Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux Noms de personnes

Breizh

Bretagne

Bro-Sant-Malo

Pays de Saint-Malo

 

Guichen *** Gischen

*Gwisken

 

page ouverte le 19.05.2010 forum de discussion

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour 02/04/2014 17:26:17

Définition : commune de la Bretagne historique, en Bro-Sant-Malo, pays-évêché de Saint-Malo.

Aujourd'hui dans la région économique dite 'de Bretagne', département d'Ille et Vilaine; arrondissement de Redon; chef-lieu de canton; sur la Vilaine et le Canut.

Superficie : 4299 ha.

Population : 2600 'communiants' vers 1780; 3851 hab. en 1881; 3311 hab. en 1968; 5311 hab. en 1982; 6526 hab. en 1999;  

Paroisse : église sous le vocable de saint Martin.

Blason

* Editions Flohic (2000) : "il s'agit des armes de la ville, créées en 1895, qui s'inspirent de celles de la famille du Bouexic de Guichen".

* Daniel Delattre (2004) : cf. ci-dessous.

* Froger et Pressensé (2009) : "d'or à deux sapins de sinople, un étai d'argent brochant; au chef d'azur chargé de quatre mouchetures de contre-hermine d'or". Les arbres évoquent la famille du Bouëxic (XVIè siècle) sui portaient des pins ou des buis. Décision du Conseil municipal du 29 avril 1999.

Histoire :

* Ogée (1780) : Guichen; sur un coteau et sur la route de Rennes à Redon ; à 16 lieues 3/4 au S.-S.-E. de Saint-Malo, son évêché [aujourd'hui Rennes], et à 4 lieues de Rennes, sa subdélégation et son ressort. On y compte 2600 communiants, et il s'y tient un marché tous les vendredis. La cure est présentée par l'évêque. Ce territoire, coupé par plusieurs ruisseaux qui coulent dans les vallons et vont tomber dans la Vilaine, est un pays couvert d'arbres et buissons. On y voit des terres très-fertiles en grains et en lins, des arbres qui produisent beaucoup de fruits, des pâturages excellents, beaucoup de bétail, peu de landes, deux petits bois taillis qui peuvent renfermer ensemble 15 journaux de terrain. Le beurre du canton est excellent. Guichen est une châtellenie qui a haute, moyenne et basse-justice, et appartient à M. du Bouexic de Guichen. Les eaux minérales de ce lieu passent pour les meilleures de la province. Les maisons nobles sont : en 1300, la châtellenie de Bagals [Bagatz], haute, moyenne et basse-justice, à Guillaume Bagals [Bagatz] ; en 1440, à Henri de la Ville-Blanche; aujourd'hui à M. de la Bouexière : cette jurisdiction s'exerce au Pont-Réan, qui estime annexe de Guichen. Eu 1380, la Guerlissionnaye [Grézilionnaye] , aux seigneurs d'Acigné, en la possession desquels elle était encore en 1530; les hauts-justiciers avaient alors le droit de juger les criminels en dernier ressort, et il y avait même des terres qui leur devaient un bourreau : par exemple, la seigneurie de la Massais, située dans le territoire de Goven [n'est plus en Goven], en devait fournit-un à celle de Guichen. Les seigneurs ont joui dé ces droits jusqu'en 1536. La Guerlissionnaye a haute, moyenne et basse-justice, avec titre de châtellenie, et appartient présentement à M. du Bouexic de Guichen; en 1380, la Prévotaye, à Thomas Priel ; le Bois-Biliy, à Guillaume Bavezin, et en 1450, à Jean de Cacouvet, qui possédait encore la Thébaudaye; Glanroet [Glanret], à Jean Chevalier; en 1380, Champlegéart [Champgérard], à Guillaume de Champlegéart; la Tsquedaye [Trinquedaye], à Jean de Castonnes. Dans ce temps , plusieurs gentilshommes de la province avaient leurs hôtels à Guichen : on y connaissait ceux de Jean de Trélan, Jean Séjourne , etc. Ce territoire renferme encore les terres nobles de la Lande, du Portal et du Mener; cette dernière appartenait, en 1440, à Pierre de Bonabry.

