Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anvioù lec'hioù

Noms de personnes * Anvioù tud

Breizh

Bretagne

Bro Naoned

Pays de Nantes

Naoned

Nantes

 

Varades * Varadd

*Gwared 

 

pajenn bet digoret ar 16.10.2010 page ouverte le 16.10.2010     * forum du site Marikavel : Academia Celtica  dernière mise à jour 24/04/2019 13:13:22

Définition : commune de la Bretagne historique, en Pays de Nantes / Bro Naoned; évêché de Nantes

Aujourd'hui dans la région administrative non historique dite 'Pays de Loire', département de Loire Atlantique; arrondissement d'Ancenis; chef-lieu de canton de Varades; sur la Loire.

Superficie : 4582 ha.

Population : 3000 'communiants' vers 1780; 3086 hab. en 1901; 3225 hab. en 1990.

Paroisse : église sous le patronage de saint Pierre.

Armoiries; blason :

* Froger et Pressensé : d'or à trois chevrons de sable. DM. 2 novembre 1971. Enregistré le 19 juillet 1972. (Famille de Varades. Sceau de 1196).

* Editions Flohic : armes de la famille de Varades.

* JC Even : "en aour, e zeir gebrenn en sabel"

Histoire

* Ogée (1780) : Varades; sur la route de Nantes à Angers; à 10 lieues 3/4 de Nantes, son évêché et son ressort; à 21 lieues de Rennes, et à 2 lieues 2/3 d'Ancenis, sa subdélégation. On y compte 3000 communiants; la cure est à l'ordinaire, et le prieuré de Saint-Martin est présenté par l'abbé de Marmoutiers. Le territoire, borné au sud par la rivière de Loire, coupé par un bras de cette rivière et par deux autres ruisseaux qui coulent dans deux vallons, offre à la vue un pays riche, très-bien cultivé, des champs de grains, des vignes, dont le vin est de bonne qualité, et de très-belles prairies. La salubrité de l'air et la beauté du pays ajoutent encore à l'agrément de ce séjour, dont les habitants n'ont point à envier le sort de leurs voisins. — Ce pays est fort peuplé de villages ou hameaux, et l'on y voit plusieurs maisons de remarque, qui sont : le Château, le Coteau, l'Auvrière, la Blancherie, la Basse-Boutière, le Jartier, la Haute-Boutière, l'Epinay, la Fichetrie, l'Hopiteau, le Doucet et la Boullière-Lon. — Le prieuré de Rieux existait dès 1400. Il n'y avait alors aucune maison noble dans le territoire de Varades. — Quiriac, évêque de Nantes, étant à Tours, ratifia de nouveau, mais pour sa vie seulement, la donation que Rodoald ou Rouaud leur avait faite de l'église de Saint-Pierre de Varades, sans le presbytérat, c'est-à-dire sans le patronage ou la nomination du prêtre. Voilà le plus ancien titre qu'on ait trouvé pour constater l'existence de cette paroisse. L'an 1120, Briand, seigneur de Varades, exempta les effets des moines de Marmoutiers des droits qui lui étaient dus par toutes les marchandises qui passaient sur la Loire. — Olivier, fils de Briand, seigneur de Varades, confirma, l'an 1150. à l'abbaye de Marmoutiers, la possession de l'église de Varades. Les moines, alors très-puissants, prétendirent que cette église était indépendante de la jurisdiction de Bernard, évêque de Nantes, ci-devant moine de Cîteaux. Le prélat, qui savait bien que l'institut de Clairvaux n'approuvait pas ces sortes d'indépendances, leur résista fortement, et l'emporta sur eux en 1151. — L'an 1196, André de Varades Jégua, par son testament, 20 s. pour la réparation ou reconstruction de l'église de Varades, 9 s. aux moines qui la desservaient, et 10 s. pour bâtir la chapelle de Saint- Audouin. — Le 10 décembre 1591, les capitaines Quinipili et Camors arrivèrent à Varades, avec leurs troupes et du canon, d'où ils partirent le lendemain pour aller assiéger l'abbaye de Saint-Florent-lee-Vieil, de l'autre côté de la Loire, où le roi Henri IV avait placé une garnison de trente-six hommes. Cette place fut prise le 13 du même mois, et les vainqueurs, usant avec barbarie de leur victoire, firent pendre le capitaine et sa garnison. J'ignore quel motif les porta à cet excès d'inhumanité.

