Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anoioù lec'hioù

Noms de personnes * Anaoioù tud

Breizh

Bretagne

Kernev

Cornouaille

Bro Boc'her

Poher

   Gronvel * Glomel  

pajenn bet digoret an 03.05.2004

page ouverte le 03.05.2004

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

dernière mise à jour 21/02/2015 09:38:38

Définition : commune de la Bretagne historique, en Haute-Cornouaille / Kernev Uhel, en Poher / Bro-Boher; Évêché de Cornouaille.

Aujourd'hui dans la région économique dite "de Bretagne", département des Côtes d'Armor, arrondissement de Guingamp; canton de Rostrenen; sur l'Ellé, le canal de Nantes à brest, et les ruisseaux de Kerjean, et de Crazius.

Superficie : 7995 ha .

Population : 3600 'communiants' vers 1780 (y compris Saint Michel et Trégornan); 3552 hab. en 1878; 3670 hab. en 1881; 2132 hab. en 1970; 1756 hab. en 1978; 1534 hab. en 1982; 1481 hab. en 1990; 1460 hab. en 1999;

Blason; logo

Histoire :

 

Carte extraite de Frotier de la Messelière

Points de couleurs ajoutés par JC Even (en bleu : Brécillien, en Paule = Brocéliande historique)

Extrait de la carte établie par Mouez ar Vro / Alain Le Diuzet

 

i

Carte Extrait de la carte IGN  0718est au 1/25000ème

Le chemin vert, (surligné par JC Even), en bas à gauche, représente la voie romaine de Carhaix (au nord-ouest), à Vannes (au sud-est)

Pour obtenir un agrandissement de cette carte, il suffit de cliquer dessus. Pour revenir, utilisez la commande "page précédente" dans votre menu.

*******

* Chevalier de Fréminville (1837) : 

* Marteville et Varin (1993) : " On voit encore en Glomel ce qu'on appelle  le camp. C'est l'emplacement sur lequel existait l'atelier des condamnés militaires qui y avait été établi en 1823, et qui a été supprimé il y a quelques années (1836ou 1837), pour être reporté sur un autre point. C'est par ces condamnés qu'a été exécuté en grande partie la magnifique bassin de partage du canal de Nantes à Brest, qui est tout entier dans la commune de Glomel".

 

* Bernard Tanguy (1992) : "Avec ses deux trèves de Saint-Michel et de Trégornan, cette immense paroisse dut, avec sa voisine Paule, faire partie de la paroisse bretonne primitive de Plévin".

 

Paroisse : l'église de Glomel est sous le vocable de saint Germain.

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église saint Germain (XVè) Iliz sant Jermen
Église saint Michel (XVIè) Iliz sant Mikael
Église saint Corentin, de Trégornan (XVIè) Iliz sant Kaourintin
Chapelle sainte Christine (XV-XVIè) Chapel santez Kristen
Chapelle saint Conogan (XVè) Chapel sant Konogan
Chapelle saint Quay  
Menhir de Parc-Menhir Peulven
Menhirs de Kerisloyet Peulvennoù Kerisloiet
Tumulus de Goazauter Tossen Goazaoter
Four de potier de Garnévan Forn poder Garnevan
Château de Ker-Saint Eloi  Kastell Ker Sant Eler
Manoir de Saint-Perran / Saint-Péran Maner Sant Peron
Manoir de Bodeno / Botdennou / Bodennou Maner Bodennoù
Manoir de Kerblouze (XVIIè) Maner Kerblouz
Coat-Couraval : château et menhir Koad Gouraval : kastell ha peulven
Manoir de Kerstol Maner Kerstaol
Moulin de Botcanou  
Etang du Corong  
Canal de Nantes à Brest  
Landes de Lan Bern (06 89 90 29 43)  

Étymologie

* Régis de Saint-Jouan (1992) : "Glomael est cité parmi les bénéfices du diocèse de Quimper en 1368". "Cette paroisse, dont le nom s'écrivait Glomel dès le XIVè siècle, avait pour succursale Saint-Michel et Trégornan".

* Bernard Tanguy (1992) : "Glomael, 1295, 1330, 1347; 1368; Glomel, 1407; Gronvel, 1451; Glomael, 1516; Glomel, 1535-1536; en breton Gronvel".

"Plutôt qu'à un saint breton inattesté, Glomel pourrait bien, en effet, devoir son nom à son premier seigneur : il apparaît, en effet, qu'il s'agit d'un anthroponyme formé avec le vieux-breton gloeu "brillant" et mael "chef"..."

