Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anoioù lec'hioù

Noms de personnes * Anaoioù tud

Breizh

Bretagne

Bro-Wened

Pays de Vannes

Eskopti-Wened

Evêché de Vannes

llaire   ***   laer

pajenn bet digoret e 2002 page ouverte en 2002

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour 30/11/2017 20:09:33

Définition : commune de la Bretagne historique, en Pays de Vannes / Bro Wened; évêché de Vannes.

Aujourd'hui dans la région économique dite 'de Bretagne', département du Morbihan; arrondissement de Vannes; chef-lieu de canton; sur la Vilaine et l'Arz.

Superficie : 4174 ha.

Population : 2200 'communiants' vers 1780 (y compris St Gorgon); 2373 hab. en 1888; 2219 hab. en 1970; 3012 en 1996; 

Armoiries; Blason : "d'azur à la colombe essorante d'argent cantonné de quatre alerions d'or". blason de la famille d'Allaire. 1443.

JC Even : "e glazur e goulm nijant en arc'hant, eilet gant pevar ererig, unan e pep  konk"

Paroisse

Histoire : —

* Ogée (1780 : Allaire; sur la route de Vannes à Redon, à 9 lieues 1/3 de Vannes, son évêché; à 14 lieues de Rennes, et à 1 lieue  de Redon, sa subdélégation. Cette paroisse compte y compris ceux de Saint-Gorgon, sa trêve, 2200 communiants. La cure est à l'alternative? Il s'y exerce plusieurs juridictions, savoir celle de Deil, haute, moyenne,et basse justice, aux feue dame héritiers de Liré; celle du Vau-de-Quipe, haute justice, à M. de la Couanelaix; celle de Le Gray et de Pouanaix, moyenne justice, à M. Michel de Carmoix; celle de Vaujouan, moyenne justice, à M.  Dondel du Faouedic; enfin celle du Plessis Rivault, moyenne justice, à M.  Lambast. La paroisse ressortit au siège royal de Ploërmel. Au commencement du XIV siècle, les maisons nobles de cette paroisse étaient le Bussonguerin, le Bore, le Vau-Fouessan, la Pommeraye, Coa Esles et Brambis. On n'y connaît aujourd'hui que celles du Plessis-Renaud, DeiL, la Berrée, le Vau-de-Quipe, le Champ-Mahé, les Mats, Vaujouan et le Gray. Ce territoire, mêlé de plaines et de collines, est abondant en froment, seigle, blé et millet. On y voit de bons pâturages, des prairies en assez grand nombre, des landes en quantité, qui, comme en beaucoup d'autres endroits, pourraient être plus utilement employées; et plusieurs petits bois, outre la forêt de Rieux, située en partie dans cette paroisse. — On lit dans les titres de l'église cathédrale de Nantes que, l'an 878, Hermengarius, pour lors évêque de cette ville, conféra le sacrement de l'extrême onction à Alain, comte de Vannes, dangereusement malade à Allaire; ce qui ferait soupçonner que cette paroisse dépendait autrefois du diocèse de Nantes. Quoi qu il en soit, Alain rétablit ses forces et marcha contre les Normands qui étaient entrés en Bretagne, les vainquit, les chassa, et fut proclamé duc cette province l'an 889. Selon Charles Taillandier, dans son Histoire de Bretagne, Alain le Grand reçut la couronne ducale dans l'église d'Allaire dès l'an 878, des mains du même Hermengarius, et il rapporte qu'après la cérémonie, ce prince donna à Liberius, abbé de Redon, et à ses moines, la paroisse d'Arzon, située dans la presqu-île de Rhuis. Le même auteur dit encore que quelques années après Querak (ou plutôt Gweroo), fils d'Alain le Grand, tomba malade, que ce prince affligé de la situation de son fils, qu il aimait tendrement, le fit transporter à l'abbaye de Saint Sauveur de Redon, et qu il le recommanda aux prières l'abbé et des moines qui avaient à peine commencé leur oraison, qu'une sueur sortit du corps du malade, qui fut guéri peu temps après, et que le duc pénétré de reconnaissance, pour ce bienfait, donna à ces religieux le domaine qu il possédait dans la paroisse de Macérac, domaine dont le monastère de Saint Sauveur jouit encore aujourd'hui.

