Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anoioù lec'hioù

Noms de personnes * Anaoioù tud

Breizh

Bretagne

Bro Roazhon

Pays de Rennes

 

Bourgbarré

Borg-Barae

*Bourvarred

 

pajenn bet digoret e 2003 page ouverte en 2003

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour 01/02/2017 21:43:00

Définition : commune de la Bretagne historique, en Pays de Rennes / Bro Roazhon; évêché de Rennes.

Aujourd'hui dans la région économique non historique dite 'de Bretagne', département d'Ille et Vilaine, arrondissement de Rennes; canton de Bruz; sur l'Isle.

Superficie : 1420 ha.

Population : 900 'communiants' vers 1780; 1098 hab. en 1881; 855 hab. en 1970; 1709 hab. en 1982; 2322 hab. en 1999; 

Armoiries; blason; logo :

Paroisse : église sous le vocable de la Sainte Trinité.

Histoire :

* Ogée (1780) : Bourg-Barré; à 3 lieues 1/4 au S.-S.-E. de Rennes, son évêché, sa subdélégation et son ressort. Cette paroisse, dont la cure est à l'alternative, relève du roi. on y compte 900 communiants. Son territoire produit du froment, du seigle, du blé-noir et du cidre. On y voit quelques landes et beaucoup d'arbres à fruits et autres. - On remarquait en cette paroisse, en 1400, les maisons nobles suivantes : Beauvais, châtellenie, haute, moyenne et basse-justice, à Robin de la Bouexière, aujourd'hui à M. (Picquet) de Melesse, gand-prévôt (de la maréchaussée) de Bretagne; Lavaerie (la Vairie), à Gui de la Bouexière; le manoir des (de) Mesneuf, à Guyon du Paon. En 1410, le Bronnay (le Brossay), à Jean de Vaurouge (de Vaurouzé), et l'Epinaye, métairie noble, à Jean d'Auvergne.

* Marteville et Varin (1843) : BOURG-BARRE (sub invocatione sanctissimae Trinitatis. En 1240 Burgus-Barre; aliàs ecclesia de Bugobaeatio), commune formée de l'anc. par. de ce nom. - Limit. : N. Saint-Erblon, Vern; E. Saint-Armel, Corps-Nuds; S. Chanteloup; O. Orgères. - Princ. vill. : Mesneuf, Châteaulogé, le Rocher, Launay-Garnier, Toujus, Fayelle, le Cormier, les Sept-Fours, Lauriais, le Frétay, le Vivier, la Vairie. - Superf. tot. 1420 hect. 11 a. 33 c., dont les princip. div. sont : ter. lab. 871; prés et pât. 199; bois 46; verg. et jard. 53; landes et incultes 193; étangs 6; sup. des prop. bât. 10; cont. non imp. 41. Const. div. 288; moulins 3 (de Mesneuf, de Beauvais, du Petit-Beauvais, à eau). L'on croit que le nom de cette commune vient des vestiges d'un camp que l'on voit encore à environ une demie-lieue du bourg. - La commune est limitée à l'est par la route royale n° 163, dite de Rennes à Angers, et traversée du sud-est au nord-ouest par la petite rivière de l'Ize. - Il y a foire le 30 novembre et le lendemain, si ce jour est férié. - Géologie : schiste argileux; quartzite à une faible distance au nord. - On parle le français.

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Eglise de la Sainte Trinité Iliz an Drinded Santel
Motte féodale de Créolle  
Manoir de Beauvais  
Manoir de Lavaerie / La Vairie (XVIè - XVIIIè siècles)  
Manoir, chapelle, et moulin, de Mesneuf (XIVè - XIXè siècles)  
Le Bronnay / Le Brossay  
L'Epinaye  
Manoir du Teilleul  
Manoir de Château Loger  

Étymologie

* Marteville et Varin (1843) : "sub invocatione sanctissimae Trinitatis. En 1240, Burgus-Barre; alias ecclesia de Bugobaratio".

"L'on croit que le nom de cette commune vient des vestiges d'un camp que l'on voit encore à environ une demie-lieue du bourg".

* Jean-Yves Le Moing (1990) : "Burgobariato XII BO; Burgo Barrato 1516 CO".

* Éditions Flohic (2000) : "du bas latin burgus, "château fort", et du gaulois barro, "sommet". il est dû probablement à la présence d'une motte féodale".

"l'ancien toponyme du bourg, Ville Rouge, indiquerait l'existence d'un site gallo-romain".

* Daniel Delattre (2004) : "Le bourg aurait été baptisé "Ville-Rouge" après une attaque repoussée par la garnison du château-fort".

Personnes connues Tud brudet
Famille Picquet de Melesse  
Famille de la Bouexière  
Famille du Paon  
Famille de Vaurouge  
Famille d'Auvergne  
Gabriel de MONTGOMERY

seigneur de la Vayrie (1559)

auteur involontaire de la mort du roi de France Henri II, lors d'un tournoi, le 30 juin 1559.

 
Jean JOUAÜD et Laurence TOURNEL

Jean JOUAÜD, premier maire de la commune, d'abord du parti républicain, rejoint le camp des Chouans lors de la Terreur.

Jean JOUAÜD et son épouse, Laurence TOURNEL, furent guillotinés tous les deux en 1794, en même temps que neuf de leurs amis.

 
Mr l'abbé CROSSON

 
Mr le comte Joseph de PUISAYE

 

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Bruz Kumunioù kanton Bruz
Bourgbarré / Borg-Barae * Bourvarred
Bruz * Bruz
Chartres-de-Bretagne * Karnod
Noyal-Châtillon-sur-Seiche   * Noal-Kastellan
Orgères   * An Heizeg
Pont-Péan   * Pont Pagan
Saint-Erblon   * Sant-Ervlon-an-Dezerzh

Communes limitrophes de Bourg-Barré Parrezioù tro war dro *Bourvarred
Saint-Erblon Vern Saint-Armel Corps-Nuds Chanteloup Orgères    

Sources; Bibliographie :

* OGEE : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* A. MARTEVILLE et P. VARIN, vérificateurs et correcteurs d'Ogée. 1843.

* Jean-Yves LE MOING : Noms de lieux bretons de Haute Bretagne. Coop-Breizh. 1990.

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes des Côtes-d'Armor & Ille-et-Vilaine. 2008.

* Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes d'Ille et Vilaine. 2000. 

* J.L RAMEL et A.J RAUDE : Liste des communes du département de l'Ille et Vilaine. 

* Daniel DELATTRE : L'Ille et Vilaine. Les 352 communes. Éditions Delattre. 2004.

Liens électroniques des sites Internet traitant de Bourgbarré

* lien communal : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Retour en tête de page