Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anoioù lec'hioù

Noms de personnes * Anaoioù tud

Breizh

Bretagne

A-raok he bepred

Bro Dreger

Trégor

  Louaneg

Louannec

 

pajenn bet digoret ar 18.10.2004 page ouverte le 18.10.2004     forum du site Marikavel : Academia Celtica  dernière mise à jour de la page 07/03/2019 13:57:52

Définition : commune de la Bretagne historique, en Bro-Dreger / Trégor; évêché de Tréguier.

Aujourd'hui dans la région économique dite "de Bretagne", département des Côtes du Nord / Côtes d'Armor; arrondissement de Lannion; canton de Perros-Guirec.

Superficie :  1393 ha.

Population : 1700 'communiants' vers 1780 (y compris ceux de Kermaria-Sulard); 1740 hab. en 1859; 1615 hab. en 1858; 1554 hab. en 1886; 1391 hab. en 1890; 1170 hab. en 1970; 1391 hab. en 1978-1985; 2553 hab. en 1996; 

Blason :

* Éditions Flohic : " le fond rayé d'or vient des armes des seigneurs de Louannec. La gerbe de blé symbolise la vocation agricole de la commune. Le fond bleu désigne la mer et le ciel, le chevron d'argent représente une tente pour le terrain de camping, et les trois ronds représentent les trois sports pratiqués : football, tennis et tennis de table. La sterne noire est l'emblème du club de gymnastique. En haut se déploient les hermines du duché de Bretagne".

* Froger et Pressensé (2008) : "Parti : le premier, bandé d'argent et de gueules à une gerbe de blé d'argent brochant; le second, d'azur au chevron d'argent accompagné en chef d'une sterne de sable et en pointe de trois besants d'argent mal ordonnés; au chef d'argent chargé de cinq mouchetures d'hermine". Le bandé est Coëtquen (sceau de 1219). La sterne est l'emblème d'un club sportif local". Devise : "A-raok he bepred".

Paroisse : l'église est sous le vocable de saint Yves.

Histoire :

* Ogée (1780) : Louannec; à 2 lieues 1/2 à l'O.-N.-O. de Tréguier, son évêché [aujourd'hui Saint-Brieuc]; à 32 lieues de Rennes, et à 2 lieues 1/3 de Lannion, sa subdélégation et son ressort. Cette paroisse relève du roi et compte 1700 communiants, y compris ceux de Kermaria-Sulard, sa trêve. La cure est à l'alternative. Le territoire est borné au nord par la mer, et coupé de ruisseaux qui fertilisent les prairies qu'ils arrosent. C'est un pays plat où l'on voit des terres bien cultivées, et un grand nombre d'autres qui méritent de l'être. Ces dernières, dont le sol est excellent, ne sont utiles, dans l'état actuel, que pour la nourriture du bétail. — En 1400, Jean Tournemine possédait la maison de Barach, et était seigneur d'une partie de la paroisse. Bonhour de Coetmen était seigneur de l'autre partie. Les autres maisons nobles étaient : le Bois Guezennec, le Carpont, Coetgourhan [Coatgourchant], Kerjean, Guernabacon, Kerverder, Kerscovach, Kerell, Kercoguen, le Pellinec, le Clouer, Kerbouri et le Cosquer. Cette dernière maison a donné un chevalier de Rhodes, qui mourut, vers l'an 1520, commandeur de Moulins en Bourbonnais.

* Marteville et Varin (1843) : LOUANNEC; commune formée de l'anc. par. de ce nom, moins sa trêve Kermaria-Sulard (voy. ce mot), maintenant commune; aujourd'hui succursale. — Limit. : N. la mer; E. Trélevern, Kermaria; S. Rospez, Brélevenez; O. Saint-Guay, Perros. — Princip. vill. : Kernasdec, En- Anquilès, Trasagal, Kerevoine, Kerdrodo, Kerarbelec, Saint-Yves, Pontilec, Kerlueune, Cabatouche, Kerdelo, Goas-Cabel, Kerjagu, Kernu, le Meur, Bazile, Kerchoar, Kervousquec, Rolland, Nevois, Goasalan, Toul-ar-Prat, Phillippe-Barach, Kargoguel, Parlarmarc'h, Porsar-Poule, Guermorvant, Arpont-Rune-Golven, Ty-ar-Person, Parucel, Goaridec, Cosquer, Coat-Quézennec. — Superf. tot. 1391 hect., dont les princip. divis. sont: ter. lab. 951; prés et pat. 77; bois 62; landes et incultes 220: étangs 2; sup. des prop. bât. 10; cont, non imp. 68. Const. div. 345; moulins 8 (Dijoiva, Toul-an-Och, Gorec, de l'Étang, a eau; Kerjean, a vent). Géologie : granite; roches amphiboliques dans l'ouest. — On parle le breton.

