentée par l'abbé de Saint-Melaine de Rennes, comme ancien prieuré dépendant de ce monastère. Le prieuré de la Hédouère est dans la paroisse de Betton. Son territoire, si vous en exceptez quelques vallons, forme un pays plat, où l'on voit des terres fertiles en grains, de belles prairies, des arbres chargés de fruits dont on fait du cidre, et quelques landes. — La seigneurie de Betton est une ancienne bannière qui, en 1496, appartenait à Pierre de Saint-Gilles, seigneur de Betton. On y remarque les terres nobles suivantes : le fief Morel, en 1400, à François des Herbiés, seigneur de Thouaré, aujourd'hui à la maison de Tizé; la Ville-Geoffroi, en 1390, à Guillaume Mandart; le Châtelier, en 1400, à Jean de Parthenay. La Louvrais, La Bunelais, la Ville-Geoffroi, le Châtelier-Ramart, la Gueriche-Deshayes, la Herdrounière, les Broces et la Renaudais sont plus modernes.

Vers le commencement de mai 1591, le capitaine Corbosson se rendit avec sa compagnie au bourg de Betton, dont il s'empara. Ce chef cruel permit à ses soldats de piller, de violer, et enfin de réduire en cendres les maisons des malheureuses victimes de sa barbarie. Le 3 mai de l'année suivante, les troupes du duc de Mercoeur revinrent à Betton, où le soldat se livra à toute sa brutalité. Enfin, ce bourg infortuné se vit, pour la troisième fois, surpris par une armée de deux mille hommes, Français et Espagnols, commandés par Saint-Laurent et Tremereuc, son frère, capitaine du duc de Mercoeur, qui y arrivèrent le 4 juin 1597, après avoir fait les plus affreux ravages dans la campagne, jusqu'aux portes de Rennes. Non contents d'avoir pillé les biens et violé les femmes des habitants, ces guerriers inhumains leur firent subir à tous les plus cruels supplices, sans distinction d'âge, de sexe et de condition. Enfin, pour finir cette scène terrible, ils réduisirent toutes les maisons en cendres.

Par arrêt du 20 juillet 1651, l'abbesse de St-Sulpice, malgré ses vœux de clôture, doit rendre hommage, dans l'auditoire de Betton, au seigneur de cette paroisse, pour quelques terres de son domaine qui relèvent de cette seigneurie.

* Marteville et Varin (1863) : BETTON (ecclesia de Bettonio), commune formée de l'anc. par. de ce nom, aujourd'hui succursale; chef-lieu de perception. — Limit. : N. Chevaigné, Mouazé; e. Liffré, Cesson; S. Saint-Grégoire, Rennes; O. Saint-Grégoire, Melesse. — Princip. vill. : Landret, La Plesse, Mevrais, Boussaud, Guérichet, Roullefort, Bunelais, Rigné, Caloeuvre, Vault-Chalet, Chenezay, Boulais, Hanelais. — Superf. tot. 2672 hect. 4 a 96 ca, dont les princip. div. dont : ter. lab. 1955; prés et pât. 356; bois 28; verg. et jard. 55; mares et can. 2; landes et incultes 29; sup. des prop. bât. 19; Const. div. 406. Moulins 3 (de la Reinais, de Quinvrais, de Betton, à eau).

Le recteur avait les vertes dîmes, à la vingt et unième poignée, des traits de grosse dîme, qui étaient à peu près la moitié de la paroisse. (La grosse dîme s'élevait en quelques cantons à la treizième, en d'autres à la quinzième, en d'autres enfin à la trentième.) — La rivière d'Ille traverse cette commune du nord au sud. — La route départementale n°1, d'Ille-et-Vilaine, dite de Rennes à Saint-James, court du sud au nord. — Le prieuré cité par Ogée était, comme la cure, à présentation de l'abbé de Saint-Melaine, et son revenu était, en 1648, de 1,200 livres. — Il y a foire le 19 mai et le 22 septembre; le lendemain, si c'est fête gardée. — Géologie : schiste argileux. — On parle le français.

La voie romaine de Rennes à Feins passe dans la commune de Betton, au village de la Pierre, à une demi lieue à l'ouest du clocher. On la suit au-delà de Feins, dans le voisinage des bourgs de Saint-Leger, Noyal, Guguen, Trans, Laboussac, Saints, jusqu'à Roz-sur-Couesnon, où elle arrive aux grèves du Mont-Saint-Michel. Le savant M. de Gerville a émis l'opinion très-remarquable que cette voie continuait sa direction nord au travers de ces grèves, aujourd'hui impraticables, et gagnait le bourg de Saint-Paez, près de Granville. L'étude de cette direction présente un vif intérêt, non seulement comme recherche d'antiquité, mais encore comme renseignement propre à éclaircir la question très controversée de l'inondation des marais de Dol et du Mont-Saint-Michel (Biz).

