Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Anoioù lec'hioù * Noms de lieux

Anaoioù tud * Noms de personnes

Breizh

Bretagne

pas de blason

skoed ebet

Bro Roazhon

Pays de Rennes

  Pléchâtel

Ploechastèu / Pyeuchâtè

*Plegastell

 

pajenn bet digoret ar 10.06.2016 page ouverte le 10.06.2016     * forum du site Marikavel : Academia Celtica  dernière mise à jour 19/05/2019 18:01:46

Définition : commune de la Bretagne historique, en Pays de Rennes / Bro Roazhon; évêché de Rennes.

Aujourd'hui dans la région administrative non historique dite 'de Bretagne', département d'Ille et Vilaine, arrondissement de Redon; canton de Bain de Bretagne; sur la Vilaine et le Semnon

Superficie : 3632 ha.

Population : 2000 'communiants' vers 1780; 2904 hab. en 1881; 1512 hab. en 1968 1780 hab. en 1982; 1980 (1946 ?) hab. en 1999;

Blason : (en attente / en o c'hortoz)

----------

* JC Even : 

 

Paroisse : l'église est sous le vocable de saint Pierre

Histoire :

* Ogée : Pléchâtel; sur un coteau; à 5 lieues 3/4 au S. de Rennes, son évêché, sa subdélégation et son ressort. On y compte 2000 communiants. Il y a une assemblée considérable au bourg de cette paroisse, le jour de la fête de saint Pierre. L'église est un prieuré fondé en 873 par Salomon, roi de Bretagne, qui le donna à l'abbaye de Saint-Sauveur de Redon, qui venait d'être transférée à Plélan. Cette abbaye a toujours possédé depuis ce prieuré, et présenté la cure. La maison du Plessis-Bardoul appartenait, en 1340, à Pierre de Neufville. Son petit-fils, Pierre de Neufville, fut détenu prisonnier par les Anglais, en 1426. Cette seigneurie passa en 1570 à Jean le Ménager, qui eut une postérité nombreuse. Jean, son fils aîné, épousa Jeanne de Tanouarn. Leurs enfants prirent des lettres, en 1662, pour porter le nom de Tanouarn. L'abbaye de Saint-Sauveur de Redon possède la haute-justice de Pléchâtel. Les rivières de Vilaine et de Samnon arrosent ce territoire, qui renferme des terres bien cultivées, des prairies et des landes. C'est un pays couvert, qui produit du cidre.

