Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux

Noms de personnes

Breizh

Bretagne

Bro Dreger

Trégor

 

Goudelin

 

page ouverte le 06.03.206 forum de discussion

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour 12/03/2011 18:32:40

Définition : commune de la Bretagne historique, en Trégor / Bro-Dreger, évêché de Tréguier. Aujourd'hui dans la région économique dite "de Bretagne", département des Cotes d'Armor, arrondissement de Guingamp; canton de Plouagat; sur le Leff, et les ruisseaux de l'Isle, Goazel, Traou, et Kerham..

Superficie : 2298 ha.

Population : 3200 'communiants', y compris ceux de Bringolo, vers 1780; 2424 hab. vers 1860; 2257 hab. en 1878; 2210 hab. en 1881-1886; 2211 hab. en 1890; 1243 hab. en 1968; 1186 hab. en 1978; 1267 hab. en 1982; 1266 hab. en 1998; 1357 hab. en 1999; 

Blason : cf Régis de Saint-Jouan : " ... famille de Goudelin, éteinte, semble t-il, depuis le XVIIIè siècle, et qui portait pour armes : "d'azur à une épée d'argent garnie d'or, en pal, la pointe en bas". 

Paroisse : église paroissiale sous le vocable de saint Pierre es Liens

Histoire :

* Ogée : Goudelin; à 5 lieues 1/2 au S.-E. de Tréguier, son évêché [aujourd'hui Saint-Brieuc]; à 24 lieues 1/6 de Rennes, et à 2 lieues 3/4 de Guingamp, sa subdélégation. Cette paroisse ressortit de Châtelaudren au siège royal de Lannion. Il s'y exerce quatre hautes-justices et une moyenne. Les seigneurs sont : M. le duc de Penthièvre, M. le comte de Goëlo et M. de Raye. On y compte 3200  communiants, y compris ceux de Bringolo*, sa trêve, dont le territoire renferme une mine d'antimoine. L'église est desservie par deux recteurs, nommés, l'un par l'abbaye de Beauport, et l'autre par l'abbaye de Beaulieu. Ses maisons nobles, en 1430, étaient : Quistillic, à Jean Josse, sieur de Quistillic; le château de Kergarf, qui demeura longtemps dans la possession des seigneurs de Gonidec, dont le dernier mourut en 1764, avec les titres de maréchal-des-camps et armées du roi et de doyen de la noblesse; Grand-Ville, Goudelin , Coëmen-en-Poitiers, Kerriou, Kermoisan et Kerbreselles, haute-justice, à M. de Raye; Menhoye, Runauberdi, le Goff-Kergadiou et Kernèque. Ce territoire , arrosé par la rivière du Liest [du Leff], renferme de belles prairies et des terres fertiles en toutes sortes de grains; mais on y voit beaucoup de landes.

Marteville et Varin : GOUDELIN; commune formée de l'anc. par. de ce nom, moins sa trêve Bringolo (voy. ce mot), qui est devenue commune; aujourd'hui succursale. — Limit. : N. Gommenec'h; E. Lannebert, Lanvollon, Tressignaux; S. Bringolo; O. Merzer, Pommerit. — Princip. vill. : Guingamp, Luzulu, Saint-David, Kerenguès, Feuntennos, Bois-de-la-Roche, Kervenou, Gueudet, Kerlan, Lesvelec, Rubagat, Kericquel , Kerbabu, Kerguen, Lesquildry, Kerual, Kerliann, le Cozolet, Kerverder, Kerburluet, Kerhallic, Kerdanguy, Kervillou, Sainte-Anne, Drevès, Tromeuret, Guervilly, Kermen, Kermerien, Sainte-Marguerite, Keruzel, Hovelec. — Superf. tôt. 2298 hect. 10 a. 60 c., dont les princip. div. sont : ter. lab. 761; prés et pat. 58; bois 26; landes et incultes 111; étangs 2; sup. des prop. bat. 13; cont. non imp. 172. Const. div. 569; moulins 9 ( de Kernéguès, de Goazel, de Trariou, Vieux, de Montjoie , à eau ). >>>> La Granville est en Bringolo. — La famille Legonidec, loin d'être éteinte, comme le dit notre auteur, existe encore dans toute la Bretagne. — Géologie : schiste modifié dans le nord-nord-est. — On parle le breton.

