d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux Noms de personnes

Breizh

Bretagne

Bro-Sant-Brieg

Pays de Saint-Brieuc

Eskopti Dol

Évêché de Dol-de-Bretagne

Coëtmieux ***   *Koedmaeg

page ouverte en 2003 [Compteur d'accès]

(à partir du 7.11.1010)

forum de discussion

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour : 07/11/2010 17:58:01

Définition : commune de la Bretagne historique, en Pays de Saint-Brieuc / Bro Sant-Brieg; enclave de l'évêché de Dol dans celui de Saint-Brieuc.

Aujourd'hui dans la région économique dite 'de Bretagne', département des Côtes d'Armor; arrondissement de Saint-Brieuc; canton de Lamballe; sur le Gouessant et l'Evron.

Superficie : 802 ha.

Population : 800 'communiants' vers 1780 (y c ceux de Tregenest); 664 hab. en 1863; 711 hab. en 1878; 752 hab. en 1881;  719 hab. en 1890; 624 hab. en 1968; 1041 hab. en 1982; 1241 hab. en 1990; 1253 hab. en 1999;

Armoiries; Blason; logo : "parti, au 1, d'azur à trois gerbes d'or liées de sable; au 2, d'or à un chêne de sinople".

* Editions Flohic : "il symbolise les difficultés au travail de la terre. Les gerbes de blé évoquent la moisson et le chêne, le travail".

NB JC Even : les interprétations données par les Éditions Flohic me semblent quelque peu bucoliques. N'oublions pas, en effet, que cette commune se situe en Penthièvre, et que les armes de Penthièvre présentent aussi des gerbes. Voir Lamballe.

* Froget et Pressensé : "Parti : au 1, d"'azur à trois gerbes de blé d'or liées de sable; au 2, d'or à un chêne arraché de sinople". Au premier, brisure des armes des de Brosse (dont les gerbes étaient liées de gueules). D.M. : 8 novembre 1985.

Paroisse : sous le patronage de saint Jean-Baptiste.

Histoire :

* Ogée (1780) : Coesmieux (Coëtmieux); à 13 1ieues 1/3 de Dol, son évêché; à 17 1ieues 2/5 de Rennes, son ressort, et à 2 1ieues de Lamballc, sa subdélégation. Cette paroisse se trouve enclavée dans l'évêché de Saint-Brieuc, et compte 860 communiants, y compris ceux de Tregenest, sa succursale; elle a une haute-justice qui s'exerce à Lamballe et ressortit au présidial de Rennes. La cure est à l'Ordinaire. Ce territoire, situé entre deux bras de la rivière de Gouessan, est peu étendu, bien cultivé, et fertile en grains de toute espèce et en foin.

L'église paroissiale est dédiée à saint Mieux [saint Mioc, saint Mieuc ou saint Mieux], qui vint, dans le VIè siècle, s'établir en cet endroit, dont une grande partie était alors en bois, et y demeura dans la solitude. Après sa mort, on éleva sur son tombeau une église en son honneur. L'an 1629, Hector d'Ouvrier, évoque de Dol, étant à Coesmicux, fit remuer en sa présence le grand autel, sous lequel il trouva un coffre, avec cette inscription : Reliques de saint Mieux. Ce prélat et Jean Collas, recteur de la paroisse, en firent l'ouverture, et mirent ces reliques dans un autre endroit. Nous ignorons s'ils trouvèrent l'époque de la fondation de cette église, car ils n'en ont rien dit. En 1500, on connaissait à Coesmieux les maisons nobles de la Ville-Salmon et de Kergouet : la première, à Jean Poullain, et la seconde, à Guillaume de la Motte. 

------------

* Marteville et Varin (1843) : COETMIEUX, commune formée de l'anc. par. de ce nom, moins sa trêve Trégenest, qui a été absorbée par Meslin ( V. ce mot), aujourd'hui succursale, chef-lieu de canton. — Limit : N. Morieux; E. ( le Gouessan) Andel ; S. et S. -E. Maroué, Meslin ; O. Pommerit et Hillien (rivière d'Evran. ) — Princip. vill. : la Ville-Glolaie , le Val-Heurtaux. Bourg-Lévêque , la Roche, la Mare, la Rue, Tréfurnel, Lande-Orhan, la Boullière, Vau-Hallé, Noe-Hallée-Beau-Soleil, Belle-Ville, le Frèche, Rue-Morvan, les Landes, la ViIle-moisan, Létimieux.— Superf. tot. 802 hect. 56 a. 50 c., dont les princip. div. sont : ter. lab. 631; prés et pât. 54; bois 18; verg. et jard. 9; landes et incultes 40; sup. des prop. bât. 4; cont. non imp. 40. Const. div. 121; moulins 2 (de Coëtmieux , à eau; de Coëtmieux, à vent; le moulin de la Perche est partie en Coëtmieux et partie en Hillion.) >>> Coëtmieux est, comme le dit Ogée, sous le vocable de saint Mieux, dont l'histoire est peu connue, mais qui sans doute a donné aussi son nom à une autre commune des Côtes-du-Nord, Plumieux. (Voy. ce mot.) Les reliques dont parle notre auteur étaient intilulées Reliquiae sancti Mioci. Ce saint passa sans doute sa vie dans un bois situé sur l'ancien territoire de la paroisse, et de là le nom de Coétimeux (bois de Mieux.) — Coëtmieux, aujourd'hui dans l'évêcbé de Saint-Brieuc, était autrefois dans celui de Dol; son recteur prenait le titre de doyen et remplissait les fonctions de grand-vicaire pour Trégenest, Landehen, Saint-Glen et Penguily, ou l'Aile-des-Haies. — Le presbytère actuel a été construit aux frais d'un ancien desservant de la commune, M. Hinguet, qui, à sa mort, l'a légué a ses successeurs. — L'Evran et le Gouessan se réunissent à l'extrémité nord de Coëtmieux, et forment le bel étang dit des Ponts-Neufs, qui est en Morieux. ( Voy. ne mot. ) — La route royale n° 12 , dite de Paris à Brest , traverse la commune dans sa partie sud. Son gisement est est un quart sud-est à ouest un quart nord-ouest. — Géologie : gneiss amphiboliques. — On parle le français.