* Marteville et Varin (1843) : PLÉCHATEL (sous l'invocation de saint Pierre); commune formée de l'anc. par. de ce nom; aujourd'hui succursale. — Limit. : N. Saint-Senoux, Bourg-des-Comptes, Foligné; E. Pancé, Bain; S. Bain, Messac; O. Saint-Malo-de-Phily, Saint-Senoux. — Princip. vill. : la Patouillais, la Guesdonnière, la Landelle, la Ravillais, l'Ardouais, le Val-Himboul, Canacan, le Châtellier, la Guinois, Pinceloup, la Lossais, l'Abbaye-des Landes, Bremalin, la Berraudais, la Hamonais, la Cherpiais, le Perray, la Faroullais, Saint-Saturnin, Bagaron. — Maisons principales : Minténiac, le Plessix-BardouI, Trélan. — Superf. tot. 4344 hect., dont les princip. div. sont : ter. lab. 1837; prés et pât. 440; bois 106; verg. et jard. 47; landes et incultes 1664; étangs 5; sup. des prop. bât. 18; cont. non imp. 148. Const. div. 7255; moulins 6 (de Macaire, de l'Ardouais, de Quénouard, de la Huais, de Rolland, à eau ). — fourneau du Plessix-Bardoul.— Pléchâtel signifie littéralement paroisse du château. L'on dit que Salomon, roi de Bretagne, qui fonda cette paroisse en 873, y avait un lieu d'habitation. — Un acte rapporté par Dom Morice (Preuves, t.1, col. 328), prouve que Salomon donna la moitié de Pléchatel aux moines de Saint-Sauveur-de Redon, en l'année où il fut poursuivi et tué par Pasquiten et Gurwand; que ceux-ci s'étant partagé le royaume (regnum) de Salomon, l' autre moitié de Pléchâtel échut en partage à Gurwand, qui la donna également aux moines de Redon, en confirmant la donation de la partie que Salomon leur avait accordée, et la reconnaissant comme s'il l'eût faite lui-même. — L'église de Pléchâtel est fort ancienne, mais ne remonte certes pas à l'époque de la  fondation de la paroisse; elle semble appartenir au XVè peut-être au XVIè siècle; mais certaines parties de le nef, qui ont conservé des fenêtres cintrées, longues et étroites, peuvent être attribuées au XIIè siècle. Un  prieuré de l'ordre des bénédictins existait en Pléchâtel avant 1789. Cet édifice fut vendu dans la Révolution. Depuis, un des curés de la paroisse (nous ignorons son nom) l'acheta et y établit une communauté de religieuses qui se livrent à l'éducation des jeunes filles. La commune de Pléchatel est limitée au nord, et un peu à l'est, par la rivière de Brue ou Samnon; à l'ouest par la Vilaine; la grand'route de Bordeaux à Saint-Malo la coupe à l'est. — On y voit le bois du Plessix Bardoul, et la lande de Bagaron. Dans cette vaste lande, qui jadis était couverte par une forêt, existaient un grand nombre de forges à bras : c'est ce qu'attestent les monceaux de scories que l'on trouve épars ça et là sur le sol, ainsi que la présence de la petite chapelle de Bagaron, qui en occupe à peu près le centre, et qui est dédiée à Saint-Eloi, le patron des forgerons. —  Il y a un haut-fourneau au Plessix-Bardoul. Cette usine s'alimente sur le territoire même de la commune, notamment à la minière dite de Pléchâtel ou de la Renouillaie, minière située à environ 5000 m. au sud du bourg, et qui a été ouverte en 1828. — L'industrie compte encore dans cette commune la belle minoterie établie récemment par M. Richard de la Pervenchère à l'écluse de Macaire.

Il y avait autrefois en Pléchâtel deux châteaux, dont on ne voit plus que les ruines. L'un, dit le Pairin, était situé sur la route de Bain à Pancé; ou n'y voit plus que des amoncellements de pierres. Le Pairin appartenait, il y a quatre ou cinq cents ans, à la famille Guillemot, alors l'une des plus importantes du pays. L'autre château est celui du Coudray. Ce manoir, qui était situé à 4 ou 500 m. environ de la ville de Bain, a dû soutenir un siège du temps de la Ligue. C'était une place forte. Maintenant il ne reste que les terrassements intérieurs, qui sont fort élevés, et sur le sommet desquels on a récemment élevé un télégraphe. — On voit encore sur la Vilaine, au Port Neuf, les vestige d'un pont attribué aux Romains, et même à Jules-César. On cite, pour preuve de cette origine, que l'on a trouvé il y a quarante à cinquante ans, en démolissant une de piles de ce pont, pour élargir la rivière, des pièces en bronze et en cuivre, à l'effigie de J. César. Le ciment qui a servi à faire cette maçonnerie est tellement dur, que l'on brise plus facilement les pierres qu'on ne les sépare. Un bac remplace aujourd'hui ce pont. — Non loin du château de Pairin est un monument évidemment druidique, dit la Pierre longue. Ce menhir est en quartz blanc; il a environ 6 m. au dessus de terre. — Nous compléterons cette notice sur les antiquités de Pléchâtel, en appelant l'attention des archéologues sur une croix qu'on voit dans le cimetière de l'église paroissiale. Cette croix, ou calvaire, haute d'environ 3 m., et faite d'une seule pièce, est taillée dans un. pierre qui ne semble appartenir a aucune de celles qu'on trouve dans le territoire environnant; elle est chargée de sculptures représentant les douze apôtres, le Christ et la Vierge; un bloc de granite lui sert de soubassement. C'est un curieux monument, qui probablement date du XIVè siècle.

