Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Anoioù lec'hioù * Noms de lieux

Anaoioù tud * Noms de personnes

Breizh

Bretagne

 

Bro Roazhon

Pays de Rennes

  Pancé

Panczaé

*Pantieg

 

pajenn bet digoret ar 02.06.2016 page ouverte le 02.06.2016

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour 02/07/2016 09:39:07

Définition : commune de la Bretagne historique, en Pays de Rennes / Bro Roazhon; évêché de Rennes.

Aujourd'hui dans la région économique dite 'de Bretagne', département d'Ille et Vilaine, arrondissement de Redon; canton de Bain de Bretagne; sur le Semnon

Superficie : 1933 ha.

Population : 1300 'communiants' vers 1780; 1360 hab. en 1881; 725 hab. en 1968; 763 hab. en 1982; 975 (622 ?) hab. en 1999

Blason : (en attente / en o c'hortoz)

----------

* JC Even : 

 

Paroisse : l'église est sous le vocable de saint Martin.

Histoire :

* Ogée : Pancé; sur un coteau; à 5 lieues 3/4 au S.-S.-E. de Rennes, son évêché, sa subdélégation et son ressort. On y compte 1300 communiants. La cure est présentée par l'abbé de Saint-Melaine. Son territoire est un pays couvert d'arbres et buissons; on y voit des terres en labeur de bonne qualité, des prairies et quelques landes. La rivière de Bruc ou de Semnon arrose ce territoire, qui, en 1380, renfermait le château du Frétai, qui appartenait à Jean de la Marzelière, qui possédait aussi, dans la même paroisse, le manoir de la Besneraye.

Le 19 novembre 1442, le duc François Ier donne permission à Pierre de la Marzelière, son chambellan, de faire fortifier son château du Fretrai, et contraindre ses vassaux à y faire le guet. En conséquence, le duc décharge ces vassaux de toute imposition quelconque. L'an 1556, le roi Henri II, par lettres données à Fontainebleau, accorda à Pierre de la Marzelière la permission d'établir à Pancé une foire pour être tenue tous les ans, le 25 novembre, jour de sainte Catherine. Ce seigneur avait épousé Françoise, dame de Pontorson et de Bonne-Fontaine. (Voy. Antrain et Bain.)

Le roi Henri III, par ses lettres entérinées au Parlement de Bretagne, le 13 octobre 1578, érigea la terre et seigneurie du Frétai en vicomté, en faveur de Renaud, chevalier, seigneur de la Marzelière et du Fretai, qui avait rendu de grands services à ce monarque dans les guerres qu'il avait soutenues contre ses sujets rebelles. Le château du Frétai fut surpris, en 1592, par les troupes du duc de Mercœur, et repris, dans le courant de la même année, par le baron de Molac, capitaine au service de Henri IV. Cette place était gardée pour le roi, en 1595, par une bonne garnison aux ordres du capitaine Saint-Gilles.

* Marteville et Varin (1843) : PANCÉ (sous l'invocation de saint Martin); commune formée de l'anc. par. de ce nom; aujourd'hui succursale. Limit. : N. Poligné, Chanteloup; E. le Sel, la Bosse; S. le Sel, Bain, Pléchâtel; O. Pléchatel, Poligné. — Princip. vill. : le Châtain, le Plessix-Léger, Haut et Bas-Sevrault, Haut et Bas-Rochereul, la Bouvetière, la Roche, la Chevrie, la Rouaudière, la Merandais, le Freil, Mont-Serein. — Maisons principales : le Frétay, le Plessix-Godard.— Superf. tôt. : 1933 hect. 9.Ha., dont les princip. divis. sont : ter. lab. 1287; prés et pat. 230; bois 70; verg. et jard. 43; landes et incultes 234; sup. des prop. bât. 12; cont. non imp. 56. Const. div. 454; moulins 2 (de Rochereul, à eau; de Pancé, à vent). Cette commune contient plusieurs petits bois, dont les plus notables sont, à l'ouest, le bois de la Saudraie (partie); au nord, le bois taillis de Buron; à l'est, ceux de la Ringais et de la Beauçonnière. La rivière de Samnon lui sert de limite au sud, et aussi sur une faible longueur à l'ouest. — Géologie : schiste et quartzite. — On parle français.

