Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anoioù lec'hioù

Noms de personnes * Anoioù tud

Breizh

Bretagne

 

Bro-Wened

Pays de Vannes

Eskopti Gwened

Evêché de Vannes

  Kaden * Caden   

pajenn bet digoret e 2003 page ouverte en 2003

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour 19/06/2017 20:27:01

Définition : commune de la Bretagne historique, en Bro-Wened, évêché de Vannes.

Aujourd'hui dans la région économique non historique dite 'de Bretagne', département du Morbihan, arrondissement de Vannes; canton de Rochefort-en-Terre.

Superficie : 3810 ha.

Population : 2000 'communiants' vers 1780; 2371 hab. en 1891; 1733 hab. en 1968; 1663 hab. en 1982; 1627 hab. en 1996; 1478 hab. en 1999; 

Armoiries; Blason; Logo :

 

Paroisse

Histoire :

* Ogée (1780) : "Caden; à 7 1ieues 1/2 à l'E. de Vannes, son évêché et son ressort; à 15 1ieues de Rennes, et à 3 1ieues 1/4 de Redon, sa subdélégation. Cette paroisse a trois hautes-justices, relève du roi, et compte 2000 communiants : la cure est à l'Ordinaire. Son territoire est un pays plat coupé de quelques collines; il renferme de très-bonnes terres, des prairies, des marais, et beaucoup de landes qui  seraient d'un bon rapport si elles étaient cultivées. Bleheban, haute-justice, est la maison seigneuriale de la paroisse; elle appartenait, en 1340, à Pierre de Carné, seigneur de Bleheban, qui épousa Marguerite de Montauban. Leur postérité se rendit illustre, et posséda des charges distinguées. Christophe de Carné fut fait chevalier du porc-épic, par Charles, duc d'Orléans, qui institua cet ordre en 1440. Rolland de Carné fut le premier échanson du duc de Bretagne, et maître-d'hôtel de François, son fils aîné; et Tristan de Carné, maître-d'hôtel de la reine. Marc de Carné, vice-amiral et grand-maître des eaux et forêts de Bretagne, épousa, en 1506, Gillette de Rohan. François de Carné fut gouverneur du dauphin, fils de Henri II. René de Carné, capitaine de cent cinquante hommes d'armes, épousa Jeanne de Rieux. Jean de Carné fut fait chevalier des ordres du roi, gentilhomme ordinaire de sa chambre, et gouverneur de Guingamp. Philippe de Carné, sieur de Trouzily, possédait, en 1675, la seigneurie de Bleheban, qui depuis ce temps a été vendue, et appartient aujourd'hui à M. de la Rivière-Chereil. Les autres maisons de Caden sont : le Grego, le Hindreau et les Mais. On y connaît encore une haute et deux moyennes-justices : la première, nommée de Saint-Gudas, à M. du Mat-Rado; la seconde, de Quoisquerel [Cozquérel] , à M. de la Berais-Couessin; et la troisième, de Marzen, à M. Talhouet de Severac. — Les moutons de Caden sont excellents et très-renommés.

* Marteville et Varin (1843) : CADEN , commune formée de l'anc. par. de ce nom, aujourd'hui succursale; brigade temporaire de gendarmerie. — ( V. le Supplément pour les détails cadastraux.) II y avait en Caden une chapellenie de la Madelaine, valant 200 liv. — Il y a foire le 4 août et le 29 décembre : le lendemain, quand l'un de ces jours est férié. — On a voulu voir un tumulus dans un monticule haut de 2m environ, qui est près du Matz. — Géologie : schiste micacé dans le sud. — Ou parle le français.

Archéologie. Patrimoine :

seules les fenêtres ouvertes (blanches) ont des liens actifs.

le bourg ar bourg
Église saint Pierre Iliz sant Per
Chapelle Sainte-Marie Chapel Itron Varia
Chapelle Saint Armel  
Chapelle Saint-Nicolas  
Chapelle Saint-Antoine  
Chapelle Saint-Vincent  
Chapelle de la Ville Es Cart  
Manoir de Bléhéban  
Menhir et château du Matz Peulven ha kastell Matz
Château de la Berraye  
Château du Hindreuff  
Manoir de Barniquel  
Manoir de la Houssaye  
Manoir de la Héligaie  
Fontaine Saint-Roux  

Étymologie

* Jean-Yves Le Moing (1990) : "Plebs Catin, 835 RZ/CR; Caden, 1330, LO".

* Éditions Flohic (1996) : "de plebs catin qui signifierait lieu de bataille".

* Hervé Abalain : "Plebs Catin au IXè siècle, "la paroisse de Caden"; cf. Les Catin, village en Caden".

----------------

Observation JC Even : Sur l'indice d'Hervé Abalain, on pourrait avancer un nom de lieu en *Lez-Kaden = la Cour de Kaden.

Personnes connues Tud brudet
   

Armorial de Caden

Ardamezeg Kaden

Famille de Carné

 

 

 

 

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
Jumelage avec Rochefort-Montagne (Puits-de-Dôme)  

Communes du canton de Rochefort-en-Terre Parrezioù kanton ***
Caden Kaden
Limerzel    
Malansac    
Pluherlin    
Rochefort-en-Terre  
Saint-Congard    
Saint-Gravé    
Saint-Laurent-sur-Oust    

Communes limitrophes de Caden Parrezioù tro war dro Kaden

Limerzel

Malansac

 

 

 

 

 

 

Sources; Bibliographie :

* OGEE : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* MM. A. MARTEVILLE et P. VARIN, continuateurs et correcteurs d'Ogée; 1843. 

* Éditions Albin-Michel : Dictionnaire Meyrat. Dictionnaire national des communes de France. 1970.

* Jean-Yves LE MOING : Les noms de lieux bretons de Haute Bretagne. Coop-Breizh. 1990.

* Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes du Morbihan. 1996.

* Hervé ABALAIN : Les noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000.

* J.L RAMEL et A.J. RAUDE : Liste des communes galaises du département du Morbihan. Rolaey dez comunn galeizz deu departamant deu Mor-Bihan. Roll komuniou galloweg departamant ar Morbihan . Maezoe-Heveziken. 2003.

* Daniel DELATTRE : Le Morbihan. Les 261 communes. Éditions Delattre. 2004. 

Liens électroniques des autres sites traitant de Caden / Kaden :  

- lien communal : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* pour le blason de Caden : dessin JC Even sur logiciel Genhéral5. 

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Information sur blocage de compte sur Wikipédia

L'information des recherches et découvertes archéologique concernant Saint-Symphorien et Bréssillien, de Paule, permettant d'étayer sérieusement la revendication de Brocéliande historique a été systématiquement rendue impossible sur la page de Wikipedia consacrée à Brocéliande, par des soi-disant experts en lutinologie, fées et korrigans  . Toute information systématiquement effacée; compte bloqué.

Compte tenu de cela, il est conseillé au lecteur de se reporter aussi à la page

Brocéliande historique.

Jean-Claude EVEN / Marikavel.org

Retour en tête de page