Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anoioù lec'hioù

Noms de personnes * Anaoioù tud

Breizh

Bretagne

Bro Sant-Malo

Pays de Saint-Malo

 

Châteauneuf-d'Ille-et-Vilaine *Chastèu-Noe

* Kastell-Nevez-Breizh

 

 

pajenn bet digoret an 21.03.2008 page ouverte le 21.03.2008

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour 03/11/2017 20:11:50

Définition : commune de la Bretagne historique, évêché de Saint-Malo.

Aujourd'hui dans la région économique dite 'de Bretagne', département d'Ille et Vilaine, arrondissement de Saint-Malo; chef lieu de canton; sur ... 

Superficie : 138 ha.

Population : 500 'communiants' vers 1780; 680 hab. en 1863; 740 hab. en 1881; 662 hab. en 1968; 806 hab. en 1982; 912 hab. en 1999; 

Armoiries; blason; logo :

* Daniel Delattre (2004) : "d'argent aux trois pals de gueules, au chef d'azur chargé de deux quintefeuilles du camp", ou "de sable à un lion d'or".

* JCE : "en arc'hant, e dri peul en gwad; e gab en glazur karget gant div bempdiliaouenn en arc'hant", pe "en sabel, e leon en aour"

Paroisse : sous le vocable de saint Nicolas.

Histoire :

* Ogée (1780) : Châteauneuf : sur la route de Rennes à Saint-Malo; à 2 1ieues 1/2 de Saint-Malo, son évêché et sa subdélégation, et à 11 1ieues 1/2 de Rennes. Cette paroisse, dont la cure est à l'alternative, ressortit à Dinan, et compte 500 communiants. Le roi possède plusieurs fiefs dans cette paroisse, où se trouvent quatre hautes- justices, quatorze moyennes, et une basse; une des hautes ressortit au siège présidial de Rennes. M. de Beaude [de Baude] , marquis de la Vieuville, seigneur de la paroisse, y possède aussi une haute-justice. On y voyait autrefois un fort château, nommé Bure*, bâti en 1117, et pris par les troupes de Henri IV, le 26 mars 1592, sur un officier du duc de Mercœur qui en était gouverneur. Quelques mois après, il fut repris par le duc de Mercœur, qui en fit abattre le donjon et conduire à Saint-Malo les canons, qui étaient aux armes de Rieux. Il fut entièrement démoli en 1594, par ordre de Henri IV. On en voit encore les ruines sur le sommet d'une montagne voisine du bourg. Au mois de juin 1702, la terre et seigneurie de Châteauneuf fut érigée en marquisat en faveur de Jacques-Louis Beringhen; érection qui fut confirmée, dans le courant de novembre 1746, en faveur d'Etienne-Auguste de Beaude de la Vieilleville, officier des gardes-françaises*. Le Breil et le Bois-Adam, en 1400; la première, à Charles du Breuil, et la seconde, à Alain du Bois-Adam; le Bignon, la Haute et Basse-Motte, Launay-Ravilly, et plusieurs hameaux, dont le plus considérable est celui de la Mare-Coaquin. Cette paroisse est dans un fond, entre des marais qui tiennent à ceux de Dol. Les terres en sont fertiles, mais peu cultivées. Les pâturages y sont excellents et en grand nombre. Son territoire est borné à l'est [à l'ouest] par la rivière de Rance. Il se faisait autrefois beaucoup de meurtres sur le chemin de la Fontaine-Larré, route fort dangereuse pour les voyageurs.

* Marteville et Varin (1843) : CHATEAUNEUF (sous l'invocation de Saint-Nicolas, le 6 décembre), commune formée de l'anc. par. de ce nom, aujourd'hui cure de 2è classe; bureau de poste et relai; chef-lieu de perception.— Limit. : N. et O, Saint-Père-Marc-en-Poulet; S. Saint-Suliac, Miniac-Morvan; E. Miniac-Morvan.—Village : la Carrée.— Superf. tôt. 139hect. 36 a. 59 c., dont les princip. divis. sont : ter. lab. 55; prés et pat. 24; verg. et jard. 14; landes et incultes36; sup. des prop. bât. 3; cont, non imp. 7. Const. div. 125. Châteauneuf est remarquable par le château qui le domine, et qui appartient à M. Baude de la Vieuville, non moins que par la forteresse qui a été construite en 1777, d'après les dessins de Vauban, au sommet de la colline qui surmonte la route royale n° 137, dite de Bordeaux à Saint-Malo. Cette forteresse, destinée à protéger la côte nord-est du département d'Ille-et-Vilaine, est casematée, et peut contenir de six à sept cents hommes de garnison; le magasin à poudre est voûté et à l'épreuve de la bombe. Cette vaste construction, de forme hexagone, pourrait aussi recevoir, en cas d'invasion, un grand nombre d'habitants, et leur donner asile. — Le marquisat de Châteauneuf fut acquis par M. Baude de la Vieuville, en 1740, pour 90,000 liv., y compris le comté du Plessix-Bertrand. — Outre la route royale n° 137, dont nous parlons plus haut, arrive encore à Châteauneuf la route départementale n° 2, des Côtes-du-Nord, dite de Dinan à Saint-Malo; enfin le chemin de grande communication, dit de Cancale à Port-Saint-Jean, traverse la commune. — II y a foires le 11 mai (dite de Saint-Mathurin); le 11 juin (dite de Saint-Barnabé); le 9 octobre, jour de la Saint-Denis. — Marché le mercredi. — Géologie : terrain granitique; au nord et à l'ouest, schiste micacé ; au sud, porphyre. — Archéologie : dom Morice, Preuves, t. II, 314, 582, 665, 1320,1418; t. 111,141, 348, 408,1021.—On parle le français».

