Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anoioù lec'hioù

Noms de personnes * Anaoioù tud

Breizh

Bretagne

Bro-Sant-Malo

Pays de Saint-Malo

 

Bruc-sur-Aff * Bruc

Brug

 

pajenn bet digoret e 2003 page ouverte en 2003

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour 30/05/2017 20:34:49

Définition : commune de la Bretagne historique, en Bro-Sant-Malo, pays-évêché de Saint-Malo.

Aujourd'hui dans la région économique non historique dite 'de Bretagne', département d'Ille et Vilaine; arrondissement de Redon; canton de Pipriac; sur l'Aff et le Combs.

Superficie :  2123 ha.

Population : 900 'communiants', vers 1780; 1351 hab. en 1881; 822 hab. en 1968; 792 hab. en 1982; 775 hab. en 1999. 

Armoiries; blason : "d'argent à la rose de gueules boutonnée d'or".

Paroisse : sous le vocable de saint Michel.

Histoire :

* Ogée (vers 1780) : "Bruc; dans un fond, à 20 1ieues 1/4 au S. de Saint-Malo, son évêché; à 9 lieues de Rennes, et à 4. lieues 3/4 de Plélan, sa subdélégation. Cette paroisse, dont la cure est présentée par l'abbé de Paimpont, compte 900 communiants : il s'y exerce une haute-justice, qui ressortit avec la paroisse au siège royal de Ploërmel. Il y a en outre une moyenne et basse-justice qui s'exercent en cette paroisse. Ce territoire est fertile en grains de toute espèce : on y voit des prairies, des pâturages et des landes dont le sol paraît très-bon; Il serait à souhaiter qu'elles fussent défrichées. En 1300, on voyait dans cette paroisse les maisons nobles de la Perrière, Boessac, la Boulaye, la petite Crière, la Quaye [la Quiennais] , et la Créere.

* Marteville & Varin (1843) : "BRUC, (sous l'invocation de saint Michel ), anc. par. de ce nom, aujourd'hui succursale. — Lim. : N. Carentoir, Saint-Séglin, Pipriac; E. Pipriac; S. Saint-Just, Sixt, Pipriac; O. Carentoir, Sixt. —Princip. vill. : Limora , le Haut et le Bas-Prenleho, Trévret, Landrouais, la Papillonnais, la Boulais, Bossacoulard, le Bot, la Foltiere, la Joubinière, la Picrière, la Touche à Lotz.  — Superf. tot. 2122 hect. 7 a., dont les princip. divis. sont : ter. lab. 847; prés et pat. 225; bois 113; verg. et jard. 18 ; landes et incultes 863; étangs 3; sup. des prop. bat. 9; cont. non imp. 44. Const. div. 379 : moulins 6 (du Cassoué, de Bossac, à eau; d'Antrais, du Bois-Hulin, du Bois-Orhan, de la Picrière, à vent.) L'ancien château de Bruc existe encore, mais une aile a été brûlée pendant la révolution. - M. de Boishorand était seigneur de la paroisse. - La réformation  de 1434 donne pour Bruc : noble 1; contribuants 16; métayers 5; pauvres 11. - La commune est limitée de l'ouest au nord par les rivières d'Aff et de Combs; elle est traversée au sud par l'ancien chemin de Redon à Rennes. - Géologie : terrain schisto-argileux. - Archéol. : dom Morice. Preuves. t. III, col. 946. - On parle le français.

* Éditions Flohic (1999) : "La voie romaine de Rieux à Rennes traverse la commune du sud-ouest au nord-est et rejoint la route de Lieuron située en crête. La paroisse de Bruc existe dès 843 et appartient à l'abbaye de Saint-Méen, puis à celle de Paimpont qui fonde deux prieurés, celui de La Lande et le prieuré-cure. Ce dernier est uni à l'abbaye en 1399. La paroisse est administrée par un prêtre séculier nommé par l'abbé. L'ancien chœur conserve des traces d'une abside romane du XIè siècle. Les seigneurs influents de la paroisse, de La Boulaye et Du Bois-Orhant y possèdent leur enfeu. Le château de Bossac, implanté sur la commune de Bruc-sur-Aff, est détruit lors de la guerre de succession de Bretagne qui oppose Penthièvre à Montfort, peut-être par Du Guesclin. L'un de ses propriétaires, l'amiral Gaspard de Coligny, chef des huguenots, s'oppose au duc de Mercœur, dirigeant de la Ligue. Cette guerre de religion dévaste entièrement le pays".

Archéologie. Patrimoine :

Le bourg Ar bourg
Église saint Michel (XVIIè) Iliz sant Mikael
Chapelle de Pontsec  
Fontaine saint Méen  
Château et chapelle de la Boulaye  
Manoir de Bossac  
Moulin du Bois-Hulin  

Étymologie :

* Éditions Flohic (2000) : "origine du nom non élucidée".

* Hervé Abalain (2000) : "du gaulois brucos = bruyères".

-------------

Observation JC Even : compte tenu de la description donnée par Ogée : "dans un fond", je ramène une fois de plus cette étymologie à la racine *bracu- = lieux humides, marécageux, etc ...

Personnes connues Tud brudet
   

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Pipriac Kumuioù kanton Presperieg
Bruc-sur-Aff Brug
Guipry   Gwipri
Lieuron   Luzron
Lohéac   Lohieg
Pipriac   Ptesperieg
Saint-Ganton   Sant-Weganton
Saint-Just   Sant-Yust
Saint-Malo-de-Phily   Sant-Maloù-Fili
Sixt-sur-Aff   Seizh

Communes limitrophes de Bruc-sur-Aff Kumuioù tro war dro Brug
Quelneuc Saint Séglin Pipriac Saint-Just Sixt-sur-Aff

Sources; Bibliographie :

* OGEE : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* MM. A. MARTEVILLE et P. VARIN, continuateurs et correcteurs d'Ogée; 1843.

* Albert DAUZAT et Charles ROSTAING : Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France. Librairie Larousse, 1963; Librairie Guénégaud, 1978.  

* Éditions ALBIN-MICHEL : Dictionnaire Meyrat. Dictionnaire national des communes de France. 1970.

* Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes d'Ille et Vilaine. 1999.

* Hervé ABALAIN : Les noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000.

* J.L RAMEL et A.J. RAUDE : Liste des communes du département de L'Ille et Vilaine. Rolaey dez comunn deu departamant deu l'Ill e Vilaeyn. Roll komuniou an departamant Il-ha-Gwilen.  Maezoe-Heveziken. 2003.

* Daniel DELATTRE : L'Ille et Vilaine. Les 352 communes. Éditions Delattre. 2004. 

Liens électroniques des autres sites traitant de Bruc-sur-Aff / * Brug :

* lien communal : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* pour le blason de Bruc-sur-Aff : dessin JC Even sur logiciel GenHeral5.

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Information sur blocage de compte sur Wikipédia

L'information des recherches et découvertes archéologique concernant Saint-Symphorien et Bréssillien, de Paule, permettant d'étayer sérieusement la revendication de Brocéliande historique a été systématiquement rendue impossible sur la page de Wikipedia consacrée à Brocéliande, par des experts en lutinologie, fées et korrigans  . Toute information systématiquement effacée; compte bloqué.

Compte tenu de cela, il est conseillé au lecteur de se reporter aussi à la page

Brocéliande historique.

Jean-Claude EVEN / Marikavel.org

Retour en tête de page