Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux

Noms de personnes

Bretagne

Breizh

Bro Dreger

Trégor

  Guerlesquin  ***  Gwirliskin  

page ouverte en 2003

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

dernière mise à jour 05/08/2014 11:44:03

Définition : commune de la Bretagne historique, en Trégor intérieur; évêché de Tréguier

Aujourd'hui dans la région économique dite "de Bretagne", département du Finistère; arrondissement de Morlaix; canton de Plouigneau; sur le Guic.

Superficie : 2183 ha.

Population : 1000 'communiants' vers 1780; 1901 hab. en 1878; 1851 hab. en 1906; 1278 hab. en 1968; 1831 hab. en 1982; 1624 hab. en 1999; 

i

 

Blason; Armoiries : "d'or à la fasce de gueules". Il s'agit d'une brisure du blason de la famille Charuel.

Paroisse : selon Marteville et Varin (1843), l'église est "sous l'invocation de saint Ténénan, Ténédor, ou saint Diner, évêque de Léon, (fêté) le 16 juillet".
i

baniel sant Tremeur / bannière de saint Trémeur

i

baniel santez Trifina / bannière de sainte Trifine

i

 

Histoire

* Ogée (1780) : Guerlesquin; gros bourg à 8 lieues 1/2 au S.-S.-O. de Tréguier, son évêché [aujourd'hui Quimper] ; à 31 lieues de Rennes, et à 4 lieues de Morlaix, sa subdélégation. Cette paroisse ressortit au siège royal de Lannion. On y compte 1000 communiants. La cure est à l'alternative. Son territoire est plein de montagnes. On y voit des terres très-fertiles , des pâturages abondants, des fruits, beaucoup de landes, et le bois de Locmaria, qui peut avoir deux lieues de périmètre. Il y a dans ce territoire cinq hautes-justices, qui sont celles de Guerlesquin, le Menés, Keradenec [Ker-radenec, double emploi] , Trogore et Besson [Beffou], Les trois premières sont à M. le Pelletier; la quatrième à M. le Favre, et la cinquième à M. de Goësbriand. Les maisons nobles sont : Tredillac, Keradenec, Kerret, Querlesquen [double emploi pour Guerlesquin] , Kerarchan, au sieur de Meur; cette maison a donné un écuyer de la petite écurie du roi, qui, en 1660, fut gouverneur de Lannion; et un docteur eu l'Université de Paris, connu sous le nom d'André de Meur : la Ville-Neuve, Penaru [Penanrez], et le Plessis-Mivier.

* Marteville et Varin (1843) : GUERLESQUIN (sous l'invocation de saint Ténénan, Ténédor, ou saint Diner, évêque de Léon, le 16 juillet); commune formée de l'anc. par. de ce nom ; aujourd'hui succursale; chef lieu de perception; bureau d'enregistrement. (V. le Supplément pour tous les documents cadastraux.) >>> Guerlesquin est un bourg assez régulier, et presque uniquement formé par une vaste place carrée, au centre de laquelle s'élève un édifice gothique, à quatre faces et à tourelles, qui servait autrefois d'auditoire et de prison. — Ce bourg est comme le centre des meilleures cultures de la commune; cultures qui s'étendent surtout vers la partie sud. Vers le nord il y a beaucoup de marais, où l'on exploite la tourbe. — Outre l'église paroissiale il y a six chapelles en Guerlesquin; deux d'entre elles sont dans le bourg même; les autres sont : Saint -Thégonec., Saint-Trémieur, Lan-Modez et Saint-Ener. Il y a en tout cinq pardons, qui durent chacun un jour. — Les tourbes et le bois sont les moyens de chauffage employés en Guerlesquin; le bois de charpente y est fort rare, et il faut aller le chercher à plusieurs lieues de là , dans les communes environnantes. — En 1695, le marquis de Locmaria était le seigneur de cette paroisse. — II y a foires le premier lundi des mois de janvier, mars, mai, juillet, septembre et novembre. - Géologie : constitution granitique; ce granite est généralement à gros grains, très feldspathique et peu cohérent. — Archéologie : Dom Morice, Preuves , t. II, col. 1174, 1175. — Ou parle le breton.