* Régis de Saint-Jouan (1990) : "Cette paroisse, appartenant au diocèse de Tréguier sous l'Ancien Régime, avait pour succursale Bringolo".

* Éditions Flohic (1998) : 

*****

Maires de Goudelin, MMrs : GAUTIER (père); GAUTIER (fils); LE GARFT, de BOTMILIAU; TURQUET de BEAUREGARD;BRIENT; MORICE; GUERVILLY (père); GUERVILLY (fils); MONTFORT; ***

Paroisse : église paroissiale sous le vocable de saint Pierre es Liens

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église saint Pierre Iliz sant Per
Chapelle Notre Dame de l'Isle (XVIè, XVIIè)

Monument historique

Chapel Itron Varia an Enez (XVIt, XVIIt)
Mégalithes de Kerléan, Kerauter, Montjoie Peulvenioù Kerlean, Keraoter, Berlewenez
Tumulus de sainte Anne Tossen Santez Anna
Château de Pontrevenou (traces) Kastell Pont-Trevenou (roudoù)
Château de Kergoff (fin XVIIIè) Kastell Kergov
Manoir de Kermerrien (XVIè) Mener Kermerrien
Manoir de Kerveder (XVIIè, XVIIIè) Maner Kerveder
Manoir de Kercadiou (XVIIè) Maner Kergadiou
Manoir de Montjoie Mener Berlewenez
Manoir de Kervillou  
   

Étymologie

* A. Dauzt et Ch. Rostaing (1963) : "nom d'homme germanique Godolenus".

* Régis de Saint-Jouan 1990) : 'Godelin, 1203; paroisse dès 1215 , parrochia Sancti petri de Godeline".

* Bernard Tanguy (1992) : "Goudelin, 1151-1175; Gozolin, 1198; Godelin, 1202; eccl. S. Petri de Godelin, 1203; Godeline, 1207,1215; Godelin, Godeline, 1220,1224; Guodelin, 1253; Godelin, 1270; Goudelin, fin XIV s.; en breton Goudlin.

Mentionné comme paroisse dès le début du XIII° siècle, Goudelin, avec sa trêve Bringolo, semble avoir formé anciennement un ensemble avec Gommenec'h. C'est du moins ce que suggère l'encastrement des deux paroisses. Bien qu'il y ait au nord-ouest un écart du nom de Ploarmel, homonyme de Ploermel (Morb.), on ne saurait y voir le souvenir d'une paroisse bretonne primitive, d'autant qu'à peu de distance au nord, en Gommenec'h, une masure portait aussi le nom de Pluzunet (cf. ce nom).

C'est très probablement à la main-mise laïque sur son territoire que Goudelin dut à la fois son nom et sa constitution. Le toponyme se présente, en effet, comme un nom d'homme employé seul. S'il n'est pas sans évoquer un anthroponyme vieux-breton attesté sous les formes Wotalin au IXè siècle, Godalen au Xè s., Godalen et Gudalin au XIè s., la variante Gozolin qu'on relève en 1198 s'oppose à ce rapprochement.

Cette forme qui figure dans une bulle pontificale confirmant l'abbaye de Saint-Rion dans la possession du tiers des dîmes de Mélard (Tremele(r) Gozolin), en Bringolo, oriente vers le nom d'homme d'origine germanique Gaudelin. C'est ce même anthroponyme sous la forme évoluée qui est à l'origine de Josselin (Morb.), nom porté par le fils de Guethenoc, vicomte de Porhoët, que l'on trouve transcrit Gauslin ou Goscelin mais aussi, en 1021, Gozolin. Une fixation précoce de la forme écrite expliquerait la disparition de cette prononciation ancienne du nom.