Le territoire de Pléchâtel est remarquable par la grande variété de pierres à bâtir qu'il présente, et par la facilité qu'il offre pour leur exportation, placé entre deux routes et deux rivières. On y trouve le beau schiste appelé pierre de cahot; les phyllades bleu-jaunâtre qui se taillent admirablement au sortir de la carrière, et se durcissent au contact de l'air; enfin les phyllades tégulaires ou ardoises qui sont exploités en plusieurs endroits. — Les belles cultures récemment introduites par M. Dréo dans sa terre de Minténiac sont pour ce pays un précieux enseignement, et ne peuvent manquer d'imprimer un grand essor à l'agriculture de cette contrée. — II y a foire le 9 mai et le 30 juin. — Géologie : phyllades, schistes argileux, quartzite au sud. — On parle le français.

* Editions Flohic : 

* Site communal : 

----------

Observation JC Even : 

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église saint Pierre (1884-1891)

Architecte : Henri Mellet

Iliz sant Per
Chapelle saint Eloi, à Baragon (XIè-XIIè) Chapel sant Elar
Chapelle saint Saturnin (1709)  
Chapelle Notre-Dame de la Sallette (1812-1889)  
Chapelle du Plessis-Bardoult (vers 1850)  
Site archéologique des landes de Bagaron  
Site archéologique du Val-Dréo  
Menhir du Perrain / de la Pierre Longue Ar Beulven
Dolmen de la Pierre Blanche  
Calvaire (XIVè-XVè)

(probablement entre 1396 et 1420)

Kalver
Manoir du Pont-Neuf (IIè ? - XVIIIè)

en lieu et place d'un pont romain de la voie Angers-Carhaix, définitivement détruit en 1912

Maner ar Pont-Nevez
Manoir de la Touche (XVIè) Maner an Duchenn
Manoir de la Pungerais (XVIè-XVIIè)  
Manoir du Perrain (disparu)  
Prieuré (XVIIè)  
Château de Mainténiac (XVIIè-XIXè)  
Maison de la Noë de la Patouillais (1665)  
Moulin de l'Ardouais (1740-1868-1914)  

Étymologie

* Marteville & Varin (1843) : "Pléchâtel signifie littéralement paroisse du château".

* Dauzat et Rostaing (1963-1978) : Plebis Castel, 875

* J.-Y. Le Moing (1990) : "Plebs Castel, 875; Ploicastel, 1086"

* Erwan Vallerie (1995) : "Plebis Castel, 875; Ploucastellum, 1052; Ploicastel, 1086; Plocastel, 1147; Plano Castro, 1516"

* Éditions Flohic (2000)  : "du latin plebs castel, "la paroisse du château"

* Hervé Abalain (2000) : "Plebs Castel en 875, "paroisse du château"

*************

* Site municipal : 

Personnages connus Tud brudet
Famille de Pontbriant  
Famille Bardoult  
Pierre de Neufville

seigneur du Plessix-Bardoult (1340)

 
Famille Tanouarn

 
Famille Simon  
Guillaume Guillou

avocat; propriétaire de Mainténiac en 1427

 
Georges Godet

conseiller du roi; propriétaire du manoir de la Touche, en 1589

 
Rolland de Neufville

résident du Plessix-Bardoult; évêque de Saint-Pol--de-Léon

 
Famille Chéreil, sieurs de Mainteniac  
Famille Chérel  
Famille de Marboeuf  
prêtre Luc GESNIS

à l'origine de la construction de la chapelle du Moulin Neuf, en 1709; chapelle détruite lors de la construction de la ligne de chemin de fer

 
Henri Mellet

architecte; concepteur de l'église

 