* Marteville et Varin (1843) : ALLAIRE, commune formée de l'anc. par. de ce nom (moins Saint-Gorgon son ancienne trêve), aujourd'hui cure de 2è classe. Lim.  N. Saint-Jacut, O. Saint-Jacut, Saint-Gorgon et Béganne, S. Saint-Dolay et la Vilaine; E. Rieux et Saint-Perreux. Princip. vill. : Laupo, Sainte-Barbe,  le Plessix (où il ya une chapelle), Saint Eutrope, le Haut-Lavy, Bocquéreuc. — Superf. tot. 4168 hect 69 c., dont les princip. divis. sont : ter. lab. 1270, pr. et pât 396, bois 284, verg. et jard. 19; landes, pâtis, incultes, 1987; étangs 9; chataig. 48; non imp. 137. Moulins de Vaudeguyp, de Gratz, des Roches, des Perrières, du Buisson-Guerin. Chât. de Deil, de la forêt Kerlaurent, de Vaudeguyp. Ce dernier est dans un site remarquable et passe pour été construit par le fameux Landais, favori de François IL II appartenait à la famille de Pont-Bellanger. Deil est aussi fort ancien. En 1494, le roi avait accordé, sur la demande de Guillaume de Borgier, une foire annuelle qui se tenait le 13 septembre, près de la chapelle Sainte-Barbe. — Géologie : granite,  excepté dans le S. où le schiste domine. On parle le français.

-------

Allaire est une paroisse primitive qui comprenait les actuelles communes / paroisses de :  Allaire, Béganne, Rieux, Saint-Jean-la Poterie, Saint-Gorgon.

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

La ville Ar gêr
Eglise Iliz

Étymologie :

* J.Y Le Moing (1990) : "Alair, 878 Cartulaire de Redon; Aler, 1330, A. Longnon".

* Erwan Vallerie (1995) : "Alair, 878; Halaer, XIè; Aler, 1387; Aloir, 1460; Allair, 1516; Aller, 1654".

* Éditions Flohic : " ses anciennes orthographes sont Alair en 878, Halaer au XIè siècle, Aler en 1387 et Allair en 21516. L'origine du nom est controversée. La force d'implantation du patronyme Hilaire dans l'ouest a incité à voir dans Allaire une variante populaire déformée de ce nom. Une chapelle s'élevait au Moyen Age au sud du bourg, dédiée à saint Hilaire, évêque de Poitiers. Une autre hypothèse assimile Allaire à l'anthroponyme latin Alarius".

* Hervé Abalain (2000) : " plebs Alair, 878. anthroponyme, de Alarius plutôt que Hilarius ".

Personnes connues Tud brudet
   

Vie associative Buhez dre ar Gevredadoù
   

Communes du canton d'Allaire Kumunioù kanton Alaer
Allaire Alaer
Béganne *Begaon
Peillac
Rieux
Saint-Gorgon
Saint-Jacut-les-Pins
Saint-Jean-la-Poterie
Saint-Perreux
Saint-Vincent-sur-Oust

Sources; Bibliographie :

* OGEE : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* MM. A. MARTEVILLE et P. VARIN, correcteurs et continuateurs d'Ogée, 1843.

* Adolphe JOANNE : Département du Morbihan. Hachette. 1888.

* Éditions ALBIN-MICHEL : Dictionnaire Meyrat. Dictionnaire national des communes de France. 1970.

* Jean-Yves LE MOING : Les noms de lieux bretons de Haute Bretagne. Coop Breizh. 1990.

* Éditions FLOHIC: Le patrimoine des communes du Morbihan; 1996. 

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes du Morbihan. Froger. S.A. 1999.

* Hervé ABALAIN : Les noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000.

Liens électroniques des sites Internet traitant d'Allaire / Alaer

* lien communal : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* pour le blason d'Allaire : dessin JC Even sur logiciel Genhéral5. 

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Retour en tête de page