i

Léon. 2002

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar vourch
Église saint Yves Iliz sant Erwan
Dolmen de Barach-Philippe, dit "Gwele Sant Erwan"  
Lech du cimetière Peulven ar vered
Château du Barac'h Kastell Barac'h
Manoir du Cosquer Maner ar Gozker
Manoir de (K)(Gu)ernabacon Maner Gwernabakon
Manoir de Coatgourhan Maner Koadgourc'hant
Manoir de Kernu Maner Kernu
Phare de Nantouar Tour tan Nantouar

Étymologie

* Régis de Saint-Jouan : "Lors du Procès de canonisation, en 1330, les formes du nom de cette paroisse sont Lohanec, Lohannec. On trouve la paroisse appelée Louanec dès le XVIIè siècle et enfin, avec la graphie actuelle Louannec, dès 1730".

* Albert Dauzat et Charles Rostaing (1963-1978) : "Loguanoc, XIIIè s; peut-être Guennoc, saint gallois".

* Bernard Tanguy (1992) : " Loguanoc, 1160; Lohanec, Lohannec, 1330; Loanec, v. 1330; Louhannec, 1399; Louanec, fin XIV' s.; breton Louaneg.

"Paroisse dès 1292, puisque saint Yves, qui en est aujourd'hui le patron, en fut alors nommé recteur, Louannec aurait, à l'origine, englobé outre sa trêve Kermaria-Sulard, Trélévern, Trézény, Rozpez, Lanmérin, Buhulien, la partie est de Brélévénez et une partie de Lannion. Si on ne peut préciser à quelle époque remonte son érection en paroisse, la présence dans le cimetière d'une stèle funéraire du VII' siècle portant l'inscription Disideri fili Bodognous plaide en faveur de l'ancienneté de son chef-lieu.

Son nom figure pour la première fois dans une charte apocryphe de 1160 énumérant parmi les biens des chevaliers de l'Ordre de Saint Jean de Jérusalem "l'aumônerie de Loguanoc". Cet établissement reste difficile à localiser car, outre le hameau de Cacousery, au sud-est du bourg, qui atteste de la présence d'une léproserie, il y a ceux du Mouster, au sud-ouest, qui témoigne de l'existence d'un établissement monastique, et de Kergrist, au sud-est, dont le nom est souvent en relation avec cet ordre militaire ou celui des Templiers.


Homonyme d'un hameau de Pleumeur-Gautier et d'un lieu-dit de Lanrodec, le nom du bourg suscite des interrogations. Il a été considéré comme un nom de saint employé seul, variante de Lewannick, paroisse du Cornwall. Mais ce rapprochement est indu : car si ce toponyme est noté
Lawanek en 1334, il est transcrit Lanwenuc vers 1125, forme qui ne peut être assimilée à Loguanoc (= *Lowanoc). Pour n'être pas impossible, l'hypothèse d'un hypocoristique de l'hagionyme breton Louan, identifiable dans Kerlouan et Poullaouen (Fin., Ploelouen v. 1330, Ploelouan en 1349), ainsi que dans Saint-Léon, village de Riantec (Morb., Saint-Louan en 1 505), reste cependant aléatoire".

* Hervé Abalain (2000) : "Loguanoc, 1160;  il est tentant de rapprocher l'éponyme de saint Louan".

*************

Note JCE : 

Noter la présence d'un lieu-dit Kerlucun, un peu à l'écart à l'est du bourg. On pourrait alors penser à un *lukan- > Logan + accusatif -oc.