Armorial * Ardamezeg

       
d'Andigné   de Neuville      
originaire du Poitou

châtelain de la Chasse en 1707, en Iffendic; seigneur de Saint-Jean et des Maisons Neuves, en Saint-Malon; de la Marche, du Hallay, de la Bouëxière, en Soudan; de Kermagaro et de la Roche, en Néant; de la Grée, en Augan; des Touches, de Mayneuf, en Saint-Didier; de Saint-Germain, en Saint-Germain-en-Coglès; du Plessis-Bardoul, en Pléchâtel; de Beauregard en-Montfort-la Canne; baron de Mauron; seigneur de la Soraye en Quintenic; de Kerédec en Plouzané; baron de Vézins, en Anjou, et de Pordic; seigneur de Lancrau; de Resteau

treize générations; références en 1513

"d'argent à trois aiglettes de gueules becquées et membrées d'azur"

"en arc'hant, e deit ererig en gwad pigosek hag iziliek en glazur"

sceau / siel 1392

devise / ger ardamez

Aquila non capit muscas

(PPC)

  seigneurs dudit lieu en Domagné; du Plessix-Bardoul en Pléchatel

"de gueules au sautoir de vair"

"en gwad e lammel brizhet"

(PPC)

     

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

-

Communes du canton de Bain de Bretagne Parrezioù kanton *Baen-Veur
Bain de Bretagne *Baen-Veur
Crevin  
Ercé en Lamée / Erczaé *Ergae-Mez /  *Herzieg-Mez
Messac *Mezeg
La Noë-Blanche / La Nóe-Blaunch *Ar Woezh-Wenn
Pancé / Panczaé *Pantieg
Pléchâtel / Ploechastèu *Plegastell
Poligné / Polinyae *Polinieg
Teillay / Teilhaè *Tilied

Communes limitrophes de Pléchâtel / Ploechastèu Parrezioù tro war dro *Plegastell
Saint-Senoux Bourg des Comptes Poligné Pancé Bain-de-Bretagne Messac Saint-Malo-de-Phily

Sources; Bibliographie :

* Ogée : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* A. Marteville et P. Varin, continuateurs et correcteurs d'Ogée, 1843. 

* Albert DAUZAT et Charles ROSTAING : Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France. Librairie Larousse, 1963; Librairie Guénégaud, 1978.

* Éditions Albin-Michel : Dictionnaire Meyrat. Dictionnaire national des communes de France. 1970.

* Jean-Yves LE MOING : Les noms de lieux bretons de Haute Bretagne. Coop-Breizh. 1990.

* Erwan VALLERIE : Traité de toponymie historique de la Bretagne. (3 volumes). Editions An Here. 1995.

* Éditions Flohic : Le patrimoine des communes d'Ille et Vilaine. 2000.

* Hervé ABALAIN : Les noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000.

* J.L RAMEL et A.J. RAUDE : Liste des communes du département de L'Ille et Vilaine. Rolaey dez comunn deu departamant deu l'Ill e Vilaeyn. Roll komuniou an departamant Il-ha-Gwilen.  Maezoe-Heveziken. 2003.

* Daniel DELATTRE : L'Ille et Vilaine. Les 352 communes. Éditions Delattre. 2004.

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes des Côtes d'Armor et Ille et Vilaine. 2008.

* Ofis Publik ar Brezhoneg / Office Public de la langue bretonne : Roll kumunioù Breizh / Liste des communes de Bretagne. 2011.

Liens électroniques des sites Internet traitant de Pléchâtel / Ploechastèu / *Plegastell :

* lien communal : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* Autres pages de l'encyclopédie Marikavel.org pouvant être liées à la présente :

http://marikavel.org/heraldique/bretagne-familles/accueil.htm

http://marikavel.org/broceliande/broceliande.htm

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* sauf indication contraire, l'ensemble des blasons figurant sur cette page ont été dessinés pat J.C Even, sur bases de GenHerald 5.

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Retour en tête de page