On ne sait rien de l'ancêtre éponyme des seigneurs de Goudelin, dont les noms n'apparaissent dans les documents qu'en 1202, en la personne d'Alveu et de ses fils Roland et Melveu. Outre que des actes mentionnent les dîmes des abbés laïques et héréditaires de Goudelin, il s'avère qu'à cette époque deux seigneurs laïques, le comte de Goëlo et le seigneur de La Roche-Derrien, se partageaient à part égale l'église. L'un et l'autre s'en démirent, le premier, en 1203, au profit de l'abbaye de Beauport, le second en faveur de celle de Beaulieu, en Mégrit. Suite à un accord passé entre les deux établissements en 1207, l'église fut alternativement desservie chaque année par un de leurs représentants".

* Éditions Flohic (1998) : " dérivé du nom du chef franc Gundelinois, qui régnait sur le territoire à la fin du Vè et au début du VIè siècle".

* Hervé Abalain (2000) : " anthroponyme : Gaudelin, qui a aussi donné Josselin".

------------------

Commentaire JC Even : l'interprétation proposée par les Éditions Flohic est abusive, et réclame qu'on apporte des preuves à ce propos. 

Personnes connues Tud Brudet
Guillaume de Goudelin (XVè)

décapité en 1420, pour avoir trempé dans la conspiration des Penthièvres contre le duc de Bretagne Jean V (cf. J. Rigaud)

Gwilherm Goudelin (XVt)

dibennet e 1420, abalamour a oa aet a du gant ar rev Penteür a eneb duk a Vreizh Yann Vt

Marie de Portz-Tréveunou, épouse de Guillaume de Goudelin Maï Pors-Trevenoù, gwreg Gwilherm Goudelin
Mr. DESBOIS

soldat de l'Empire; curé de la paroisse pendant 38 ans;

chevalier de la Légion d'Honneur

 

Vie associative Buhez dre ar gvredadennoù
   

Communes du canton de Plouagat Parrezioù kanton Plagad
Bringolo Brengolo
Goudelin Goudelin
Lanrodec Lanrodeg
Plouagat Plagad
Saint-Fiacre Sant Fiakr
Saint-Jean-Kerdaniel Sant Yann Kerdaniel
Saint-Péver Sant Pever

Communes limitrophes de Goudelin Parrezioù tro-war dro Goudelin
Gommenec'h Lannebert Lanvollon Tressigneaux Bringolo Le Merzer Pommerit le Vicomte

Sources

* OGEE : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* A. MARTEVILLE e P. VARIN, 1843.; réédition des Éditions Régionales de l'Ouest, Mayenne. 1993.

* Adolphe JOANNE : Département des Côtes du Nord. Hachette. 1878.

* Adolphe JOANNE : Dictionnaire des communes du département des Côtes du Nord. 1886.

* J. RIGAUD : Géographie historique des Côtes du Nord. Imprimerie Francisque Guyon. 1890. Réédition La Tour Gile. 1995.

* A. DAUZAT et Ch. ROSTAING : Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France. Librairie Guénégaud. 1963. Édition 1978.

* Éditions Albin Michel : Dictionnaire national des communes de France. 19è édition. 1970.

* Michel de la Torre : Guide de l'art et de la nature. Côtes du Nord. Berger-Levrault Éditeur. 1978.

* Michel de la Torre : Guide de l'art et de la nature. Côtes du Nord. Nathan. 1985

* Régis de Saint-Jouan : Dictionnaire des communes du département des Côtes d'Armor. Saint-Brieuc. 1990. 

* Bernard Tanguy : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses du Finistère. ArMen / Le Chasse-Marée; 

* Éditions Flohic : Le patrimoine des communes des Cotes d'Armor. 1998.

* Hervé Abalain : Les noms de lieux bretons. Universels Guisserot. 2000. 

* Daniel Delattre : Les Côtes d'Armor. Les 372 communes. Éditions Delattre. 2004.

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes des Côtes d'Armor et Ille et Vilaine. 2008.

Liens électroniques des sites Internet traitant de Goudelin / Goudelin :     

* lien communal : en préparation.

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

hast buan, ma mignonig vas vite, mon petit ami

go fast, my little friend

Retour en tête de page