Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anoioù lec'hioù

Noms de personnes * Anaoioù tud

Breizh

Bretagne

Kernev

Cornouaille

 

Argol

 

pajenn bet digoret e 2003

page ouverte en 2003

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour : 23/03/2017 20:33:11

Définition : commune de la Bretagne historique, en Cornouaille / Bro-Gernev. Évêché de Quimper.

Aujourd'hui dans la région économique dite "de Bretagne", département du Finistère, arrondissement de Châteaulin, canton de Crozon

Superficie : 3172 ha.

Population : 1050 'communiants' vers 1780, y compris ceux de Trégarvan; 1366 hab. en 1878; 819 hab. en 1970; 698 hab. en 1990; 

Armoiries; blason : composé en 1935 par L. Le Quennec.

"écartelé, au 1 d'hermine; au 2 fascé d'or et de gueules de six pièces; au 3 d'or à 3 pommes de pin d'azur disposées 2 et 1; au 4 d'argent à un arbre arraché de sinople, chargé en son tronc d'un oiseau de sable portant un rameau de sinople; et sur le tout un écusson de gueules au roi Gradlon chevauchant un cheval d'argent".

JC Even : "palefarzhet, d'ar In en erminig; d'an 2, treustellet en aour hag e gul a c'hwec'h pezh; d'an 3t en aour e deir aval-pin e glazur, lakaet 2 hag 1; d'ar 4t en arc'hant, (e)ur wezenn diframmet geotet, karget war e c'hef gant (e)un evn e sabel, en e beg (e)ur skoultrig geotet; war an holl, e gul, e roue Grallon war (e)ur marc'h en arc'hant

Paroisse : sous le vocable de sainte Geneviève.

Histoire

Trégarvan a été détachée d'Argol et érigée en commune autonome en 1842.

 

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg

Ar bourg

Église, enclos, et ossuaire

Iliz, bered, hag garnel

Manoir de Landeguer

 

Manoir de Toucetin

 

Manoir de Maros

 

Manoir de Leszerqd

 

Chapelle de la Trinité, à Coat-Garrec (disparue)

Chapel an Drinded, e Koad-Garreg (bet diskaret)

Chapelle Notre-Dame de Bonne Nouvelle, dite de Rocamadour (disparue)

Chapel Itron Varia a Geloù Mat, anavezhet Roche Madou (bet diskaret)

Chapelle Saint-Goulven, à Lanvily (disparue)

Chapel Sant Goulven, e Lanvili (bet diskaret)

Chapelle Saint-Yves, près de Lanbiby (disparue)

Chapel Sant Erwan, e kichen Lanbibi  (bet diskaret)

Étymologie

- Bernard Tanguy (1990) citation

Plebs Arcol, Archol, XIè siècle; Argoll, 1405.

Quand elle fut (selon un acte du Cartulaire de l'abbaye de Landévennec, compilé vers 1050) donnée par le roi Gradlon à ce monastère, la paroisse d'Argol s'étendait d'une mer à l'autre. L'enclave dite "les Colonies", qu'elle a conservée au bord de la rade de Brest, témoigne encore de cette ancienne extension. La paroisse de Landévennec fut créée à ses dépens et, sans doute, avant même le XIe siècle, celle de Telgruc. Mais elle eut sous sa dépendance jusqu'en 1842 la trêve de Trégarvan.

Le nom d'Argol suscite des interrogations. Bien qu'il présente une analogie avec le nom d'homme gallois ancien Aircol, porté en particulier par un roi de la province de Dyfed auprès de qui se réfugia, selon la Vie de saint Oudoceus, le souverain de Cornouaille, Budic, chassé de sa patrie, il ne semble pas devoir lui être assimilé. Cet anthroponyme, issu du latin Agricola, aurait eu, en effet, pour correspondant en vieux-breton Aercol et en breton moderne Ergol, nom de famille attesté notamment dans l'île de Batz. Plus plausible, l'hypothèse d'un composé formé avec le vieux-breton ar "près de" et coll "coudrier", arbuste qui symbolisait dans le paganisme celtique la science et le pouvoir, n'en demeure pas moins, elle aussi, aléatoire.

Le fait de rencontrer le toponyme en micro toponymie, précédé de l'article défini (d'où les lieux-dits Parc-an-Argol à Crozon, Liors-an-Argol à Telgruc, An Argol à Esquibien, Largol et En Nargol à Plumélin (Morb.), etc.), tendrait à suggérer un appellatif. Si on en juge d'après le trégor-rois en argoll "en danger de se perdre" et le gallois argoll "perdu", ce microtoponyme semble désigner des terres à l'abandon. Cependant, l'ancienneté de ce composé, formé du préfixe ar et du mot koll, en vieux-breton col, caul, "perte", n'est pas établie. Contrairement aux apparences, le nom du village de Lezargol, formé avec le vieux-breton lis, les, "château, cour", ne contient pas le nom de la paroisse : noté Lezhergon en 1536, écrit Lesaergon au XVIIIè siècle, il semble postuler un anthroponyme vieux-breton (H)aercun".

- Éditions Flohic (1998) : "du vieux breton ar, près de, et coll, coudrier; ou nom d'homme latin Agricola".

- Hervé Abalain (2000) : " Arcal, Archol au XIè siècle; de en argoll, en danger de se perdre, désignant des terres à l'abandon; voir B. Tanguy; ou de are = devant, près de, et coll = coudriers".

- JC Even : compte tenu de la proximité de la haute colline appelée Menez-Hom, qui dérive lui même de Montis-Duma, et signifiant colline en ferme de dôme : forme arrondie, ce qui est le cas, il me semble que le nom d'Argol fait référence à cette colline, et qu'ainsi Argol peut signifier are-collis = près de, au pied de / devant la colline, de la même façon que Telgruc signifie : qui est devant la colline ( < *tal : front, devant + *cruc = colline), et que Dinéault, commune située de l'autre coté, fait elle aussi référence à la colline : Din + alt. = la haute colline.

Cette colline n'est autre que le Cruc Ochidient / Duma Ochidient cité par Nennius.

Personnes connues

Tud brudet

 

 

Vie associative

Buhez dre ar gevredadoù

 

 

Communes du canton de Crozon

Parrezioù kanton Kraozon

Argol

Argol

Camaret sur Mer

Kameled

Crozon

Kraozon

Landévennec

 

Landevenneg

Lanvéoc

 

Lanveog

Roscanvel

 

Roskanvel

Telgruc sur Mer

 

Terrug

Communes limitrophes d'Argol

Parrezioù tro war dro Argol

Landévennec

Crozon

Saint Nic

Telgruc sur Mer

Sources; Bibliographie :

* OGEE : Dictionnaire de Bretagne; vers 1780; 

* MARTEVILLE et VARIN : continuateurs et correcteurs d'Ogée, 1843.

* Adolphe JOANNE : Département du Finistère. Hachette. 1878.

* René COUFFON et Alfred LE BARS : Diocèse de Quimper et de Léon. Nouveau répertoire des églises et chapelles. 1959.  réédition Association diocésaine de Quimper. 1988.

* Éditions Albin-Michel : Dictionnaire des communes de France. 1970.

* Bernard TANGUY : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses du Finistère.

* Hervé ABALAIN : Les noms de lieux bretons. Éditions Gisserot. 2000.

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes du Finistère. Froger SA. 2001.

Liens électroniques des sites Internet traitant d'Argol : 

- lien officiel de la commune : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* pour le blason d'Argol : composition JC Even sur logiciel Genhéral5.

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Retour en tête de page