* Editions Flohic : 

* Site communal : "Pancé a été fondé en 860 à la suite des invasions nordiques qui remontèrent la Vilaine et pillèrent l'abbaye de SAINT-MELAINE à Rennes"

----------

Observation JC Even : cette fondation en 860 ne semble pas en corrélation, car anachronique, avec l'étymologie proposée par le professeur Falc'hun (voir ci-dessous)

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église saint Martin (1860-1865) Iliz sant Marzhin
Chapelle du Ménillet  
Chapelle Solleux (1884)  
Chapelle saint Malaine (fin XIXè)  
Chapelle Notre-Dame-des-Armées (1890-1891)  
Manoir du Fretay (vers 1380)  
Château du Plessis-Godard (XVIè)  
Manoir de la Cour-Lunel (XVIè-XVIIè-XIXè)  
Château de la Créole / Criolles (XVIIè-XIXè)  
Manoir de Bonabry (XVIIè)  
Moulin de Rochereuil  

Étymologie

* Dauzat et Rostaing (1963-1978) : "nom d'homme latin Pantia et suffixe -acum"

* J.-Y. Le Moing (1990) : "Panciacum, 860; Villa Panzeyo, 860; Panceio 1158".

* Erwan Vallerie (1995) : "Panzego, IXè; Panzeyo, 860; Panciacum, 860"

* Éditions Flohic (2000)  : "de l'anthroponyme latin Pantia et du suffixe -acum "domaine de -".

* Site municipal : "Quant au nom de la commune, à l'origine elle s'appelait PANZEUM. Pour le sens de nom de Pancé, nous nous rallions à la thèse du professeur Falc'hun.Ce toponyme signifie le Bout-du-Bois (sous-entendu le bois de la Saudrais)"

Personnages connus Tud brudet
   
Famille de Coëtquen  
Famille de Raguenel  
Famille de Bonabry  
Famille Godard  
Famille Saint-Pern  
Famille Pinczon  
Famille Brunet de la Renaudière  
Famille Bizemont  
Famille de Branbuan  

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

-

1911

Communes du canton de Bain de Bretagne Parrezioù kanton *Baen-Veur
Bain de Bretagne *Baen-Veur
Crevin  
Ercé en Lamée / Erczaé *Ergae-Mez /  *Herzieg-Mez
Messac *Mezeg
La Noë-Blanche / La Nóe-Blaunch *Ar Woezh-Wenn
Pancé / Panczaé *Pantieg
Pléchâtel / Ploechastèu *Plegastell
Poligné / Polinyae *Polinieg
Teillay / Teilhaè

*Tilied

Communes limitrophes de Pancé Parrezioù tro war dro *Pantieg
Poligné Crévin Le Petit-Fougeray Le Sel-de-Bretagne La Bosse-de-Bretagne Ercée-en-Lamée Bain-de-Bretagne Pléchatel

Sources; Bibliographie :

* Ogée : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* A. Marteville et P. Varin, continuateurs et correcteurs d'Ogée, 1843. 

* Albert DAUZAT et Charles ROSTAING : Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France. Librairie Larousse, 1963; Librairie Guénégaud, 1978.

* Éditions Albin-Michel : Dictionnaire Meyrat. Dictionnaire national des communes de France. 1970.

* Jean-Yves LE MOING : Les noms de lieux bretons de Haute Bretagne. Coop-Breizh. 1990.

* Erwan VALLERIE : Traité de toponymie historique de la Bretagne. (3 volumes). Editions An Here. 1995.

* Éditions Flohic : Le patrimoine des communes d'Ille et Vilaine. 2000.

* J.L RAMEL et A.J. RAUDE : Liste des communes du département de L'Ille et Vilaine. Rolaey dez comunn deu departamant deu l'Ill e Vilaeyn. Roll komuniou an departamant Il-ha-Gwilen.  Maezoe-Heveziken. 2003.

* Daniel DELATTRE : L'Ille et Vilaine. Les 352 communes. Éditions Delattre. 2004.

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes des Côtes d'Armor et Ille et Vilaine. 2008.

* Ofis Publik ar Brezhoneg / Office Public de la langue bretonne : Roll kumunioù Breizh / Liste des communes de Bretagne. 2011.

Liens électroniques des sites Internet traitant de Pancé / Penczaé / *Pantieg :

* lien communal : http://www.pance.fr/module-pagesetter-viewpub-tid-2-pid-26.html

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* pour le blason de Pancé : composition JC Even sur logiciel Genhéral5 (en attente)

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Retour en tête de page