* Daniel Delattre (2004) : " L'origine de Guerlesquin remonte au milieu du XIè, près d'une motte féodale, édifiée entre 1040 et 1056 par Even Guven"

... 

Guerlesquin a obtenu le titre de ville le 14 mai 1434, grâce à l'intercession de Jean du Penhoët auprès du duc de Bretagne Jean V.

i

 

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
L'église Saint Ténénan Iliz Sant Tenenan
Chapelle saint Thégonec (XVIè, en ruines) Chapel sant Tegoneg (XVIt, en e boul)
Chapelle saint Trémeur Chapel sant Tremeur
Chapelle Lan-Modez Chapel Lanvode
Chapelle saint Ener Chapel sant ener
Menhir de Kerellou (Ht = 6,00 m) Peulven Kerheloù (Hl = 6,00md)
Motte féodale de Prathelou Mouden Krenn-amzer Prad-Heloù
Prison seigneuriale (1640)  
Halles (1882)  

i

 

Étymologie

* Ogée (vers 1780) : Guerlequin / Querlesquen.

* Bernard Tanguy (1990) : "Guirlisquin, vers 1330; Guirlisten, 1371; Guerlisquin, 1425, 1444, 1453; Guerlisquin, Guerlisquen, 1430; Guernlisquin, 1481; Guerlisquin, 1512, 1682; en breton : Gwerliskin".

"Si la prononciation bretonne exclut, comme premier élément, le breton ker "village" sous la forme lénifiée, eu égard aux formes les plus anciennes du nom, l'hypothèse d'un composé formé avec le breton gwern "marais", à l'origine, avec le breton penn 'bout', de Pen-ar-Vern, village au sud, reste problématique. Le second terme, qu'on trouve associé au breton ker, dans Kerlesqin, village de Pleybven, pourrait être au anthroponyme, peut-être une forme lénifiée de Glisquin, nom attesté au XVè siècle".

* Hervé Abalain (2000) : "Guirlisquin vers 1330, Guernliquin en 1481, de gwern, aunaie, et Lesquin / Lesquen, ou Glisquin, nom de personne; de *Gwern Heskin pour Erwan Vallerie".

i

22.01.2012

Personnes connues Tud brudet
Famille CHARUEL

de gueules à une fasce d'argent

Familh CHARUEL

 

Prosper PROUX

barde et chansonnier breton

 

Vie culturelle et associative Buhez dre ar kultur hag ar gevredadoù
   

Communes du canton de Plouigneau Parrezioù kanton Plouigno
Botsorhel Bodsorc'hel
Guerlesquin Gwirliskin
Lannéanou Laneanou
Plouégat-Moysan Plegad-Moisan
Plougonven Plougonven
Plouigneau Plouigno
Le Ponthou Ar Pontoù

Communes limitrophes de Guerlesquin Parrezioù tro war dro Gwirliskin
Plouégat-Moysan Plounérin Plougras Botsorhel

Sources

* OGEE : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne, dédié à la Nation bretonne; vers 1780. 

* A. MARTEVILLE et P. VARIN : continuateurs et correcteurs d'Ogée. 1843.

* Adolphe JOANNE : Département du Finistère. Hachette. 1886.

* Éditions ALBIN-MICHEL : Dictionnaire des communes de France. 1970.

* Bernard TANGUY : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses du Finistère. 

* Hervé ABALAIN : Les noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000.

* Daniel DELATTRE : Le Finistère. Les 283 communes. Éditions Delattre. 2004.

Liens électroniques des sites Internet traitant de Guerlesquin / Gwirliskin : 

* lien communal :  

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* pour le blason de Guerlesquin : composition JC Even sur logiciel Genhéral5. 

hast buan, ma mignonig vas vite, mon petit ami

go fast, my little friend

Retour en tête de page *** En dro d'ar penn kentan ar bajenn