* Marteville et Varin (1843) : VARADES (sous l'invocation de saint Pierre); commun formée de l'anc. par. de ce nom; aujourd'hui cure de deuxième classe; chef-lieu de perception; résidence d'un brigade de gendarmerie; bureau et relai de poste. — Li mit. : N. Belligné; N.-E et E. Chapelle Saint-Sauveur, Montrelais; S. et S.-O. département de Maine-et-Loire et la Loire. O. Saint-Herblon, la Rouxière. — Princip. vill. : la Clerge rie, les Fosses, la Bedouère, la Petite-Rivière, Haute-Boutière, Bas-Coteau, la Billiere, l'Infermiere, la Basse et la Haute-Meillerais, le Bois-Vert, la Carterie, les Rivières, la Gravelle, les Bernards. — Superf. tot. 4584 hect., don les princip. div. sont : ter. lab. 2411; prés et pat. 1026; vignes 330; bois 74; verg. et jard. 113; oseraies et aulnaies 19; mares et canaux 7; landes et incultes 19; étangs 6; sup des prop. bat. 16; cont. non imp. 621. Const. div. 881; moulins 10 (du Bourg, Petit, de la Madelaine, du Ferté, des Haies, etc.). La petite ville de Varades est située sui un coteau élevé dominant le cours de la Loire, qui à ses pieds forme un petit port fréquenté par les bateaux qui desservent les communes riveraines. — Le territoire de cette commune est riche et parsemé de belles maisons de campagne, et tout l'aspect de ce pays est enchanteur.— La prairie de Varades, vaste île que la Loire borne au sud, et qu'un bras de cette rivière, nommé la Boire, enveloppe au nord, fournit des foins excellents. — Les inondations de la Loire, qui enrichissent cette localité au printemps, en font comme un vaste marécage en hiver; aussi la plupart des maisons, bien qu'élevées assez pour éviter l'invasion des eaux, sont-elles généralement humides et malsaines. C'est sous Varades que l'armée vendéenne, poursuivie par l'armée dite de Mayence, passa la Loire un 1193. Au milieu de la rivière est l'île Mocard, ou de la Meilleraie, dans laquelle Bonchamp mourut de ses blessures. Un mausolée érigé à cet homme, qui dans les douloureuses guerres civiles sut se faire admirer de ses amis et de ses ennemis, avait été élevé en 1815 dans le cimetière de Varades; on l'a transporté dans l'église de Saint-Florent-le-Vieil. — On voit au lieu dit la Madelaine des ruines remarquables par leurs débris, mais dont il paraît impossible de déterminer l'époque; elles sont enfouies au milieu des ronces et des arbustes. — Varades exporte des vins, des foins, des bestiaux, de la houille. — II y a foire les 28 février, 17 avril, 15 mai, 17 juin, 1er septembre et 3 novembre. — Géologie : constitution générale, psammite et grès quartzeux; au midi, terrain d alluvion. Le bourg est sur psamrnite schistoïde. A 4 kilom. au nord-ouest, terrain houiller en exploitation : c'est l'un des filons qui semblent se diriger de Montrelais sur Nort. — On parle le français.

i

Extrait de la carte de Cassini

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

La ville Ar gêr
Eglise saint Pierre (XIIè-XVIIIè-XIXè) Iliz sant Per
   
La Mabiterie (XVIIè-XIXè)  
Château du Coteau (XVIIIè)  
Palais-Briau (1854-1862)  
Château du Bourg  
Pont suspendu (1954)  

Étymologie

* Ogée (vers 1780) : 

* Marteville et Varin (1843) : 

* Jean-Yves Le Moing (1992) : Varethda 1050; Varesda 1066 QG/AD; Varedes 1330 LO.