* Éditions Flohic (1998) : "probablement du celte crom, courbe, colline, et uel, belle"

* Hervé Abalain (2000) : "Gloemael au XIIIè siècle; de *gloe, brillant et *mael, prince, seigneur; il s'agit d'un anthroponyme employé seul".

***************

Commentaire JC Even

Pour la première syllabe, il n'y a guère de discussion. La racine semble bien être un celtique *glaiuo- = brillant. La question qui demeure est donc de savoir à quoi elle s'applique.

Pour le seconde syllabe, j'ai donné ci-dessus les diverses propositions.

Mais il n'en reste pas moins, que l'on a à faire à *maglos > mael = éminence, hauteur, on peut toujours avoir à faire à un premier degré = sens géographique ou descriptif, ou à un second degré = sens symbolique.

Je  reste donc, pour ce qui me concerne, sur un sens premier, à savoir la description d'un pays de collines, et ceci nous rattache, tout naturellement, aux racines *mel présentes en particulier dans les noms de Mael-Carhaix, et de Kergrist-Moëlou, cette dernière qui représentait jadis un territoire beaucoup;plus important qu'aujourd'hui. 

Cette racine *maglos > mel = colline, se trouve d'ailleurs confortée par d'autres toponymes en *ros- = colline, et en particulier par le toponyme Pen-ar-Roz, situé à 600 mètres seulement à l'ouest de l'église du bourg.

Et tous ces noms faisant référence à un pays de collines nous ramènent donc au concept de la Carmélide des Romans arthuriens, nom qui désigne précisément un pays de collines, dont Carohaise, aujourd'hui Carhaix, est la capitale.  

Personnes connues Tud brudet
Paul-Césaire-Emmanuel-Marie-Constantin, comte de SAIZY  
Thérèse-Armande-Frédérique de SAIZY, (comtesse Adolphe JEGOU du LAZ)  
René-Marie-Elzéar-Hervé de SAIZY  
André LE MERCIER  
Thierry GUIDET  
MARIPOL, poète et chanteuse  
Louis SAINTILAN  
Famille de Lausanne (St Péran, 1820)  
Mme de Lanascol (St Péran, 1854)  
Famille Thibaut (Coat-Couraval, XVIIIè)  

Vie associative Buhez ar gevredadoù
   

Les blasons ou triskells rouges sont des liens actifs

Communes du canton de Rostrenen Parezioù kanton Rostren
Glomel Gronvel
Kergrist-Moëlou Kergrist-Moeloù
Plouguernével Plougernevel
Plounévez-Quintin Plounevez-Kintin
Rostrenen Rostren
Trémargat Tremargad

Sources

- OGEE : Dictionnaire de Bretagne; vers 1780.

- Chevalier de FREMINVILLE : Antiquité des Côtes-du-Nord. Lefournier, Brest, 1837; réimpression Slatkine Reprints. 1980.

- MARTEVILLE et VARIN : continuateurs d'Ogée, avec adaptations post-révolutionnaires. 1843.

- M.N BOUILLET : Dictionnaire universel d'histoire et de géographie. Hachette. 1863.

- Adolphe JOANNE : Département des Côtes du Nord. Hachette. 1878.

- Adolphe JOANNE : Les Cotes du Nord. Éditions du bastion. 1990. réédition de 1886.

- Éditions ALBIN-MICHEL : Dictionnaire des communes de France. 1970.

* Michel de la TORRE : Guide de l'art et de la nature. Côtes du Nord. Berger-Levrault. 1978.

- Patrick GALLIOU : l'Armorique romaine. Bibliophiles de Bretagne. 1984

- Régis de SAINT-JOUAN : Dictionnaire des communes . Département des Côtes d'Armor. Éléments d'histoire et d'archéologie. Conseil Général des Côtes d'Armor. Saint-Brieuc. 1990.

- Bernard TANGUY : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses des Côtes-d'Armor. 1992.

- Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes des Cotes d'Armor. 1998.

- Edmond REBILLE : Itinéraire littéraire en côtes d'Armor. Coop Breizh. 1998.

- Hervé ABALAIN : Les noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000.

* Daniel DELATTRE : Les Côtes d'Armor. Les 372 communes. Éditions Delattre. 2004. 

Liens électroniques des sites Internet traitant de Glomel / Gronvel :

* lien communal : 

* Pays touristique de Guerlédan-Argoat : 02.96.24.85.83

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* Centre généalogique du Poher : http://cgh.poher.free.fr

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* pour le blason de Glomel : composition JC Even sur logiciel Genhéral5. 

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Retour en tête de page