Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux / Anoioù lec'hioù

Noms de personnes / Anoioù tud

Breizh

Bretagne

Bro Naoned

Pays de Nantes

Bro Raez

Pays de Retz     

 

Geneston

 

pajenn bet digoret d'an / page ouverte le 23.01.2012 * forum du site Marikavel : Academia Celtica dernière mise à jour 14/02/2013 13:50:33

Définition : commune de la Bretagne historique, en Pays de Retz / Bro Raez; comté et évêché de Nantes

Aujourd'hui dans la région économique dite 'des Pays de la Loire', département de Loire Atlantique; arrondissement de Nantes; canton d'Aigrefeuille-sur-Maine; sur le Redour.

 --------------

Superficie : 805 ha.

Population : 800 'communiants' vers 1780; 952 hab. en 1968; 1965 hab. en 1990; 

Armoiries; blason  :

* Froger et Pressensé (1996) : "de sable à l'agneau pascal d'argent portant bannière de même avec une croisette de gueules, accompagné à dextre d'une étoile d'or". Sceau de l'abbaye de Saint-Jean de Geneston (Brevet d'Hozier)

* Editions Flohic (1999) : "la croix représente les croisés, l'étoile est l'étoile du berger et l'agneau symbolise Jésus-Christ".

-----------

* JC Even : "e sabel, e oan-pask en arc'hant, o tougen (e)ur banniel ivez en arc'hant, karget gant (e)ur groazig e gul, eilet a zehou gant (e)ur steredenn en aour"

Paroisse : église sous le vocable de sainte Marie-Madeleine..

Histoire :

* Ogée (1780) : Geneston; abbaye et paroisse; à 4 lieues au S.-S.-E. de Nantes, son évêché, sa subdélégation et son ressort, et à 26 lieues de Rennes. On y compte 800 communiants. Il s'y exerce une haute-justice qui appartient a l'abbé de ce monastère, qui présente aussi la cure. Eu 1148, Bernard, religieux de Cîteaux, appelé à l'évêché de Nantes, fonda le monastère de Geneston pour des chanoines réguliers, auxquels il prescrivit les constitutions qu'ils devaient observer : il leur donna pour prieur Clément, homme d'un rare mérite. Cette maison fut érigée en abbaye en 1163, et Clément, qui en avait été le premier prieur, en devint le premier abbé. Le pape Alexandre III, étant à Tours, écrit une lettre très-flatteuse aux moines de Geneston, prend leur abbaye sous sa protection et celle du Saint-Siège, et leur accorde différents privilèges. L'an 1225, Gazouen, sieur de la Poissonnière, fit à Peregrin, abbé de Geneston, une rente de 17 deniers, à prendre sur la Sauzais de Saint-Lucien, paroisse de Rezé. En 1749, les abbé, prieur et chanoines réguliers de Geneston obtinrent des lettres-patentes pour l'établissement d'une foire à Geneston. Ce territoire forme une plaine, où l'on voit quelques terres labourées, des vignes, quelques prairies, des landes d'une étendue prodigieuse, et une partie de la forêt de la Huctière, qui appartient à M. de Belle-Isle-Pepin, chef d'escadre.

* Marteville et Varin (1843) : Geneston est actuellement en Montbert. (Voy. ce mot.)

* Editions Flohic (1999) : En mars 1793, les habitants révoltés suivent Vrignault, de Vieillevigne, et Charette. Les massacres de février 1794 laissent le pays exsangue et ruiné, et la population suit avec soulagement la paix de la Jaunaye. Contractée entre Hoche, le nouveau commandant des armées de l'Ouest, et les chefs vendéens le 17 février 1795, puis les chefs chouans de Bretagne le 20 avril, elle scelle la politique  de pacification mise en place depuis 1795. En 1796, aucun Genestonnais ne voulant être maire, la ville est rattachée provisoirement à Montbert. Geneston redevient commune le Ier janvier 1955.

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Eglise Iliz
Abbaye Sainte Marie-Madeleine (1661) Abbati Santez Mari-Madalen
Château (vers 1855) Kastell
Croix du Grand-Rocher  
Croix des Buzinières  

Étymologie

* Dauzat et Rostaing (1963-1978) : 

* Jean-Yves Le Moing (1990) : 

* Editions Flohic (1999) : "du latin genista, genêt"

* Hervé Abalain (2000) : Banaleg (le nom français dérive du latin ginesta "genêt"; le nom breton en est l'exacte traduction)

-----------------

note JC Even = la proposition d'Hervé Abalain n'est donnée qu'à titre documentaire, comme exemple de bretonisation pseudo savante et intellectuelle, abusive et inutile, puisque jamais connue ni appliquée en ces lieux.

Personnes connues Tud brudet
Jean GOHEAU  
Louis de MARS  
Philibert DELORME

architecte

 
VRIGNAULT

 
VIEILLEVIGNE

 
CHARETTE

 
Georges GAUDET

premier maire de la commune, en 1955

 
Arthur Chesnard de Sorbay  

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

 

Communes du canton d'Aigrefeuille-sur-Maine Kumunioù kanton *Kelenneg-ar-Mewan
Aigrefeuille-sur-Maine / Aègerfoeylh *Kelenneg-ar-Mewan
Le Bignon / Le Binyon *Kaervinion
Geneston  
Maisdon-sur-Sèvre / Maèdon *Maezon (ar Gwini)
Montbert / Montebèrt *Monteverzh
La Planche / La Plaunch *Planked
Remouillé / Remolhaé *Revoulleg
Vieillevigne / Véylh-Viyn *Henwinieg

Communes limitrophes de Geneston Parrezioù tro-war-dro ---
Saint-Colomban Saint-Philibert de Grand-Lieu La Chevrolière Le Bignon Montbert (Vendée)

Sources; Bibliographie :

* OGEE : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780;

* MM. A. MARTEVILLE et P. VARIN, continuateurs et correcteurs d'Ogée. 1843.

* Éditions Albin-Michel : Dictionnaire Meyrat. Dictionnaire national des communes de France. 1970.

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes de Loire-Atlantique. Editions Froger SA. 1996.

* Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes de la Loire-Atlantique. 1999.

* Hervé ABALAIN : Les noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000.

Liens électroniques des autres sites traitant de Geneston :     

* lien communal : 

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* pour le blason de Geneston : dessin JC Even sur logiciel Genhéral5. 

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig vas vite, mon petit ami

go fast, my little friend

Retour en tête de page