d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux Noms de personnes

Breizh

Bretagne

 

Bro Naoned

Pays de Nantes

Naoned

Nantes

Doulon *** D---

*D---

page ouverte le 25.06.2009 forum de discussion

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour 26/06/2009 21:11:20

Définition : commune de la Bretagne historique, en Pays de Nantes / Bro Naoned; évêché de Nantes.

Aujourd'hui dans la région économique dite des "Pays de Loire", département de Loire-Atlantique. 

Absorbée par la ville de Nantes.

Superficie : 1154 ha.

Population : 1200 'communiants' vers 1780; 6880 hab. en 1901;  

Paroisse : église sous le vocable de saint Médard .

Histoire :

* Ogée (1780) : Doulons à 1 lieue à l'E.-N.-E. de Nantes, son évêché et sa subdélégation, et à 21 lieue 3/4 de Rennes. Cette paroisse compte 1200 communiants, et a pour seigneurs MM. de Bellême, le chapitre de là cathédrale, de la Colinière et de Seigne; tous ont droit de haute-justice, qui ressortit au siège présidial de Nantes. La cure est en la présentation du chapitre de l'église cathédrale. L'église de Doulon est dédiée à Saint-Médard. En 952, Alain Barbe-Torte, duc de Bretagne, la donna à l'abbaye de Landevenec, ainsi que ses domaines et fiefs, de quatre milles de longueur sur deux milles de largeur. En 1104, cette église était en la possession de Harscoid, seigneur de la paroisse, qui la remit, la même année, à Benoît, évêque de Nantes, avec les trois quarts de ses dîmes. Ce seigneur, qui reconnut de bonne foi avoir gardé, contre toutes les raisons, les droits de l'église, céda encore quelques fonds de son domaine, et supplia Benoît d'y mettre des chanoines de l'ordre de saint Augustin, pour y faire le service divin. Ce prélat y établit ces religieux, qui furent confirmés dans cette possession par une assemblée ecclésiastique tenue le 15 janvier 1105, dans l'église de Saint-Laurent de Nantes. Ces moines menèrent dans ce monastère une vie si déréglée, que Benoît se vit obligé de s'y transporter, en 1109 , pour les prévenir qu'il serait contraint de donner leur maison à des religieux plus dignes de l'occuper. Ils furent si piqués de ces reproches, qu'ils firent offrir leur monastère aux moines de Saint-Nicolas d'Angers. L'évêque de Nantes, informé de cette démarche, le donna à l'abbaye de Marmoutier, et fit approuver cette donation, le 18 octobre de la même année, au concile de Loudun , par Gérard d'Angoulême, qui y présidait en qualité de légat du Saint-Siège. On ignore d'où ces moines Auguslins avaient été tirés; tout ce qu'on sait, c'est qu'il y en avait du même institut à la Trinité de Clisson. La maison seigneuriale du Blotereau appartenait, en 1560, à Jean du Pontceau, écuyer, sieur du Blotereau, conseiller du roi et prévôt de Nantes; en 1635, à Christophe Juchault, président à la Chambre des comptes; en 1672, à François le Breton, échevin de Nantes, et aujourd'hui à M. de Seigne, négociant de la même ville. Dans cette paroisse se trouve la chapelle de Toutes-Aides, qui était jadis trêve de Doulon; mais depuis quelques années il n'y a plus de chapelain. Tous les ans il s'y tient une assemblée le jour de Notre-Dame-de-Mars. La terre de la Colinière a été érigée en baronnie, en 1775, en faveur de M. Charrette, chevalier, seigneur de la Colinière, conseiller au parlement de Bretagne. Ce territoire renferme des terres assez bien cultivées et très-fertiles, des vignes, de belles prairies et peu de landes.

-------------------------------

* Marteville et Varin (1843). DOULON (Ecclesia sancti Medardi de Dolenio); commune formée de l'anc. par. de ce nom; aujourd'hui succursale. (V. au Supplément pour les documents cadastraux.) — Superf. tôt. 1154 hect. 54 a., dont les princip. div. sont : ter. lab. 305; prés et pat. 299; vignes 43; bois 31; verg. et jard. 201; oseraies et aulnaies 10; landes et incultes 97; étangs 2; futaies 7; châtaigneraies 5; sup. des prop. bât. 22: cont. non imp. 130. Const. div. 270; moulins 4. >>> A la Bonnetière, en cette commune, il y a un petit séminaire. — Foire pour les bestiaux le 24 décembre. — Géologie : micaschiste recouvert d'argile et de cailloux roulés; sur les bords de la Loire, prairies d'alluvion; à la Grenouillère, carrière exploitée de granite micacé avec grawacke. — Archéologie : Dom Morice, Preuves, t. I, col. 509, 510, 511, 517, 518. — On parle le français.

-------------------------------

 

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Église saint Médard Iliz 
Château du Blottereau (XVIIIè)  
Chapelle de Toutes-Aides (XVIIè)  

Étymologie

* Marteville et Varin (1843) : Ecclesia sancti Medardi de Dolenio

* François Falc'hun (1966) : "Le même mot (Dol, Dolen = méandre) explique Doulon, nom d'un hameau de la Loire-Atlantique, et aussi d'un quartier de Nantes bâti dans une ancienne prairie entre la Loire et l'Erdre".

* J.Y Le Moing (1990) : Saint Médard , Dolon, 1115, QG

- Phil. Saupin : 

Sources; Bibliographie :

* OGEE : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* A. MARTEVILLE et P. VARIN, vérificateurs et correcteurs d'Ogée. 1843.

* Adolphe JOANNE : La Loire Inférieure au XIXè siècle. 1874. continué et commenté par Christophe BELSER : Loire-Atlantique. Editions C.M.D. 2000.

* François FALC'HUN : Les noms de lieux celtiques. Ière série. Vallées et Plaines. Editions armoricaines. Rennes. 1966. 

* Jean-Yves LE MOING : Noms de lieux bretons de Haute Bretagne. Coop Breizh. 1990.

* Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes de la Loire-Atlantique. 1999.

Liens électroniques des sites Internet traitant de Doulon / *----

* lien communal : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig vas vite, mon petit ami

go fast, my little friend

Retour en tête de page