* Éditions Flohic (2000) : "Dominant les alentours marécageux, la forteresse de Bure est au XIIè siècle le verrou naturel de cette région appelée le Clos-Poulet. Ce mot dérive de Pou Aleth qui signifie le pays d'Aleth - ancienne cité gallo-romaine occupant le promontoire du site de Saint-Servan - qui s'étend entre la Rance et la baie de Cancale. Situé sur une hauteur dominant de part et d'autre des zones de marais ayant subi à diverses époques les fluctuations du niveau matin, ce lieu constitue dès l'époque gallo-romaine puis pendant tout le Moyen age un lieu de passage obligé ..." .

 

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

La ville Ar gêr
Église saint Nicolas Iliz sant Nikolaz
Oratoire Notre-Dame-de-la-Garde  
Ancien château Kastell kozh
Château (1630-1730)  

Étymologie

* Carte postale, 1920 : Châteauneuf-de-Bretagne.

* Éditions Flohic (2000) : "Origine du nom : elle provient de l'implantation d'un château fort vers le XIè siècle appelé au début Castel-Noë puis au XIIè siècle, Château-Neuf. Au XIXè siècle, pour éviter les confusions avec d'autres communes du même nom, on ajouta le nom du département"

****

Jean-Claude Even

Carte postale. 1920. 

Personnages connus Tud brudet
Famille de Rochefort (Rochefort-en-Terre)

 

 
Famille de Rieux

 
Famille Béringhen  

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Châteauneuf-d'Ile-et-Vilaine Kumunioù kanton Kastell-Nevez-Breizh
Châteauneuf-d'Ille-et-Vilaine Kastell-Nevez-Breizh
Lillemer    
Miniac-Morvan    
Plerguer    
Saint-Guinoux    
Saint-Père-en-Poulet    
Saint-Suliac    
Le Tronchet    
La Ville-es-Nonais    

Communes limitrophes de Châteauneuf Parrezioù tro war dro ar C'hastell Nevez
La Ville Es Nonais Saint-Père-Marc-en-Poulet Miniac-Morvan Pleudihen-sur-Rance

Sources; Bibliographie :

* OGEE : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* MM. A. MARTEVILLE et P. VARIN, continuateurs et correcteurs d'OGEE. 1843.

* M.N BOUILLET : Dictionnaire Universel d'Histoire et de Géographie. Librairie L. Hachette et Cie. Paris. 1863.

* Éditions ALBIN-MICHEL : Dictionnaire Meyrat. Dictionnaire national des communes de France. 1970.

* Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes d'Ille et Vilaine. 2000.

* J.L RAMEL et A.J. RAUDE : Liste des communes du département de L'Ille et Vilaine. Rolaey dez comunn deu departamant deu l'Ill e Vilaeyn. Roll komuniou an departamant Il-ha-Gwilen.  Maezoe-Heveziken. 2003.

Liens électroniques des sites Internet traitant de Châteauneuf-d'Ille-et-Vilaine / Kastell-Nevez-Breizh :

* lien communal :

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Information sur blocage de compte sur Wikipédia francophone

L'information des recherches et découvertes archéologique concernant Saint-Symphorien et Bréssillien, de Paule, permettant d'étayer sérieusement la revendication de Brocéliande historique a été systématiquement rendue impossible sur la page de Wikipedia consacrée à Brocéliande, par des soi-disant experts en lutinologie, fées et korrigans  . Toute information systématiquement effacée; compte bloqué.

Compte tenu de cela, il est conseillé au lecteur de se reporter aussi à la page

Brocéliande historique.

Jean-Claude EVEN / Marikavel.org

Retour en tête de page