Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux

Noms de personnes

Breizh

Bretagne

Bro Naoned

Pays de Nantes

Naoned

Nantes

Le Cellier *** Le Celyer

*Kaergeller

page ouverte le 01.02.2008 forum de discussion

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour 23/01/2012 08:51:18

Définition : commune de la Bretagne historique, en Pays de Nantes / Bro Naoned; évêché de Nantes.

Aujourd'hui dans la région économique dite des "Pays de Loire", département de Loire-Atlantique, arrondissement d'Ancenis; canton de Ligné; sur la Loire.

Superficie : 3599 ha.

Population : **** 'communiants' vers 1780; 2532 hab. en 1901; 3153 hab. en 1991; 

Armoiries; blason

* Froger & Pressensé (1996) : "de gueules à la grappe de raisin d'or, accostée de deux bourdons de pèlerin, soutenue d'une burelle ondée, le tout d'argent; au chef d'hermine". Devise : "VINO ET ASPECTU JUVAT". Concepteur : Mr Tellier. D.M. 31 juillet 1955. Enregistrée 15 novembre 1978.

* Editions Flohic (1999) : "La grappe de raisin évoque l'ancienne tradition viticole du Cellier. Le chef témoigne de son appartenance à la Bretagne. La burelle ondée évoque la Loire, et les deux bourdons de pèlerin les prieurés de Saint-Méen et de saint Philbert".

Paroisse : église sous le vocable de saint ***.

Histoire :

* Ogée (1780) : Le Cellier; sur un coteau, à peu de distance de la rivière de Loire; à 4 lieues 1/8 au N.-E. de Nantes, son évêché et son ressort; à 19 1ieues 1/3 de Rennes, et à 3 1ieues d'Ancenis, sa subdélégation. On y compte 1800 communiants. La cure est à l'alternative. M. le prince de Condé, seigneur supérieur de la paroisse, y possède la forêt du Cellier, qui peut contenir mille six cent soixante arpents de terrain, plantée en taillis et futaie. Cette forêt est située à l'extrémité de ce territoire, qui produit du vin et du grain : on y voit des landes auprès de la forêt et sur le coteau de Vandel.

Ces dernières ne méritent pas qu'on s'en occupe; mais le sol des premières est de bonne qualité, et dédommagerait amplement le cultivateur de ses peines. — L'an 850, il y avait un monastère de religieux en la paroisse du Cellier, qu'on appelait le Monastère de Mont-Clair, du nom du lieu, qui vraisemblablement était alors celui de la paroisse. — L'an 1000, un prince, nommé Aufroy*, possédait la terre de Mont-Clair, où il fit commencer une église qu'il dédia à la sainte Vierge, et qu'il nomma Sainte-Marie-du-Cellier. C'est l'époque de la fondation de l'église paroissiale. Cette église et le prieuré de Mont-Clair furent ruinés et détruits par quelques excommuniés, dit Dom Lobineau, dans son Histoire de Bretagne. Guethenoc d'Ancenis, et Mabille, son épouse, firent réparer cette église et le prieuré l'an 1132 , et ajoutèrent à ce dernier un terrain qui leur appartenait dans la vallée de Vinette. Il changea alors de nom et fut appelé le prieure de Saint-Philbert. Il fut donné par Guethenoc et son épouse à l'abbaye de Tournus, ordre de Saint-Benoît, située dans l'évêché de Chàlons-sur-Marne [Saône]. — Le prieuré de Saint-Méen du Cellier est aussi très-ancien; il dépend de l'abbaye de Saint-Méen, ordre de Saint-Benoît, diocèse de Saint-Malo. (Voy. Saint-Méen.) — Le Château-Guy fut démoli, en vertu d'un traité fait, le 27 juin 1387, entre le duc Jean IV et Olivier de Clisson. Cette terre appartenait, en l420, à M. le Général; on n'y voit plus aujourd'hui qu'une métairie auprès des ruines du château. — En l'an 1400, le prieur de Notre-Dame de Nantes avait une maison ou bénéfice près le village deNotre-Dame de Vandel. Jean de Bocigné (Borigny), sieur de Clermont, avait un hôtel au Cellier en 1420; ce qui prouve que le château de Clerrnont n'était point encore bâti. Toutes les maisons du bourg du Cellier, à l'exception d'une seule, relèvent du château de Clermont, situé dans ce territoire. Ce château passe pour un des plus beaux de l'évêché; il appartenait, en 1483, à Guillaume du Cellier, qui, à ce que l'on prétend, le fit bâtir. Il tire son nom de Mont-Clair. L'an 1510, Guillaume de Borigni était seigneur de Clermont. — Le 1er septembre 1661, le roi Louis XIV, venant à Nantes, devait aller dîner au château de Clermont; mais ce monarque passa outre, et arriva à une heure après midi à Nantes, ce qui surprit singulièrement les habitants, qui ne l'attendaient que sur le soir. Le château appartenait alors à René Chenu, sieur de Clermont, gentilhomme de la chambre du prince de Condé. Cette seigneurie passa,. par alliance, dans la maison de Nicolas de Clais, et, de cette dernière, dans la maison de la Bourdonnaye de Lire, par le mariage de l'héritière de Clermont avec le seigneur de la Bourdonnaye, l'an 1725. Cette terre a moyenne et basse-justice, et appartient à cette dernière famille. — Le château de la Pegerie, près la forêt du Cellier, appartenait, en 1510, à Gui de Malestroit, seigneur d'Oudon, qui possédait aussi l'ébergement du Bois-Régnier et le Coudray. Ces biens appartiennent actuellement à M. le prince de Condé; la Thibaudière appartenait à François de Brecond, seigneur de la Thibaudière. Les prêtres de l'Oratoire de Nantes possèdent actuellement le bénéfice de l'aumônerie de Vandel, dans la chapelle duquel on dit quelques messes par semaine.