* Erwan Vallerie (1995) : Varethda 1038; Varadis XIIè; Vareda 1120; Varesdam 1123; Vareda 1124; Vareda 1149; Vareda 1194; Vareda 1196; Varedam 1287;

* Editions Flohic (1999) : une explication traditionnelle rattachait Varades à une racine celte, var ou vair, désignant l'eau. Les dernières recherches étymologiques attribuent à Varades une origine bretonne. Les formes Varethda attestées en 1050, et Varesda, en 1066, conduisent au breton gwarez-da, la bonne défense, nom qui traduit l'importance stratégique du site, sur lequel les Bretons ont édifié une forteresse.

Personnes connues Tud brudet
Charles-Melchior-Artus, marquis de Bonchamps

général en chef des armées royales de Vendée.

Varades / 1760  / 18 octobre 1793

 

Armorial * Ardamezeg

         
      Quatrebarbes    
      ramage de Montmorillon, en Poitou

seigneurs en Bretagne de la Jonchère, la Mancelière, Montfouché, Bouillé, la Roussardière, Chasnay, Argenton, Fontenailles, la Marquisière, en Varades; Juigné et la Série en Saint-Herblon

"de sable à la bande d'argent, accompagnée de deux filets de même"

"en sabel e sourin en arc'hant, eilet gant div roued ivez en arc'hant"

1701

(PPC)

   

vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Varades / Varadd Parrezioù kanton *Gwared
Belligné / Beleinyaé *Belenieg
La Chapelle Saint Sauveur / La Chapèll-Saent-Sauvoer *Tresalver
Le Fresne sur Loire / Le Fresnn *Kaeronnenn
Montrelais / Monterlaè *Mouster-Leis
La Rouexière / Roczyerr *Kerrous
Varades / Varadd *Gwared

Communes limitrophes de Varades Parrezioù tro war dro *Gwared
Anetz Saint-Herblon La Rouexière Belligné La Chapelle Saint-Sauveur Montrelais La Loire

 

Sources; Bibliographie :

* OGEE : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* MM. A. MARTEVILLE & P. VARIN, continuateurs et correcteurs d'Ogée; 1843.

* Adolphe JOANNE : La Loire Inférieure au XIXè siècle. 1874. continué et commenté par Christophe BELSER : Loire-Atlantique. Editions C.M.D. 2000.

* Éditions ALBIN-MICHEL : Dictionnaire Meyrat. Dictionnaire national des communes de France. 1970.

* Jean-Yves LE MOING : Les noms de lieux bretons de Haute Bretagne. Coop-Breizh. 1990.

* Erwan VALLERIE : Traité de toponymie historique de la Bretagne. (3 volumes). Editions An Here. 1995.

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes de Loire-Atlantique. Froger S.A. 1996.

* Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes de la Loire-Atlantique. 1999.

* Christophe BELSER : Loire-Atlantique. La Loire-Inférieure au XIXè siècle. Editions C.M.D; Doué la Fontaine. 2000. reprise d'Adolphe-Laurent JOANNE.

* J.L RAMEL et A.J RAUDE : Liste des communes du département de Loire-de-Bretagne. Maezoe-Heveziken. 2003.

Liens électroniques des autres sites traitant de Varades / Varadd / *Gwared :   

* lien communal : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* Autres pages de l'encyclopédie Marikavel.org pouvant être liées à la présente :

http://marikavel.org/heraldique/bretagne-familles/accueil.htm

http://marikavel.org/broceliande/broceliande.htm

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* sauf indication contraire, l'ensemble des blasons figurant sur cette page ont été dessinés pat J.C Even, sur bases de GenHerald 5.

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Retour en tête de page