Personnes connues Tud brudet
Saint Yves (HELOURY de Kermartin)

recteur de Louannec, de 1292 à 1303

Sant Erwan (ELOURI a Gervarzhin)

Person Louaneg, adalek 1292 betek 1303

Olivier de TOURNEMINE

 
? de TOURNEMINE, évêque de Tréguier  
Geoffroy de TOURNEMINE, tué au siège de La Roche-Derrien en 1347

 
Olivier de TOURNEMINE, tué à la bataille d'Auray en 1364

 
Jean TOURNEMINE, seigneur du Barach, (cité en 1400)

"écartelé d'or et d'azur" avec pour devise "Aultre n'auray"

 
Bouhour de COETMEN (cité en 1400)

"de gueules à neuf annelets d'argent, 3,3,3", avec pour devise "item, item"

 
Jean de TOURNEMINE, tué à Pontorson en 1427

 
Gilles de TOURNEMINE, Chevalier de l'Hermine en 1454  
Théophile-Marie SALAUN

peintre

 
Ernest RENAN  
Jean PSICHARI  

Armorial * Ardamezeg

   
de Barac'h de Barac'h de Barac'h Hamon    
seigneurs de Barac'h seigneurs de Barac'h

(alias)

seigneurs de Portzven

seigneurs de Locrenan, de Kerbourdon et de Kersenant, en Plestin; de Kermouden, de Barac'h, en Louannec; du Quilly

"d'azur au chevron d'argent, accompagné de trois roses de même"

"en glazur e gebrenn en arc'hant, eilet gant teir rozenn ivez en arc'hant"

références et montres de 1427 à 1543

(PPC)

   

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Perros-Guirec Parezioù kanton Perros
Kermaria-Sulard   Kervaria-Sular
Louannec   Louaneg
Perros-Guirec   Perros
Pleumeur-Bodou   Pleuveur-Bodou
Saint-Quay-Perros Sant-Ke-Perros
Trébeurden   Trebeurden
Trégastel   Tregastell
Trélévern   Trelaevern
Trévou-Tréguignec   Trevou-Tregigneg

Communes limitrophes de Louannec Parrezioù tro war dro Louaneg
Saint-Quay-Perros / Sant-Ke-Perroz Trélévern / Trelaevern Kermaria-Sulard / Kervaria-Julard Brélévénez / Berlawenez

Sources

* OGEE : Dictionnaire historique et géographique de Bretagne. vers 1780.

* A. MARTEVILLE et P. VARIN : continuateurs d'OGEE. 1843. Éditions régionales de l'Ouest. Mayenne. 1993.

- Benjamin JOLLIVET : Monographies des villes et villages de France. Côtes-du-Nord. Arrondissements de Lannion et Loudéac. Volume IV. 1859. Réédition Res Universis. 1990 / Rassorts Lorisse. 2002.

- Adolphe JOANNE : Département des Côtes du Nord. Hachette. 1878.

- Adolphe JOANNE : Dictionnaire des communes du département des Côtes-du-Nord. 1886. Éditions du Bastion. 1990.

- J. RIGAUD : Géographie historique des Côtes-du-Nord. Imprimerie Francisque Guyon. 1890. Réédition La Tour Gile. 1995.

- A. DAUZAT et Charles ROSTAING : Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France. Librairie Guénégaud. 1963 / 1978.

- Dictionnaire MEYRAT : Dictionnaire national des communes de France. Albin Michel. 1970.

- Michel de la TORRE : "Guide de l'art et de la nature. Côtes du Nord". Berger-Levrault Éditeur. 1978.

- Michel de la TORRE : "Guide de l'art et de la nature. Côtes du Nord". Nathan. 1985.

- Régis de SAINT-JOUAN : Dictionnaire des communes. Département des Côtes d'Armor. Éléments d'histoire et d'archéologie. Conseil Général des Côtes d'Armor. Saint-Brieuc. 1990.

- Bernard TANGUY : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses des Côtes-d'Armor. ArMen-Chasse-Marée. 1992.

- Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes des Côtes-d'Armor. 1998.

- Edmond REBILLE : Itinéraire littéraire en Côtes d'Armor. Coop-Breizh. 1998.

- Hervé ABALAIN : Noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000.

- Albert DESHAYES : Dictionnaire étymologique du breton. Chasse-Marée. 2003.

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes des Côtes d'Armor et Ille et Vilaine. 2008.

Autres sites Internet traitant de Louannec / Louaneg

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* Autres pages de l'encyclopédie Marikavel.org pouvant être liées à la présente :

http://marikavel.org/heraldique/bretagne-familles/accueil.htm

http://marikavel.org/broceliande/broceliande.htm

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* blason de Louannec : importé de Wikipédia.

* sauf indication contraire, l'ensemble des blasons figurant sur cette page ont été dessinés pat J.C Even, sur bases de GenHerald 5.

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

en dro d'ar penn kentan / retour en tête / back to the top