------------

* Anonyme (1863) : 

------------

* Bernard Tanguy : "Enclave de Dol dans le diocèse de Saint-Brieuc, chef-lieu d'un doyenné, la paroisse de Coëtmieux avait pour trêve Trégenestre, quartier aujourd'hui annexé à la commune de Meslin (cf. ce nom). Donnée à l'abbaye de Saint-Melaine de Rennes par le comte de Penthièvre, sans doute peu avant 1150, son église devint entre 1158 et 1190 possession de l'abbaye de Sainte-Croix de Guingamp qui la restitua, dans le cadre d'un échange, à celle de Saint-Melaine en 1256. Aux termes d'un accord avec l'évêque de Dol, l'abbé de Saint-Melaine y conserva le droit de patronat".

------------

- Maires de Coëtmieux : MM. P. CHAPEL; C. ROGON; F. BARBEDIENNE; M. DOBET; P. CHAPELAIN; R. CLOTTEAUX; V. ROUAULT; Ch. HAMON; P. CHAPELAIN; F. ROUAULT ...

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église saint Jean Baptiste (1890) Iliz sant Yann Badezour
Chapelle saint Avertin

(évoqué pour la guérison de la dyssenterie)

 

Étymologie :

* Anonyme (1863) : "Le bourg de Coëtmieux doit son nom et son origine à un pieux solitaire du VIè siècle, saint Mieux, qui construisit en cet endroit, alors couvert d'une épaisse forêt, un monastère qui a subsisté pendant plusieurs siècles". 

* J. Rigaud (1890) : "Coëtmieux doit son nom et son origine à saint Mieux, pieux solitaire du VIè siècle, qui construisit en cet endroit, alors couvert d'une épaisse forêt, un monastère qui a subsisté pendant plusieurs siècles".

* Jean-Yves Le Moing (1990) : "sylva que dicitur Meuc 1190 GB; Coesmieuc 1423 RB".

* Bernard Tanguy : "Coetmaioch, 1152; Coetmaeuc, 1158; eccl. Sancti Quirini in silva que dicitur Meuc, 1190; Coetmehoc, Coimehuc, 1201-1231; Coesmauc, 1314; Coatmeoc, 1392; Coetmieuc, fin XIVe s.; gallo Couémieu."

Aujourd'hui dédiée à saint Jean-Baptiste, elle avait pour titulaire à cette époque saint Quirin, sans que l'on sache s'il s'agit d'un des sept martyrs romains de ce nom, dénombrés entre le IIe et le IVe siècle, ou d'un saint breton. Mais c'est à un saint confesseur breton, Maeoc, Méoc, dont le nom est ici associé au breton koet "bois", que la paroisse doit sa dénomination. Le village de L'Etimieux (du vieux-breton let "coté, moitié" et ti "maison"), rappelle aussi son nom".

* Hervé Abalain : "koad maeoc, le bois de Méoc ou Maec"

Personnes connues Tud brudet
   

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Lamballe Kumunioù kanton Lambaol 
Andel  
Coëtmieux *Koedmaeg
Lamballe *Lambaol
Landéhen    
La Malhoure    
Maroué    
Meslin    
Morieux    
Noyal    
Pommeret    
La Poterie    
Quintenic    
Saint-Aaron    
Saint-Rieul    
Trégomar    

Communes limitrophes de Coëtmieux Parrezioù tro war dro Koedmaeg
Morieux Andel Lamballe Meslin Pommeret Hillion

Sources; Bibliographie :

* Ogée : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* MM. A. Marteville et P. Varin, continuateurs et correcteurs d'Ogée, 1843.

* Anonyme : Dictionnaire des communes du département des Côtes du Nord. vers 1860.

* Adolphe JOANNE : Département des Côtes du Nord. Hachette. 1878.

* Adolphe Joanne : Dictionnaire des communes du département des Côtes du Nord. 1881.

* J. Rigaud : Géographie historique des Côtes-du-Nord; 1890.

* Éditions Albin-Michel : Dictionnaire Meyrat. Dictionnaire national des communes de France. 1970.

* Jean-Yves Le Moing : Les noms de lieux bretons de Haute Bretagne. Coop Breizh. Spezed. 1990.

* Bernard Tanguy : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses des Côtes-d'Armor. ArMen-Le Chasse-Marée. 1992

* Éditions Flohic : Le patrimoine des communes des Côtes d'Armor; 1998.

* Hervé Abalain  Les noms de lieux bretons. Les Universels Gisserot. 2000.

* Daniel DELATTRE : Les Côtes d'Armor. Les 372 communes. Éditions Delattre. 2004. 

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes des Côtes d'Armor et Ille et Vilaine. 2008.

 

Liens électroniques des sites Internet traitant de Coëtmieux / Koedmaeg

* lien communal : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

hast buan, ma mignonig vas vite, mon petit ami

go fast, my little friend

Comptoir de Campagne. 22160. Callac-de-Bretagne. 

Tél / Fax : 02.96.45.51.06

Site weeb : http://www.comptoir-de-campagne.com

retour en tête de page