* Marteville et Varin (1843) : GUICHEN (sous l'invocation de saint Martin); commune formée de l'anc. par. de ce nom: aujourd'hui cure de 2è classe; chef-lieu de perception; bureau d'enregistrement ; relai de poste à Pont-Réan et brigade de gendarmerie à pied. — Limit. : N. Goven, Brutz; E. Brutz, Laillé, Bourg-des-Comptes; S. Bourg-des-Comptes, Saint-Senoux, Guignen; O. Guignen, Lassy. — Princip. vill. : la Rablais, la Chouannais, Péguin, le Pont-Réan, les Barres, le Vau-Thébaut, l'Orgeais, la Rivière-Basse-Ville, la Haute-Bouexière, Glanret, les Rivières, la Mallière , Crotigué, Petite et Grande-Sadouve, la Pithoisière, Baunet, la Gautrais, la Provotais, Saint-Marc , la Feroullais. — Maisons remarquables : la Massais, Quémerais, Bagatz, le Gay-Lieu, le Plessix, la Grézilionnaye. — Superf. tôt. 4269 hect. 66 a., dont les princip. div. sont : ter. lab. 2317; prés et pat. 459; bois 147; verg. et jard. 78; landes et incultes 1635 ; étangs 2; sup. des prop. bât. 26; cont. non imp. 205. Const. div. 1045 ; moulins 6 (de la Courbe, du Bouelle, du Freux, Neuf de la Grézilionnaye, à eau; de Cameru, des Grandes-Landes, à vent). >>> Guichen, selon M. de Blois, est une altération encore très-sensible des deux mots celtiques Gwic-hen, vieux bourg. — L'église de Guichen a été rebâtie à plusieurs époques et ne présente aucun style. On voit dans l'intérieur un confessional sculpté qui est du XVIIè siècle et qui a quelque mérite. — Ogée n'a pas mentionné en Guichen le château du Gay-Lieu, aujourd'hui à M. Lecourt de Béru, et qui a été construit dans le siècle dernier par la famille de Marbœuf ; c'est une des plus délicieuses habitations des environs de Rennes. — Le château de la Massais, aujourd'hui à M. Leray, est aussi une charmante habitation. Le bois qui l'entoure est le plus grand de Guichen. — Une partie de cette commune se compose de collines qui descendent à la Vilaine, et qui sont d'un aspect ravissant. Dans ces collines, on exploite la pierre schisteuse rouge, employée pour les constructions sous le nom de pierres de cahot. — Il y a à Guichen des eaux minérales ferrugineuses; nous n'en connaissons pas d'analyse exacte. Ces eaux ont eu quelque réputation et sont maintenant presque abandonnées. — La Vilaine sert de limite à Guichen au nord-est et à l'est; au sud et au sud-ouest elle a la petite rivière de Canut, qui se jette dans la première. — La route royale n° 177, dite de Caen à Redon, traverse la commune du sud-sud-ouest au nord-nord-est. — II y a marché le vendredi et marché forain le troisième vendredi de chaque mois.— Géologie : schiste à l'est ; quartzite à la séparation du schiste et du quartzite. — On parle le français.

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
 Église saint Martin Iliz sant Marzhin
Pont  
Château de Bagatz (XVè)  
Château de la Grésillonnais (XVIè)  
Château de Gai-Lieu (XVIIè)  
Château de la Massaye (XVIIè)  

Étymologie

* Marteville et Varin (1863) : "Guichen, selon M. de Blois, est une altération encore très-sensible des deux mots celtiques Gwic-hen, vieux bourg".

* Jean-Yves Le Moing (1990) : "Guishen, 1101 CR; Guichenium, 1122 CO"

- Éditions Flohic (2000) : "du breton guic, "agglomération", et ken, "vieux".