L'église conserve encore quelques beaux vitraux peints; ceux qui ont été cassés sont remplacés en verre blanc. Un baptistaire en granite de style du XVIè siècle est relégué à la porte de l'église pour faire place à un baptistaire en marbre, qui certes ne vaut pas l'ancien. — Cette église semble devoir être du XVIè siècle. (L.)

* Editions Flohic (2000) : "Reconnu comme châtellenie à partir du XIIIè siècle ..."  "A partir de 1990, la commune devient chef-lieu de canton".

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église saint Martin Iliz sant Marzhin
Abbaye Saint Sulpice (disparue) Abbati Sant Sulpis (aet en e boull)
Chapelle Sainte Anne sur l'Eau (démolie en 1804) Chapel Itron Varia war an Dour (bet diskaret e 1804)
Motte de la Mévrais  
Manoir de la Boulais  
Château de la Vallée  

i

1911

Étymologie

* A. Marteville et P. Varin (1853) : "ecclesia de Bettonio".

* Dauzat et Rostaing (1963-1978) : ces auteurs rattachent le nom de Betton à un nom d'homme *Betto, exprimé seul. (cf Bethancourt)

* J-Y Le Moing (1990) : "Betonis 1138, Betton 1155 BO/ME"

* Erwan Vallerie (1995) : "Betonis, 1138; Bettonis, 1152"

* Éditions Flohic : "vraisemblablement de l'anthroponyme franc Betto".

* Commune de Betton : "Le nom de la commune tient sans doute son origine du gallo-romain betudunum, qui signifie « le fort du bouleau » ou « la colline du bouleau »

Personnes connues Tud brudet
Famille de Saint-Gilles

 
Famille de Rieux

 
Famille d'Argentré

 
   

Armorial * Ardamezeg

       
d'Argentré     le Valois    
seigneurs dudit lieu et de Launel, en Argentré; de Montmorel, en Châteaubourg; de Betton; de Gosne, en Noyal-sur-Vilaine; de Chabmbellan, d'Orgères; du Val, de la Guichardière, en Cornillé; des Forges, en Acigné; de la Boëssière; de Taillis, en Erbrée

"d'argent à la croix pattée d'azur"

"en arc'hant e groaz pavek en glazur"

(PPC)

    seigneur de Gallet, en Saint-Georges de Rennes; de la Gunivrais, en Betton; de Séréac, en Muzillac; de Beaulieu, en Mesquer; de la Motte-Aleman, en Saint-Nazaire

"d'azur à deux vautours affrontés d'argent, enchaînés d'or par le cou"

"en glazur, e zaou gup penn-ouzh-penn en arc'hant, chadennet en aour dre ar c'houzoug"

références : 1513; 1668

(PPC)

   

Vie associative Buhez ar gevredadoù Associations' life
     

Les blasons ou triskels des fenêtres blanches sont des liens actifs

Communes du canton de Betton Parezioù kanton *Bezhon
Betton / Béton *Bezhon / Lanvezhon
La Chapelle-Fougeretz  
Montgermont  
Saint-Grégoire    

Communes limitrophes de Betton Parrezioù tro war dro *Bezhon
Chevaigné Mouazé Liffré Cesson-Sévigné Saint-Grégoire Rennes Melesse

Sources; Bibliographie :

* OGEE : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* MM. A. MARTEVILLE et P. VARIN, continuateurs et correcteur d'Ogée, 1843.

* Albert DAUZAT et Charles ROSTAING : Dictionnaire étymologique des noms de lieux de France. Librairie Guénégaud. Paris. 1963. 2è édition.

* Éditions Albin-Michel : Dictionnaire Meyrat. Dictionnaire national des communes de France. 1970.

* Jean-Yves LE MOING : Les noms de lieux bretons de Haute Bretagne. Editions Coop Breizh. 1990.

* Erwan VALLERIE : Diazezoù studi istorel an anvioù-parrez * Corpus * Traité de toponymie historique de la Bretagne. An Here. 1995

* Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. 2000.

*  J.L RAMEL et A.J RAUDE : Liste des communes du département de l'Ille et Vilaine. Maezoe-Heveziken. 2003

* Daniel DELATTRE : L'Ille et Vilaine. Les 352 communes. Editions Delattre. 2004.

Liens électroniques des sites Internet traitant de Betton / Béton / Bezhon :

* lien communal : https://www.betton.fr/accueil

* Wikipedia brezhonek : https://br.wikipedia.org/wiki/Lanvezhon

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* Autres pages de l'encyclopédie Marikavel.org pouvant être liées à la présente :

http://marikavel.org/heraldique/bretagne-familles/accueil.htm

http://marikavel.org/broceliande/broceliande.htm

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* sauf indication contraire, l'ensemble des blasons figurant sur cette page ont été dessinés par J.C Even, sur bases de GenHerald 5.

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Retour en tête de page