-------------------------------

* Marteville et Varin (1843). LE CELLIER ( sub invocations sancti Jacobi et sanncti Martini de Cellario) ; commune formée de l'anc. par. de ce nom; aujourd'hui succursale.—Limit. : N. Ligné; E. Couffé, Oudou ; S. la Loire, Mauves; O. Saint-Mars-du-Désert. — Superf. lot. 3599 hect., dont les princip. div. sont : ter. lab. 1619; prés et pat. 243; vignes 217; bois 982; verg. et jard. 71; oseraies et aulnaies 25; landes et incultes 53; châtaigneraies 16; sup. des prop. bat. 16; cont. non imp. 328. Const. div. 589; moulins 8. >>> Le Cellier, qui est situé sur un coteau qui domine le cours de la Loire, doit sans doute son nom au mot cellula comme La Selle. (Voy. ce mot. ) L'église remonte, dit-on , au IXè' siècle. — C'est en cette commune qu'était établie, avant 1789, la belle bergerie royale de Clairmont. Le château de ce nom est bâti sur un plateau élevé: il est d'une architecture remarquable. Construit près du prieuré de Montclair, il en a gardé le nom, mais en transposant, comme on le voit, les deux parties du mot. L'orthographe adoptée par Ogée est donc une erreur. Clairmont appartient actuellement à la famille des Jamonières. — On ne sait trop quel est ce prince Aufroy auquel Ogée attribue la fondation du Cellier. Il est de fait que le cartutaire de Redon dit : « Quidam princeps Alfridus. » — Géologie : le bourg est assis sur micaschiste; gneiss au nord-ouest; amphibolite schistoïde au nord; granité et gneiss au château de Clairmont. Ce dernier est exploité à la carrière de la Rabinière. — Archéologie : Dom Morice, Preuves, t. I, col. 355, 356, 565. — On parle le français.

-------------------------------

 

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église saint Martin Iliz sant Marzhin
Prieuré Prioldi
Château de Clermont Kastell Clermont
Château Guy  
Château de la Gérardière  
Château de la Forêt  
Les Folies-Siffait  
Manoir du Pé Bernard  
Manoir de la Vignette  
La Croix du Petit-Saint-de-la-Forêt  
Manoir de Belle-Couronne  

Étymologie

* Marteville et Varin : 

* J.Y Le Moing (1990) :

* Éditions Flohic : "du latin cellarium, garde-manger ou cave à vin".

- Phil. Saupin : 

Personnes connues Tud brudet
   

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Ligné Parrezioù kanton * L-----------
Le Cellier  
Couffé    
Ligné    
Mouezil    

Communes limitrophes du Cellier

Parrezioù tro war dro *---

Mauves-sur-Loire Saint-Mars-du-Désert Ligné Couffé Oudon  

Sources; Bibliographie :

* OGEE : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* A. MARTEVILLE et P. VARIN, vérificateurs et correcteurs d'Ogée. 1843.

* Adolphe JOANNE : La Loire Inférieure au XIXè siècle. 1874. continué et commenté par Christophe BELSER : Loire-Atlantique. Editions C.M.D. 2000.

* Jean-Yves LE MOING : Noms de lieux bretons de Haute Bretagne. Coop Breizh. 1990.

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes de Loire Atlantique. Froger SA. 1996.

* Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes de la Loire-Atlantique. 1999.

* J.L RAMEL et A.J RAUDE : Liste des communes du département de Loire-de-Bretagne. Maezoe-Heveziken. 2003

Liens électroniques des sites Internet traitant du Cellier / *Le Celyer / Kaergeller

* lien communal : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* pour le blason du Cellier : dessin JC Even sur logiciel Genhéral5. 

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig vas vite, mon petit ami

go fast, my little friend

Retour en tête de page