* Daniel Delattre (2004) : 

Personnes connues Tud brudet
Mme la duchesse de Mortemart, dame de Bréal  
Famile de Bagatz  
Famille de la Ville-Blanche  
Famille du Pan  
Famille du Glé  
Famille de la Costardaye  
Famille La Beaune Le Blanc  
Mr le marquis de la Vallière  
Famille de la Bouexière  
Famille de Rosnyvinen  
Famille la Bourdonnaye  
Famille Talhouët de Boishorand  
Famille de Lohéac  
Famille de la Lande  
Jean de Saint-Amadour

vicomte de Guichen; grand maître des eaux et forêts de Bretagne

--- / 1538. Inhumé dans le choeur de l'ancienne église de Guichen

 
Famille d'Acigné  
Famille de Guichen  
Famille Talhouët de Boishorand  
Jean BERTIN 

administrateur, agronome

Guichen, vers 1750 / Paris, 1803

 
Guy-Firmin Grignard de Champsavoy

émigré; sous-lieutenant dans du Dresnay, né au château de la Muce-Brulon le 5 septembre 1772. il a participé au débarquement raté des royalistes à Quiberon en 1795. Capturé, il est condamné à Vannes le 08 fructidor AN III / mardi 25 août 1795, à l'âge de 23 ans.

Guy-Firmin Grignard de Champsavoy

divroet; eil-letanant e du Dresnay, bet ganet er c'hastell Muce-Brulon ar 5t Gwengolo 1772. Kemeret perzh e dilestradur c'hwitet ar roueelerien e Kiberen, e 1795. Bet tapet, eo bet kondaonet e Gwened an 08t fructidor AN III / Meurzh 25t Eost 1795, oajet a 23 bloaz.

 

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
Jumelage avec Villa France de Los-Barros (Espagne)  
Jumelage avec Skerries (Irlande)  
Jumelage avec Milevsko (Rép. tchèque)  

Communes du canton de Guichen Kumunioù kanton Gichen
Baulon *Beloen
Bourg des Comptes *Gwikomm
Goven *Goven
Guichen / Gischen

*Gwisken

Guignen    
Laillé    
Lassy    
Saint Senoux    

Communes limitrophes de Guichen / Gischen Parrezioù tro war dro *Gwisken
Lassy Goven Bruz Laillé Bourg-des-Comptes Saint-Senoux Guignen

Sources; Bibliographie :

* OGEE : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* MM. A. Marteville et P. Varin, correcteurs et continuateurs d'Ogée, 1843.

* Éditions Albin-Michel : Dictionnaire Meyrat. Dictionnaire national des communes de France. 1970.

* Jean-Yves LE MOING : Les noms de lieux bretons de Haute Bretagne. Coop-Breizh. 1990.

* Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine; 2000.

* J.L RAMEL et A.J. RAUDE : Liste des communes du département de L'Ille et Vilaine. Rolaey dez comunn deu departamant deu l'Ill e Vilaeyn. Roll komuniou an departamant Il-ha-Gwilen.  Maezoe-Heveziken. 2003.

* Daniel DELATTRE : L'Ille et Vilaine. Les 352 communes. Éditions Delattre. 2004.

* Divi KERVELLA : Petit guide des noms de lieux bretons. Coop Breizh. 2007.

* Jean-Yves LE MOING : Noms de lieux de Bretagne. Editions Christine Bonneton. 2007.

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes des Côtes d'Armor et Ille et Vilaine. 2008.

Liens électroniques des autres sites traitant de Guichen / Gischen / *Gwisken

* site communal : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* pour le blason de Guichen : composition JC Even sur logiciel Genhéral5.

hast buan, ma mignonig      vas vite, mon petit ami

go fast, my little friend

Comptoir de Campagne. 22160. Callac-de-Bretagne. 

Tél / Fax : 02.96.45.51.06

Site weeb : http://www.comptoir-de-campagne.com

Retour en tête de page